vendredi 2 août 2013

Syrie : Des rebelles lancent une fatwa contre les "croissants" à manger.

Un comité d'Alep censé faire respecter la Charia (loi islamique) a banni le croissant de l'alimentation syrienne. Il est selon eux l'incarnation de la domination occidentale sur les musulmans.

La Syrie est en proie à une guerre civile sanglante depuis plus de deux ans. Mais ce qui préoccupe un comité d'application de la Charia (loi islamique, ndlr) basé à Alep est d'ordre alimentaire : faire interdire le croissant.

Pour ces islamistes, basés dans cette région du nord du pays, contrôlée par les rebelles, la viennoiserie est "haram" (interdit en arabe, ndlr) car elle symbolise "l'époque coloniale", rapporte Al-Arabyia. Selon cette chaîne de télévision, les croissants représentent "la victoire des Européens sur les musulmans" selon "les règles religieuses de la fatwa".

Les extrémistes religieux tentent d'imposer la Charia dans les zones libérées.

Une telle décision "peut paraître ridicule, note le Washington Post, surtout dans une période et un endroit où le manque de pain est fréquent". Mais le quotidien américain explique que de nombreuses régions contrôlées par des rebelles sont désormais sous le joug "d'éléments extrémistes". Parmi eux, deux groupes liés à Al-Qaïda sont particulièrement actifs : Jabhat al-Nusra ainsi que l'État islamique d'Irak et du levant.

La chaîne de télévision Al-Arabyia a relevé le lancement d'autres fatwas similaires à celle prononcée à l'encontre des croissants. Le Council United Judiciary, un mouvement proche du mouvement rebelle "L'Armée syrienne libre (ASL)", a par exemple mis en garde "les femmes musulmanes qui se maquillent" ou encore celles qui "porte des vêtements près du corps, qui permettent de deviner les formes".

Samir Nashar, membre du Conseil National Syrien, a expliqué dans le quotidien Asharq al-Awsat que des mouvements de citoyens tentaient de résister à la tendance extrémiste que veulent infliger de tels comités. Il a appelé les membres de l'ASL à s'unifier aux autres forces rebelles opposées à Bachar al-Assad.

Source : RTL.fr

Quelques précisions : la lune et le croissant lunaire n'appartiennent à aucune religion mais à tous les citoyens de la terre à la fois. En outre, les premiers hommes à être arrivés à la lune étaient non-musulmans. Enfin à force de telles absurdités, il sera bientôt interdit aux non-musulmans de regarder la lune et le croissant lunaire. 

De manière ultime, depuis le commencement de l'histoire humaine, la conquête de territoires appartenant à d'autres, fut monnaie courante et non seulement le propre des européens. Les musulmans savent pourtant bien comment ils sont arrivés en Arabie, en Syrie, en Egypte, etc....
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.