Affichage des articles dont le libellé est Russie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Russie. Afficher tous les articles

jeudi 5 mai 2016

Russie-Syrie : Un orchestre symphonique russe vient de donner un concert à Palmyre.

 
Palmyre - Jeudi 4 mai 2016 (Spoutnik) - Ce que la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis n'ont pas su réaliser, la Russie l'a fait.....Chapeau-bas!!!
 
Mille merci à Son Excellence M. le Président Vladimire Poutine.
Et merci à tous les Russes épris de dignité et d"honneur...
الف شكر لفخامة السيد الرئيس فلديمير بوتين
وشكرا لكل الروس الدين يحبون الكرامة والشرف

 

L'orchestre symphonique du théâtre Mariinsky (Saint-Pétersbourg) dirigé par l'artiste russe Valeri Guerguiev a donné ce jeudi un concert prénommé "Prière pour Palmyre. La musique fait revivre la ville antique" dans cette ville historique récemment libérée des griffes des djihadistes.

Le concert s'est tenu dans le célèbre amphithéâtre de la "perle du désert" et a été ouvert par un discours du chef d'orchestre. Le président russe Vladimir Poutine entendait également y participer via vidéoconférence.
La date du concert coïncide avec celle de la remise de la dépouille du militaire russe du Service des opérations spéciales Alexandre Prokhorenko, mort en héro à Palmyre. Encerclé par des terroristes le 17 mars 2016, il a pris une décision que l'on n'apprend pas aux militaires. Le soldat a exigé un bombardement aérien sur sa position. La frappe a été réalisée et des terroristes ont été éliminés.

La ville de Palmyre a été envahie par l'Etat islamique le 21 mai 2015. Peu de temps après, les djihadistes ont commencé à détruire ce site historique inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Fin mars, l'armée syrienne a pris d'assaut la ville. 
 


mardi 16 juin 2015

Vladimir Poutine : la destruction des valeurs traditionnelles est...foncièrement anti-démocratique.

  

Chers collègues,

Le développement mondial se fait de plus en plus dynamique et controversé. Cela implique une plus grande responsabilité historique pour la Russie, non seulement en tant qu’élément clé de la stabilité mondiale et régionale, mais aussi en tant que nation qui défend toujours ses valeurs et ses principes, à la fois sur le plan national et international.

La concurrence militaire, politique, économique et médiatique est à la hausse dans le monde entier au lieu de reculer. Tandis que la Russie se renforce, d’autres puissances mondiales l’observent de près.

Nous avons toujours été fiers de notre pays. Mais nous n’avons pas d’aspirations à devenir une superpuissance, ce qui s’entend comme la prétention à la domination mondiale ou régionale. Nous n’intervenons pas dans les affaires de qui que ce soit, nous n’imposons pas notre tutelle, et nous ne faisons pas la leçon aux autres sur la manière dont ils doivent vivre. Mais nous nous efforcerons d’être des leaders en défendant le droit international, en faisant en sorte que la souveraineté nationale, l’indépendance et l’identité soient respectées. Il s’agit d’une approche naturelle pour un pays comme la Russie, avec la grandeur de son histoire et de sa culture, et sa vaste expérience en ce qui concerne la coexistence de différentes ethnies qui vivent en harmonie, côte à côte, dans un même Etat, ce qui est très différent d’une prétendue tolérance déniant l’identité sexuelle et stérile. [Applaudissements]

Aujourd’hui, de nombreux pays révisent leurs normes morales, effaçant leurs traditions nationales et les frontières entre les différentes ethnies et cultures. On demande à la société non seulement de respecter le droit de chacun à la liberté de pensée, aux opinions politiques et à la vie privée, mais on leur impose également de faire une équivalence entre le bien et le mal, ce qui est étrange, parce que ce sont des concepts opposés. Non seulement une telle destruction des valeurs traditionnelles a-t-elle des effets négatifs sur les sociétés, mais elle est aussi foncièrement anti-démocratique, parce que ce sont des idées abstraites appliquées à la vie réelle en dépit de ce que la majorité des gens pensent. La plupart des gens n’acceptent pas ces changements et ces propositions de révision des valeurs.

Et nous savons que de plus en plus de gens dans le monde soutiennent notre approche qui vise à assurer la protection des valeurs traditionnelles, qui ont constitué depuis des millénaires le fondement spirituel et moral de notre civilisation et de toutes les nations : les valeurs de la famille traditionnelle, de la vie humaine authentique, y compris de la vie religieuse des individus, pas seulement les valeurs matérielles mais aussi les valeurs spirituelles de l’humanité et de la diversité du monde. [Applaudissements]

Bien sûr, il s’agit d’une position conservatrice. Mais comme l’a dit Nicolas Berdiaev, le sens du conservatisme n’est pas d’empêcher le déplacement vers l’avant et vers le haut, mais d’empêcher le déplacement vers l’arrière et vers le bas, vers l’obscurité chaotique et le retour à l’état primitif. [Applaudissements]

Nous avons vu au cours des dernières années comment les tentatives d’imposer à ​​d’autres pays un modèle de développement présumé plus progressiste ont conduit, en réalité, à la régression, à la barbarie et à l’effusion massive de sang. Cela s’est passé dans un certain nombre de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Ces événements dramatiques ont eu lieu en Syrie.

La communauté internationale a dû faire un choix historique dans le cas de la Syrie : il s’agissait soit de continuer à saper les fondements de l’ordre mondial, et de marcher vers le règne de la force, de la loi de la jungle, et du chaos croissant, soit de prendre collectivement des décisions responsables.

Je considère que dans cette situation, nous avons réussi à faire en sorte que le choix se fasse sur la base des principes fondamentaux du droit international, du bon sens et de la logique de la paix. Au moins pour l’instant, nous avons été en mesure d’éviter l’invasion militaire en Syrie et la propagation du conflit au-delà de la région.

La Russie a joué un rôle majeur dans ce processus. Nos actions furent fermes, mûrement réfléchies et équilibrées. Nous n’avons pas compromis nos propres intérêts et notre sécurité ou la stabilité mondiale, à aucun moment. À mon avis, c’est la façon dont un pouvoir mature et responsable devrait agir.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.