Affichage des articles dont le libellé est Profanations. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Profanations. Afficher tous les articles

lundi 11 janvier 2016

Jérusalem : Des dizaines de tombes chrétiennes profannées par des inconnus.



9 Janvier 2016 - Des inconnus ont vandalisé des dizaines de tombes du cimetière d'un monastère chrétien à l'ouest de Jérusalem, a annoncé ce samedi le patriarcat latin en exhortant les autorités israéliennes à juger les coupables.

"Les croix en béton et en bois de plusieurs tombes ont été brisées et jetées à terre", a-t-il précisé sur son site, ajoutant que "les faits se seraient déroulés vers la mi-décembre".

Le monastère de Beit Jamal appartient à la congrégation des Salésiens, et est situé non loin de la ville israélienne de Beit Shemesh.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole des églises catholiques en Terre Sainte, Wadi Abounassar, a indiqué qu'aucun slogan antichrétien n'avait été retrouvé près des tombes, contrairement aux profanations ou tentatives d'incendie de lieux saints chrétiens ces dernières années, attribuées à des extrémistes juifs.

Une désacralisation similaire avait eu lieu dans le même cimetière en 1981, a rappelé le patriarcat, soulignant que les auteurs n'avaient pas été arrêtés.

"Nous demandons que ce genre d'actes soient traités par les autorités israéliennes avec plus de sérieux", a ajouté le porte-parole. Le patriarcat a aussi pressé "la police et les autorités israéliennes en général à déployer tous les efforts" pour traduire en justice les responsables de cette profanation.

Depuis des années, des activistes d'extrême droite ou des colons se livrent  dans les Territoires palestiniens occupés, sous la marque du "Prix à payer", à des agressions et des actes de vandalisme contre des Palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens.

Un député du parti d'opposition de gauche Meretz, Essaoui Frej, a dénoncé "l'impunité accordée aux gangs du Prix à payer" et le fait qu'ils n'aient "pas été déclarés organisation terroriste, ce qui encourage leurs membres à continuer à se livrer à de tels actes méprisables".

En juin 2015, le sanctuaire de Tabgha, au bord du lac de Tibériade et construit sur le site présumé où le Christ aurait accompli le miracle de la multiplication des pains, a été incendié. Un mois plus tard, deux jeunes Israéliens avaient été inculpés pour avoir mis le feu à l'église "pour des motifs de haine envers le christianisme".

Source : AFP.



mercredi 14 août 2013

Egypte : Des pro-Morsi se vengent sur les plus faibles et incendient trois églises dans le centre de l'Égypte.

Le Veilleur de Ninive - 16 Août 2013 - Depuis notre information du 14 août dernier (Conf. ci-dessous), 82 églises ont été brûlées en Egypte, en deux jours, par les Frères musulmans.

Le Veilleur de Ninive - 14 Août 2013 - Ce soir, alors que la police égyptienne dispersait, d'une main ferme, les manifestants des Frères musulmans postés sur la place "Rabaa al Adaouia", les officiels de l'alliance occidentalo-islamiste, en action au Proche-Orient, crie au scandale. Eh pourtant, sa presse inféodée n'a dit mot au sujet des trois Eglises coptes incendiées, en Egypte, ce matin. 

Après la Syrie où les masques sont tombés, nous assistons en Egypte, à la répétition de la désinformation. L'Occident soutient les mouvements islamistes au mépris de la situation des chrétiens minoritaires et désarmés ; nous le savons déjà. Ce serait le passage obligé de l'Occident pour tenir sa promesse aux islamistes sunnites de leur obtenir le pouvoir dans certains pays arabes en échange d'une promesse, de leur part, de paix future avec Israël. C'est le principe de "paix-contre pouvoir aux islamistes" qui se substitue à celui de "paix-contre territoires".

Bâtiments chrétiens incendiés.


Diocèse de Sohag : Eglise incendiée et détruite


Diocèse d'Assiout : Eglise Saint Michel Archange attaquée et incendiée.
Diocèse de Wasta : Eglise Saint Georges attaquée par des pierres.


Diocèse de Minya : Eglise Grecque Saint Théodore incendiée et détruite.
Diocèse de Minya : Destruction de l'Eglise évangélique.



Diocèse de Suez : Ecole des Pères franciscains incendiée.

A toutes ces actions criminelles s'ajoute pour certains chrétiens la destruction de leurs maisons et pour d'autres, le marquage de leur maison par des croix pour appeler à des actions hostiles par des émeutiers éventuels. 

Egypte (source : AFP) - 14 Août 2013 - Des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont incendié mercredi trois églises coptes dans le centre de l'Égypte, après l'opération meurtrière contre les places qu'ils occupaient au Caire, ont rapporté des responsables de la sécurité et l'agence officielle Mena. Selon ces responsables, deux églises ont été attaquées et en partie incendiées par des pro-Morsi dans la province de Minya. Le Youth Maspero Union, un mouvement de la jeunesse copte, a rapporté les mêmes faits, accusant les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, de "mener une guerre de représailles contre les Coptes".

Dans cette région, où vit une importante communauté chrétienne, des heurts opposaient les forces de l'ordre à des partisans de l'ex-chef d'État islamiste, qui ont coupé des routes y incendiant des pneus, ont ajouté les responsables de la sécurité. À Sohag, une ville plus au sud où vivent également de nombreux chrétiens, des pro-Morsi ont jeté des cocktails molotov sur l'église Mar Gergiss, située dans l'enceinte du diocèse de la ville, a rapporté l'agence Mena, évoquant des actions de représailles à la dispersion au Caire.

Le clergé copte a soutenu la destitution par l'armée de M. Morsi, le patriarche copte Tawadros II était même apparu aux côtés du général Abdel Fattah al-Sissi lors de l'annonce télévisée du coup de force des militaires le 3 juillet.

vendredi 26 juillet 2013

Italie : Quatre maghrébins commettent une action sacrilège dans une église de Lombardie.

Le mépris répandu dans les medias à l'égard du Christianisme, religion intimement liée à la paix [Il suffit de lire les écritures] et le manque de culture chrétienne chez les populations musulmanes *, conduisent à des sacrilèges (Cf. article ci-dessous), tels que celui qui vient de se produire à Serravalle en Lombardie. 

Lorsque de tels actes (urine et défécation sur l'autel), se produisent dans la rareté au sein d'une atmosphère paisible, on parle alors d'une action isolée de détraqués ou de voyous, mais lorsque les mensonges et les injures des medias viennent s'ajouter aux sacrilèges de musulmans ; lorsque le déni des gouvernements se mêlent à l'hostilité inique de lobbies secrets, nous assistons alors aux prémices d'actions pouvant devenir dangereuses pour l'Eglise et les chrétiens. 

Pour prouver leur non tolérance à l'égard de tels actes, les gouvernements laïcs ou dits "laïcs",  doivent appliquer à de tels délits, une sanction identique à celle que l'Eglise catholique appliquerait en cas de "sacrilège". 

Le Veilleur de Ninive

* L'Occident a inventé l'orientalisme et l'islamologie, sciences cultivant la connaissance de l'Orient chrétien et du monde musulman pour le premier, la connaissance exclusive de l'Islam pour le second. En revanche, le monde musulman n'a pas encore invité "l'occidentalisme" et la "christianologie" pour mieux comprendre et expliquer, à son peuple, le monde occidental et chrétien.


25/07/2013 – 12h00 - MANTOUE (NOVOpress) – C’est un nouveau coup dur pour la paroisse. Libiola appartient à la ville de Serravalle a Po, dans le Mantouan, en Lombardie. Elle a été durement frappée par le tremblement de terre de mai 2012 et l’église baroque est toujours fermée pour travaux. On se souvient que le séisme qui avait ravagé le Nord-Est de l’Italie avait aussi eu pour effet de faire éclater les problèmes de cohabitation avec les immigrés musulmans. Un plat avec de la sauce bolognaise, servi par erreur à une jeune musulmane dans un camp pour réfugiés, avait ainsi déclenché une véritable émeute.
À Libiola, la vie, depuis, essaie de reprendre. Jeudi dernier, le curé et les deux religieuses qui animent le patronage avaient emmené les enfants pour une journée en montagne. Quatre jeunes Marocains (l’un habitant du quartier, les autres demeurant à côté) en ont profité pour s’introduire par effraction dans le presbytère. Ils ont forcé la porte de la chambre de la sœur supérieure et ont volé ce qu’ils ont pu y trouver comme argent, à savoir les cotisations des enfants et le bénéfice d’une soirée risotto récemment organisée par les parents : 80 euros en tout et pour tout.
Les maghrébins ont ensuite, selon la formule de la Gazetta di Mantova« voulu laisser un signe ». Ils ont découpé un pan de la tente en plastique qui sert d’église provisoire depuis le tremblement de terre. Et ils ont uriné et déféqué sur l’autel. Une voisine les a vus s’enfuir et a reconnu celui qui habite dans le quartier. Les carabiniers ont pu identifier les trois autres.
Le curé, l’abbé Eugenio Ferrari, s’est finalement décidé à porter plainte. « S’ils étaient venus voler de l’argent parce qu’ils ont faim, explique-t-il, je n’aurais pas même porté plainte : je leur aurais pardonné. Mais ce qu’ils ont fait dans l’église est un geste sur lequel on ne peut pas passer, c’est inqualifiable ».
« Je suis désolé, ajoute l’ecclésiastique, parce que, à ce qu’il semble, cet acte a été accompli par quatre jeunes Marocains. Ils ont montré leur mépris vis-à-vis de notre religion. Mais si moi je faisais la même chose dans une mosquée, ils me couperaient le cou, oui ou non ? »

Source

vendredi 15 mars 2013

Le Couvent Jésuite d'Alep attaqué et incendié par des bandes armées.

Alep - 15 mars 2013 - (19h15) - Nous apprenons à l'instant, qu'hier vers minuit, plus de 700 miliciens de Forsat al-Nosra ont attaqué le Couvent des Pères Jésuites, Saint-Vartan à Midan, dans l'un des deux quartiers chrétiens de la ville d'Alep. Ils ont occupé le bâtiment, mis le feu à une partie de la construction, et semé la terreur tout autour.

La Providence avait fait son travail, puisque les religieux et le gardien avaient laissé le bâtiment la veille. La Garde Présidentielle qui se trouvait à proximité des lieux, a riposté ; elle a pu reprendre le Couvent qui était avant cette lâche attaque, un "centre" de distribution d'aides aux réfugiés.

Alep - 15 mars 2013 - Aujourd'hui, à 13h, heures locales, ont eu lieu les funérailles du Docteur Roumiyeh, médecin, assassiné à Homs. Au cours de la marche funèbre vers l'Eglise Sainte-Thérèse, des soldats de l'armée qui accompagnaient le corps, ont découvert une voiture piégée. Les personnes visées étaient des fidèles qui procédaient au chemin de croix.

Toujours à Alep, l'armée arabe syrienne a réussi, entre hier et aujourd'hui, à repousser l'offensive des rebelles qui, par milliers, ont tenté d'occuper à nouveau le quartier d'Achrafieh.

samedi 26 janvier 2013

Syrie: les rebelles syriens détruisent des lieux saints chrétiens et chiites.



Des formations armées de l’opposition en Syrie détruisent des lieux de cultes appartenant à des communautés religieuses minoritaires. Deux églises chrétiennes ont été pillées dans les villages de Gasaniyeh et de Jdeideh dans la province de Lattaquié. Un lieu de culte chiite a été également détruit à Zarzour dans la province d’Idlib. Selon les déclarations de témoins oculaires, les trois lieux de culte ont été détruits après que l’opposition s’est emparée de la région et le départ de l’armée gouvernementale. 

Des trois villages occupés par les rebelles, la quasi-totalité des habitants ont fui. Certains leaders de l’opposition se sont certes engagés à protéger tous les Syriens, mais dans la pratique ils ne peuvent résoudre comme il se doit les problèmes liés aux attaques infondées contre les lieux de culte des minorités (…) L’opposition n’a pas non plus été en mesure de faire cesser les pillages et les enlèvements, ainsi que les autres sortes d’activités criminelles des combattants.

Source : Orthodoxie

samedi 12 janvier 2013

Syrie : le Sanctuaire de Saint Maron pillé et détruit.

A diffuser toujours plus largement


Brad (Syrie) - Samedi 12 Janvier 2013 - 12h45 - Nous apprenons du Curé de l'Eglise de Brad qui se trouve à 10 km de la Basilique Saint Siméon (Qala'at Sima'an), que le sanctuaire qui abrite le tombeau de Saint-Maron, patron de l’Eglise Maronite, a été pillée et que la Statue du Saint a été totalement détruite.

Les huit chambres destinées à recevoir les pèlerins maronites ont été complètement saccagées. Les Bandes armées de l’Armée Syrienne « Libre », soutenue par les Etats fanatiques du Proche-Orient et les « démolicraties » occidentales, sont en train de marterler toutes les croix taillées sur les Linteaux.

Le sarcophage de Saint Maron a aussi été pillé et détruit. La foudre du Très Haut devrait s’abbatre sur ces criminels et leurs commanditaires.


Saint Maron, nous vous prions de demander à Dieu la levée de l'armée des anges pour protéger tout ce que vous avez bâti avec amour en Syrie.


                Sarcophage de Saint Maron                                                Hotellerie du Sanctuaire                                                              
Le Veilleur de Ninive

mardi 11 décembre 2012

France : Profanation d'une Chapelle à Toulon



Saisie par ses adhérents du Var profondément indignés par les profanations abominables de la chapelle de la base navale de Toulon,la direction de l‘AGRIF porte plainte.

En effet, comme l’a déclaré Mgr Poinard,  vicaire général du diocèse aux Armées françaises : 

On s'en est pris aux trois grands symboles de notre foi : le Saint Sacrement (tabernacle renversé et brisé, les saintes espèces répandues sur le sol), le baptistère totalement brisé et l'ambon (la Parole de Dieu) jeté à terre et piétiné.

FAITES CONNAITRE CET EVENEMENT ODIEUX..."

Bernard Antony a chargé Maître Gestat de Garambet du Barreau de Toulon, ancien Bâtonnier, de mettre immédiatement en œuvre la procédure qui s'impose pour actes de haine anti-chrétiens.

jeudi 17 novembre 2011

Boycottons Benetton!

Au lendemain de la publication de notre article intitulé "Haro au Tolérantisme", nous lisons, à la suite du scandale inadmissible causé par le Groupe Benetton, que cette entreprise, en diffusant ses affiches représentant le Très Saint Père dans une position inacceptable, a "voulu combattre la culture de la haine". Nous disons à Benetton que son action a généré, en vingt-quatre heures, un mouvement d'hostilité dont il n'a pas fini de mesurer les conséquences.

Pour cette entreprise, les "scandales publicitaires" sont des récidives; aussi nous faut-il rester vigilants car il n'y a jamais deux méfaits sans que le troisième ne suive. 

Pour l'heure, le Veilleur de Ninive, très soucieux du respect du Sacré et de la Foi, a décidé de ne pas rester silencieux mais, au contraire, d'appeler au boycott. Cela signifie qu'il invite ses lecteurs à :

- détourner leurs regards du logo de Benetton.
- ne jamais franchir le seuil d'une porte d'un magasin Benetton.
- propager autour de soi l'invitation au boycott.
- se souvenir que cette marque appartient à près de 70% à la famille qui porte son nom.
- garder en tête les marques que le groupe possède : United-Colors of Benetton, Sisley, Playlife, Undercolors of Benetton.
- ne pas lier le moindre commerce avec cette société.

Exigeons de la société Benetton qu'elle lance une campagne publicitaire favorable et sympathique à l'égard de l'Eglise catholique et du Pape pour démontrer que son but initial était bien de combattre la culture de haine.

Sans une telle action en faveur des catholiques et de l'Evêque de Rome, le boycott devrait se poursuivre.

Sur wikipedia, il est possible de trouver un rappel de deux scandales causés par cette société :

Benetton est au coeur d'une scandale en 1998 concernant le travail illégal des enfants en Turquie. Plusieurs enfants âgés de 11 a 13 ans ont été photographiés dans l’usine Tekstil à Istanbul, une usine de textiles liée à Benetton confectionnant quelques uns des produits vendus par les vêtements Benetton[3]. Depuis le groupe a signé avec ses partenaires turcs un code de conduite pour la prévention du travail des mineurs.

La firme italienne est au centre d'un autre scandale lié à l'accaparement des terres Mapuches en Patagonie. Via sa compagnie Compania Tierras del Sur Argentina S. A.[4], la famille Benetton possèderait 900 000 hectares ce qui représente 9% des terres cultivables de Patagonie. Utilisées principalement pour l'élevage d'ovins dont la laine est exportée notamment en Italie, ces terres n'en sont pas moins au coeur de tension avec la société Mapuche qui revendiquent historiquement un droit sur ses terres[5].

vendredi 4 novembre 2011

Charlie-Hebdo : "Guerre pour le respect".

La condamnation de l'incendie de l'hebdomadaire Charlie-Hebdo, à Paris le mercredi 2 novembre, a fait l'unanimité. On ne peut que se réjouir de ce fait et surtout de l'absence de victimes humaines à la suite de cet attentat.

Toutefois, de notre point de vue et à travers ces condamnations, le chemin ne fut parcouru qu'à moitié, car aucune réaction ne s'est manifestée, pour réprouver la mise en dérision de la "Charia" que préparait le journal Charlie-Hebdo dans son édition de la semaine. 

Quoi que l'on pense du Coran, et c'est le Veilleur de Ninive, chantre de la Gloire du Christ, qui l'affirme, on ne peut se passer du respect des croyances et des religions. Déjà, d'une manière absolue, le respect comme vertu, s'impose dans un espace de liberté. "Le droit de parole ne va pas sans le droit de croire, car pour s'exprimer il faut déjà croire" sinon l'expression n'est que formulation de paroles d'hypocrites. En conséquence, celui qui prétend avoir le droit de parole, doit autoriser à l'autre le droit de croire et il n'est pas sûr que Charlie-Hebdo accorde ce droit aux sujets de ses critiques et dérisions.

Ceux qui n'épousent pas le message du Coran, sont naturellement autorisés à le dire mais ils doivent l'exprimer en s'appuyant sur une argumentation claire et le dire de manière respectueuse. Nous nous interrogeons sur les raisons qui conduisent aux dérapages journalistiques et éditoriaux vis à vis des croyances et des religions.

Un des grands malentendus qui pèse, au sein de la société française, sur les relations entre les sceptiques de la spiritualité d'une part les croyants et fidèles de la Foi d'autre-part provient, à notre sens, d'une erreur commise par les premiers sur le concept de vérité. Quelque soit la religion à laquelle ils s'adressent, quelle est cette vérité que les non-croyants opposent à celle des croyants ? Gardons en tête que d'un concept de vérité erroné découle d'autres erreurs dont celles atteignant le concept de liberté que nous ne traiterons pas présentement mais dont nous disons sommairement qu'il se confond avec la "liberté de refus" [pouvoir dire non à l'autre] chez le non-croyant et la "liberté d'adhésion" chez le croyant [pouvoir se libérer de ses chaines].

Le vérité pour la modernité est-elle un idée qui recouvre le matériel et le tangible ? Le vrai est-il "l'efficace" comme nous l'enseignent les positivistes ou "l'utile et le payant" comme le prônent  les pragmatiques ? La vérité réside-t-elle dans ce qui est "clair et distinct", selon l'énoncé de Descartes ou dans "l'interprétation historique" comme l'affirme l'école historique ? Avec Kant, Spinoza et Husserl, nous retrouvons d'autres définitions de la vérité. Celle qui nous occupe, ici est la Vérité selon l'approche religieuse qui proclame que "nous accédons au vrai par la Foi dans le témoignage". Or les philosophies modernes qui furent en Occident, rebelles à l'égard du Christianisme, ne donnent pas crédit aux "témoins de la Foi".

C'est là une attitude étonnante et contradictoire, semble-t-il, puisque les non-croyants reconnaissent le témoignage selon la définition de la procédure pénale mais le refuse dans le domaine spirituel. Aussi sommes-nous autorisés à nous interroger sur l'origine de cette contradiction qui fait que les athées et les non-croyants, hostiles aux religions, sont sélectifs sur la notion de témoignage.

Il est vrai que les deux types de témoinages, évoqués plus haut, divergent par le but poursuivi. En droit pénal (1), le témoin doit avoir assisté à une situation qui se serait physiquement produite devant ses yeux et il en transmet sa perception, tandis que le témoin d'une manifestation religieuse n'a, dit-on, "phyiquement" pas assisté à la situation dont il se dit témoin. Il n'aurait eu que des signes mais certains signes sont en soi très forts. Même les athées et les non-croyants  croient aux signes dans les réalités humaines.

La question est à présent, au sujet de l'aspect le plus important dans le témoignage. Est-ce l'exactitude de la vision du fait lui-même ou bien la perception que le témoin en a recueillie et le fait qu'il en rapporte son authenticité ?

Puisque le témoin ne fait que rapporter une perception des événéments sans restituer leur totalité, l'importance dans le témoignage semble être dans le fait de relater et dans la manière dont la relation est faite. Dans les deux cas, en présence d'un témoignage événementiel ou religieux, une certaine confiance et une crédibilité, après certaines vérifications, est accordée à son auteur.

Le problème des adeptes de la non-croyance est qu'ils ne parviennent pas à se fier au témoin religieux, dans le cas du christianisme, aux Evangélistes qui ont relatés les signes et les preuves de la divinité du Christ. S'ils franchissaient ce pas, ils lèveraient la contradiction dans laquelle ils se tiennent en établissant une différence dans les témoignages.

En conclusion, ce qui écarterait le non-croyant de son émul croyant serait un degré de confiance et de crédit accordé au témoignage religieux; cependant, cette différence de niveau ne justifie nullement le droit pour le premier à l'irrespect des croyances religieuses. Par ailleurs, la mesure de la critique qu'il s'imposerait ne doit pas être tenue pour censure.

Sans cet effort philosophique de mise en cohérence par les athées et les non-croyants, le scepticisme spirituel des non-croyants et de l'Espérance religieuse des fidèles progresseront comme deux droites parallèles sans vraiment se rencontrer à l'exception des moments où une sécante les reliera par des tentatives de dialogues qui tourneront courts. Ces tentatives sont encore plus difficiles à établir entre athées et musulmans puisque l'Islam est bien plus hostile aux païens et aux athées qu'à l'égard du christianisme et du judaïsme. Les relations athées-païens/musulmans et gens du livre/fidèles de Mohammed ne sont pas de même nature.

Pour l'avenir, et afin d'éviter une aggravation des malentendus, la solution est dans un mouvement de reconnaissance, par les non-croyants, du témoignage religieux comme source possible de vérité. La question de l'adhésion éventuelle à cette source est d'un autre ordre. Telle est la condition qui permettrait d'éviter que la "guerre pour le respect" ne se prolonge et qui donnerait à la société "multi-confessionnelle" dans laquelle la France s'introduit, la "stabilité" selon la définition classique et antique de la vérité.

Le Veilleur de Ninive

(1) La preuve par témoin est l'un des plus importants moyens de preuve qu'offre le Code de procédure pénale à la recherche de la vérité.

lundi 17 octobre 2011

Halte à la profanation!

Le mouvement des indignés suscite, à Rome, l'indignation et plus encore...Désormais ce mouvement qui pouvait attirer la sympathie n'appelle que l'hostilité en profanant un bien d'Eglise...



Le Veilleur de Ninive.


mardi 13 septembre 2011

Inde : profanations répétées d'une église à Hyderabad.

Le curé déplore « l’inaction et de la négligence » de la police
Lundi 12 Septembre 2011 - Lors de profanations répétées, l’église catholique syro-malankare Sainte Marie Mère de Dieu, située à Hyderabad, a subi des actes de vandalisme. Le dernier d’entre eux a été perpétré fin août, lorsque le maître-autel, des bibles, des missels et livres de cantiques, des crucifix et des vêtements liturgiques ont été incendiés. Le père John Felix, curé de la paroisse, a exprimé dans une lettre ouverte aux autorités de l’état fédéral d’Andhra Pradesh que cet incident n’a pu se produire « qu’en raison de l’inaction et de la négligence de la police et des autres autorités ».

 : Photo AED
Dans cette lettre, dont l’AED a eu copie, le prêtre déplore que la police ait arrêté sans résultat des procédures relatives à des attaques ayant eu lieu en 2004 et 2008. En juillet 2004, des paroissiens, dont un prêtre, qui travaillaient sur un chantier où devait être édifiée une église, auraient été violemment attaqués, injuriés et menacés de mort par une foule furieuse d’environ 100 personnes. En juillet 2008, les portes de l’église achevée en 2006 auraient été verrouillées depuis l’extérieur pendant un office religieux, alors qu’environ 250 croyants, dont des nourrissons, des malades et des personnes âgées, se trouvaient à l’intérieur.

« Afin d’éviter de nouvelles confrontations, nous suivons l’enseignement de notre Seigneur Jésus-Christ, c’est-à-dire que nous avons exercé le pardon et l’amour des ennemis », a souligné le curé. Il a toutefois invité les autorités à reprendre les procédures laissées en suspend et à punir le dernier incident en date.

Interrogé par l’AED, Mgr Jacob Mar Barnabas, l’évêque responsable du diocèse, a déclaré que l’église était actuellement placée sous protection policière. Il invite les catholiques du monde entier à prier pour ses fidèles.

L’église catholique syro-malankare en Inde compte environ 430 000 croyants.

mardi 6 septembre 2011

Le théâtre français se déchaine contre le Christ.

Il joue l'art contre les artistes.



Le Théâtre français acceptera t-il de devenir l'instrument de lutte contre la foi des chrétiens et de ce fait des  artistes chrétiens qui ont fait de la France, pays tant visité et apprécié dans le monde pour sa beauté ? L'avenir nous le dira...! 

Deux pièces de théâtre sont au programme, cette année, de plusieurs théâtre français qui menacent ainsi de profaner la Divinité du Christ et le sacré de la Foi Chrétienne.... 

A bien noter les titres de ces deux pièces : "Sur le Concept du Visage de Dieu" et "Golgota Picnic". 

Pour agir, faites pression sur les théâtres en question, écrire ou téléphoner :



mercredi 30 mars 2011

Pakistan : Troisième église catholique attaquée en une semaine.


ROME, Mardi 29 mars 2011 (Zenit) - Au Pakistan, un groupe armé composé de 7 personnes a attaqué une église catholique du district militaire de Wah situé à 45km de la capitale Islamabad, a rapporté Radio Vatican en citant l'agence Asianiews. Il s'agit de la 3e attaque contre une église pakistanaise en moins d'une semaine. Les extrémistes ont jeté des pierres sur l'édifice mais n'ont pas tiré.

Selon le curé de l'église, interrogé par Asianews, « c'est une réaction à la profanation du Coran en Floride, même si la communauté catholique a condamné ce geste. Nous avons souligné clairement que n'avions aucun lien » avec ce qui s'est passé en Floride.

L'évêque d'Islamabad, Mgr Rufin Anthony, a quant à lui invité à prendre des mesures urgentes et a affirmé son intention d'organiser une rencontre avec les responsables de l'Eglise anglicane et d'autres églises protestantes pour examiner la situation actuelle des minorités.

samedi 5 février 2011

L'Eglise Mar Guiguis de Rafah serait en flammes

Information de ce Samedi 5 Février 2011 - 17:10 (GMT+1)....L'AFP confirme mais affirme ne pas connaître la source et la raison du feu.

L'église Mar Guirguis située à Rafah, dans le Sinaï égyptien serait en flammes.

Des témoins affirment avoir entendu une explosion. Selon l'AFP, qui cite un autre témoin, des hommes armés à moto ont été vus devant le lieu de culte quelques minutes avant.

Il fallait s'y attendre! Les événements qui se déroulent en Egypte font craindre une excacerbation du fondamentalisme. Avec ou sans la Présidence de Husni Moubarak, les Coptes et les Chrétiens d'Egypte seront victimes du fanatisme de certaines organisations criminelles qui jouent sur l'ambiguité du Coran laissant entendre que les nons-musulmans sont des dhimmis et que la guerre sainte peut être proclamée contre eux.

Il est temps de demander, haut et fort, aux autorités musulmanes suprêmes de proclamer une "mise entre parenthèses" de tous les passages du Coran faisant référence aux dhimmis et à la guerre sainte.

Le Veilleur de Ninive

mercredi 2 février 2011

Pakistan : Des islamistes brûlent des images du pape


ROME, Mercredi 2 février 2011 (ZENIT.org) - L'Agence missionnaire Fides a évoqué la consternation des chrétiens suite à la destruction par les flammes d'images de Benoît XVI au Pakistan.

Au cours d'une vaste manifestation contre toute modification de la loi sur le blasphème, des militants islamistes ont brûlé des images et des mannequins représentant le pape et le ministre fédéral chargé des minorités, Shahbaz Batti, ainsi que le symbole chrétien de la Croix.

Qu'aurait fait le monde musulman, si des Portraits de Muftis ou d'Imam étaient brûlés ?

jeudi 18 novembre 2010

Le film de l'Infamie, de la Profanation et du Sacrilège.

Les dix-neuf minutes et vingt-trois secondes les plus longues de votre vie, si vous visionnez

Le film de l'Infamie, de la Profanation, du Sacrilège

reprenant l'acte commis le 30 octobre 2010 en la Cathédrale Saydet el-Najat à Baghdad.


Le Châtiment de Dieu tombera comme une chappe sur les mécréants qui ont commis cet acte bestial et sur les inspirateurs qui en ont eu l'idée.

Nous appelons de nos voeux, de nos prières et de nos sacrifices, la Béatification et la Canonisation de tous ceux qui sont tombés en ce lieu Saint. Espérons et prions pour que cette Cathédrale devienne un jour, 

un sanctuaire et un lieu de pélerinage
chrétien par la volonté des musulmans irakiens eux-mêmes.
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.