Affichage des articles dont le libellé est Morale Chrétienne. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Morale Chrétienne. Afficher tous les articles

samedi 4 juin 2016

Catholiques de France : Du renoncement à l'engagement pour faire cesser la "Christianophobie".

Il n’est plus ignoré de quiconque que les actes de profanation en France à l’encontre de sanctuaires chrétiens vont croissant dans l’indifférence populaire et officielle. En vérité, qui ne dit mot consent…

Le Veilleur de Ninive condamne et fustige ces actes inadmissibles, irrespectueux, criminels et mortels à l’égard des lieux saints catholiques qui représentent bien plus que leur matérialité. Les auteurs de ces délits et ceux qui les soutiennent, ceux qui se taisent en connaissance de cause, n’auront jamais raison. Aucune violence n’aura jamais le "Droit" de son côté, face à la Divinité de Jésus-Christ et face aux sanctuaires sacrés qu’ont bâtis ses disciples, nos pères. Nous disons à nos adversaires : «Vos agissements sont peine perdue ; vos actions nous renforcent dans notre détermination ». Pensez que le peuple sous régime soviétique a pu se débarrasser de la chape athée et totalitaire.
Interrogeons-nous désormais sur la cause de tous ces sacrilèges. Sont-ils de la seule faute de voyous, de gens ignorants, malveillants, d'adversaires politiques, ou bien les chrétiens, les catholiques en particulier ont-ils leur part indirecte de responsabilité ? Tentons de l’étayer.

La part de responsabilité qu’auraient les catholiques pourrait se lire à travers les renoncements auxquels ils sont parvenus au cours des dernières décennies. Nous avons noté cinq abandons ; il y en a sûrement plus. Mais voici pourtant notre courte liste.

1° - renoncement à la morale chrétienne qui les aurait maintenu dans l'exigence en général, et dans celle de la pureté et de la vérité en particulier.

2° - renoncement au combat et aux choix de politiques motivés par un esprit chrétien. En effet, un engagement chrétien autonome, aurait annoncé plus de place à la liberté d'entreprendre, plus d’ efforts pour la réduction de taille de l'Etat-Pieuvre, plus d’actions en faveur de la multiplication des "corps intermédiaires", plus de respect à la morale politique et sociale fondée sur la garantie de besoins vitaux mieux contrôlés.
3° - renoncement à la langue liturgique du catholicisme romain, le latin, qui lui aurait conservé les clés de lecture, d'une église épanouie à Rome, de l'identité chrétienne élargie à l'Europe, du patrimoine séculaire à conserver, et d’une meilleure compréhension des messages communiqués par les siècles passés.
4° - renoncement à une liturgie solennelle et évocatrice du paradis, au profit de « célébrations » très simplifiées insistant sur notre humanité tiède et pauvre mais dont la pauvreté reflète plus la négligence que l’humilité.

5° - renoncement à l'éducation de leurs propres enfants désormais confiés à des inconnus : animateurs de télévision, enseignants sous idéologies, animatrices de crèches, camarades aux influences néfastes, médias menteurs, etc..., parmi-eux des païens, des matérialistes, des sectaires, des adeptes de croyances malveillantes.
 
Aujourd’hui, certains soulèvent la question de l’identité et de son « effacement » croissant. Mais qu’est-ce que la perte d'identité si ce ne sont les renoncements ? Certains crient que l'islam constitue un danger, d'autres l’annoncent comme la parousie. Il y a bien sûr un risque provenant d’une religion islamique qui deviendrait majoritaire en Europe, qui se fanatiserait et se radicaliserait par intermittence. Des pays ont bien connu cela, une alternance de trêves et de conflits. Mais la menace qui nous intéresse ici, la plus facile à traiter, proviendrait d’ailleurs ; elle est en nous, chrétiens et catholiques. 

Une partie du peuple français s’inquiète sur son avenir économique, mais plus important encore est son avenir identitaire qui lui donne confiance en ses capacités. C’est un fait que lorsqu'un peuple ne prend plus son destin en main, il devient une menace pour lui-même.
Pour rester sur ce thème, nous dirions que par ses renoncements, le peuple catholique français a mis la « lampe sous le boisseau » ; Il ne se reconnait plus…Il sait encore à peine ce que doit être un catholique. Dans ce monde d’uniformisation, l’espace qui le sépare des autres non-chrétiens s’est notablement réduit. Et à présent, il est soumis au chantage du racisme ou de classe dès qu’il développe une quelconque différence qui proviendrait de sa foi chrétienne. Dans les faits, comment se sont traduits ses renoncements ?

Les catholiques ont participé au développement de l'immoralité en faisant des concessions vitales aux partisans d’actions immorales ; ils se sont mis à divorcer comme les autres faisant oublier que la famille chrétienne ne tenait que par la grâce ; pris dans le jeu du relativisme, ils ont cédé aux discours idéologiques sur la contraception, l’avortement, les unions contre-nature, etc… Ils ont confondu dialogue avec l’autre, avec soumission à l’autre. Avec eux l’exigence morale s’est aussi affaiblie.  

Puis ils ont opté pour le confort à court-terme, renonçant au combat politique à long-terme. Ils ont baissé les bras, oubliant que les autres attendaient d’eux qu’ils soient le "sel de la terre" de France. Aujourd’hui, on peut s’interroger sur ce que les catholiques français apportent de particulier à leur pays. Certains pourraient nous rétorquer que la France serait dans un pire état sans les catholiques. Cette réplique contient sûrement du vrai, mais le danger étant aux portes, leur simple présence comme décor ne suffit plus, il est urgent qu'ils s'engagent pour orienter la  transformation du pays vers le message de l'Evangile en union avec la Sainte-Eglise. 

Dans la liturgie, ils ont préféré la langue vernaculaire d'accès immédiat, à un latin dont il suffisait d’apprendre de bons rudiments tout en s'aidant de traductions et missels, afin de permettre à l’église de rester ouverte sur l'univers. En ces temps de mondialisation, le latin, langue liturgique unique de l’Eglise d’Occident,  aurait trouvé sa place légitime. L'anglais comme langue de travail, le latin comme langue de prière. Grec, slaves et syriaques n'ont-ils pas conservé leur langue ancienne dans la liturgie ?
 
Tout en ayant lâché le latin, ils ont encouragé une liturgie humaine, si humaine que beaucoup se mirent à douter de la présence réelle de Dieu sur l'autel de la Consécration ; était-il juste de renoncer à une liturgie qui transportait les fidèles dans des « hauteurs presque célestes » où la présence réelle était sensible par la Foi ?

Enfin, ils ont fini par abdiquer sur le sens le plus précieux de leur vie terrestre, mettre au monde des enfants et les éduquer soi-même pour renouveler l’héritage reçu et conserver la foi ici-bas. Ils ont opté dans la majorité des cas, pour le mariage à l’essai quand ils ne sont pas demeurés dans l’essai de l’union ; les plus nombreux ont fait le choix de la contraception artificielle alors que la maîtrise naturelle fonctionnait très bien. Lorsqu’ils ont des enfants, ils ne les assument pas toujours pleinement préférant les confier à d’autres.

Le résultat est consternant. L’offensive laïque et athée ne se dissimule plus….La politique réductrice de l’homme à sa matérialité devient très agressive…mais le catholique a des ressorts insoupçonnés que lui donne l’Evangile révélé, le verbe de Dieu. Aussi les cinq renoncements que nous évoquions plus haut ne sont pas une fatalité. Le retournement est à portée de mains si les catholiques, armés du Credo, décidaient de substituer l’engagement au renoncement. A quoi pourrait-on alors s’attendre ?
1° - un recul des profanations.
2° - une France idéologique au ralenti.
3° - un Islam respectueux.
A présent Lecteur, penchez-vous sur la chronique qui a suscité notre réflexion. Prenez connaissance des dramatiques et inquiétantes informations sur les profanations de lieux sacrés en France. Ces éléments, nous les tenons d’un papier de M. Floris de Bonneville, journaliste et ancien directeur de rédaction de l’Agence Gamma, qui présente des données de 2015. 

Le Veilleur de Ninive

Quel beau pays brisé !!!  

104 églises profanées en 4 mois : et nos gouvernants parlent d’islamophobie ?
Du 1 janvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats. Une par jour.

Pauvres djihadistes français ! il faut les aider à vivre en France - Le minaret, oui. La Vierge Marie, non Le site www.gauchematuer.fr a relevé que, du 1er janvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats.

Une par jour. Cela va du tabernacle vandalisé à l’église incendiée, en passant par des tags démoniaques défigurant chœur et autel.

Le site propose « un panorama de cette christianophobie ordinaire ».

Mais il y a pire statistique encore. Sur un autre site spécialisé dans l’observation des actes de christianophobie, dirigé par Daniel Hamiche (www.christianophobie.fr), sont répertoriés l’ensemble des actes commis contre des églises, des lieux de culte, de dévotion, des écoles et des sites Internet chrétiens en France.
Et totalement ignorée du gouvernement et de ses complices les médias. Pendant les quatre premiers mois de l’année, ce sont 170 actes qui ont été relevés par cet observatoire, dont 104 concernent des églises ! Une interruption de messe aux cris de « Allahu Akbar », le caillassage de l’église de Lacanau, une sacristie incendiée, des tags anarchistes sur une église de Tours.

Car ces actes christianophobes ne sont pas toujours le fait des adorateurs d’Allah mais souvent, aussi, celui de jeunes satanistes ou de cette secte des antifas, les milices armées pour entretenir un certain désordre sur notre sol.

Alors islamistes radicaux, jeunes des cités désœuvrés, antifas : tous des déséquilibrés si l’on s’en réfère aux rapports de police ou aux juges.

Mais le gouvernement comme les médias n’ont qu’un mot au bout de leur plume : islamophobie ou "pas d'amalgame" La christianophobie, « connais pas »

Sur cette succession de faits gravissimes contre les signes de la catholicité et qui ne semble pas s’arrêter, peu de déclarations, aucune émotion.

Même le silence de M. Cazeneuve est intolérable, tant il est loquace dès qu’il s’agit d’une mosquée.

Le récent exemple de deux poids deux mesures est éloquent sur la mentalité de nos juges politisés à outrance : deux jeunes gens de Mâcon ont pris 30 mois de prison dont six mois ferme pour avoir tenté d’incendier une mosquée, alors que cette même justice relâchait un « jeune » qui avait lardé de 16 coups de couteau une prostituée car sa religion, a-t-il déclaré lors de son arrestation le mois dernier, ne tolère pas la location du corps.

Les églises de petites villes comme Le Teil en Ardèche, ou Orgelet dans le Jura, comme les abbatiales, telle celle de Saint-Pierre de Moissac, ou les calvaires et les cimetières ne sont pas épargnés par ces barbares qui défendent, les uns une laïcité outrancière, les autres certains versets d’un Coran peu tolérant. Une situation que les autorités laissent pourrir, sans doute au nom de la laïcité.   

Floris de Bonneville

lundi 22 octobre 2012

Scandale - des femmes, des enfants et des vieillards chrétiens enlevés.


Réfugiés syriens - Menaces sur les moeurs.

Kfar Bohm (Région d'Alep) - 23 Octobre 2012 - Le scandale continue...; aujourd'hui encore un autre minibus qui conduisait des jeunes filles chrétiennes a été arrêté et les jeunes filles ont été enlevées. Le véhicule venait de Kfar Bohm pour se rendre à l'Université d'Alep.

Jdaydeh, Ya'coubieh, Qnayeh - 24 Octobre 2012 (18h) - Nous venons d'apprendre, il y a une heure, que les passagers chrétiens du minibus qui assurait la liaison Jdaydeh, Yacoubieh, Qnayeh Alep ont été libérés, à la suite de négociations menées par des interlocuteurs musulmans qui ont réussi à persuader les ravisseurs de relâcher leurs otages pour la fête d'Al-Adha, sans versement de la rançon demandée (5 mio de LS).

Jdaydeh, Ya'coubieh, Qnayeh - 22 Octobre 2012 - Des passagers chrétiens qui se trouvaient dans un minibus les ramenant des trois villages de Jdaydeh, Yacoubieh et Qnayeh vers Alep, ont été enlevés alors que leur minibus se trouvait à 35 km de sa destination.

Dans le véhicule public se trouvaient des femmes, des enfants et des personnes âgées; les hommes jeunes et mûrs ne se déplaçant plus, de crainte d'être enlevés. 

L'autobus était attendu à 11h du matin à Alep. Ne le voyant pas arriver, un mère a pu entrer en contact téléphonique avec son jeune fils pour apprendre qu'il était pris en otage au même titre que les autres passagers.

jeudi 7 juin 2012

Chrétien, Souviens-toi de ce qu'on attend de toi....

Dieu à glorifier,
Jésus à imiter,
Marie et les Saints à prier,
Les bons Anges à honorer, 
Une âme à sauver,
Un corps à mortifier, 
Des vertus à demander, 
Des péchés à expier, 
Le Paradis à gagner, 
L'enfer à éviter,
L'éternité à méditer, 
Le temps à ménager, 
Le prochain à édifier,
Le monde à appréhender,
Le démon à combattre,
Des passions à abattre,
Peut-être la mort à souffrir,
Et le Jugement à subir. 



dimanche 13 novembre 2011

Le sort des dirigeants indignes...

Ceux qui aujourd'hui s'attaquent à la religion chrétienne catholique en essayant de la rendre odieuse et alliée des pouvoirs tyranniques, nous leur répondons qu'ils disent des mensonges.

La religion chrétienne catholique n'est l'alliée que des pauvres et elle accueille les pécheurs repentis. Si l'Eglise ne condamme pas systématiquement les dirigeants indignes de certaines nations pour se démarquer d'eux, c'est qu'un jugement plus sévère que celui du Pape et des évêques leur est réservé.

Le message du Christianisme à l'intention des "dirigeants indignes" n'est pas un message de caution mais un message énergique disant aux dirigeants du monde, qu'ils paieront l'impunité dont ils auront joui sur la terre. Le livre de la Sagesse, en son chapitre VI est éloquent à ce sujet :

"- Écoutez donc, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, souverains de toute la terre.

- Soyez attentifs, vous qui commandez aux foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples.

- Car la domination vous a été donnée de la part du Seigneur,et le pouvoir de la part du Très-Haut, lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions.

- En effet, vous étiez les serviteurs de sa royauté,et vous n'avez pas rendu la justice avec droiture, ni observé la Loi, ni vécu selon les intentions de Dieu.

- Terrifiant et rapide il fondra sur vous, car un jugement implacable s'exerce sur les grands ; le petit obtient le pardon et la miséricorde, mais les puissants seront jugés avec puissance.

- Le Souverain de l'univers ne reculera devant personne, il ne se laissera influencer par aucune grandeur ;car les petits comme les grands, c'est lui qui les a faits, et il prend soin de tous pareillement.

- Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse.

- C'est donc pour vous, princes, que je parle, afin que vous appreniez la sagesse et que vous évitiez de tomber, car ceux qui observent saintement les lois saintes seront sanctifiés, et ceux qui s'en instruisent y trouveront leur défense".
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.