Affichage des articles dont le libellé est Libye. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Libye. Afficher tous les articles

dimanche 25 août 2013

Bientôt un Proche-Orient vidé de ses Chrétiens ?

Peter Bergen-CNN - Depuis 2013 ans, il y a toujours eu des chrétiens au Moyen-Orient. Désormais, leur présence est sérieusement menacée.

Ils formeraient 10 % de la population en Egypte ; Dans ce pays, des dizaines d'églises, des maisons et des centres de l'Eglise Copte ont été incendies. Des dignitaires, des familles et des commerçants chrétiens ont été assassinés en raison du soutien du Pape Théodoros à l'armée dans leur lutte face aux Frères musulmans.

Il y a un siècle, le nombre de chrétiens vivant au Moyen-Orient, s'élevait à 20 millions d'habitants ; aujourd'hui il n'en resterait que 10 millions. Les causes de la réduction du nombre se résument à la forte nasalité dans la familles musulmanes, à l'émigration intensive des chrétiens pour raisons politiques et économiques, à la persécution non déclarée des chrétiens qui sont souvent considérés comme des citoyens de seconde zone, souvent sans droits et sans même le droit de construire ou restaurer une église.

Les chrétiens de Syrie ont soutenu le régime minoritaire des Alaouites, car Bashar el-Assad leur a donné tous les droits des citoyens ; il leur a permis d'accéder aux hautes fonctions de l'armée et d'entrer au gouvernement. Toutefois, leur soutien au régime, leur a coûté cher depuis le 11 mars 2011, date du déclenchement du mouvement de rébellion : De nombreuses églises ont été détruites, des prêtres ont été assassinés, des évêques furent enlevés, leur biens ont été spoliés, volés et détruits, le départ leur fut imposé quand des membres de leur famille ne furent pas assassinés parce que chrétiens. Sur l'Euphrate, dans la région du Khabour, tous les villages des chrétiens ont été pillés et détruits par les Takfiristes.

Les chrétiens de Libye ont quant à eux été arrêtés. Ceux d'Irak ont quitté pour les deux tiers leur pays.

Il faut reconnaître que cet épurement confessionnel et ethnique n'est pas nouveau au Moyen-Orient. Les juifs avaient quitte les pays arabes pour créer un état confessionnel juif. La création de cet Etat aurait poussé les intégristes musulmans à rejeter tous les non musulmans.

Nous espérons seulement que les chrétiens ne subiront pas le sort des juifs qui comptaient jusqu'à deuxième guerre mondiale, des populations importantes dans les pays arabes ; rien qu'en Egypte, le chiffre dépassait les cent mille habitants. Aujourd'hui, leur nombre se lit sur les doigts de la main.

jeudi 21 février 2013

Libéré par l'OTAN, la Libye est devenue la pays de la tolérance islamique.

La Libye en mars 2012 - Est-ce pour cela que les pays de l'OTAN, la France en tête, ont livré bataille à Kadhafi ? Ecoutez ces hommes barbares s'encourager à détruire les plaques funéraires portant des croix...Ils ne respectent ni les morts, ni les soldats...



Pour ceux qui ont oublié ce qui s'était passé en Libye, nous vous renvoyons à une video qui fait parler Bernard-Henri Levy.

Le Veilleur

samedi 19 mars 2011

La barbarie de la guerre libyenne

Bien que ce ne soit pas l'objet de ce blog....nous ne pouvons rester silencieux. Nous nous tenons obligés de vous informer sur la barbarie de la guerre qui se déroule en Libye. Suivez les informations de l'opposition. (Non recommendées au moins de 18 ans).... Depuis notre écrit de ce jour, nous venons d'apprendre avec tristesse que le blogger, Mohammed al-Nabbous, "la voix de la Libye libre" qui informait pour l'opposition sur la situation à Benghazi vient de tomber (vers 13h20 ce samedi 19/3) sous les balles d'un franc-tireur. Que Dieu ait son âme...(une autre annonce sur son décès avec l'annonce de la voix de son épouse.) 

Quoique l'on pense au sujet des parties en présence, il y a une évidence : Même le plus parfait des hommes n'a pas le droit de conserver le pouvoir 42 ans....A fortiori l'homme moins que parfait...Il est temps que cet homme, dénommé Kadhafi, et son entourage qui tolère et accepte que cette violence se déroule sur son territoire, laisse la place.

Nous savons qu'il ne partira pas de lui-même; il refusera de renoncer, tant il est orgueilleux....Et puis il a la fierté du bédouin.

Aux puissants de ce monde de tirer la conclusion.

Nous lisions, il y a peu, sur le site de TF1 :

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a prévenu samedi Paris, Londres et l'ONU qu'ils regretteraient toute ingérence dans les affaires intérieures de la Libye. "Si vous intervenez dans notre pays, vous le regretterez", a rapporté le porte-parole du régime.

Dans un message "urgent" adressé à Barack Obama, Nicolas Sarkozy , David Cameron et au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, le colonel Kadhafi affirme : "Tout le peuple libyen est avec moi et ils sont prêts à mourir pour moi, les hommes, les femmes et les enfants". ple

Sûrement, comme Kadhafi l'affirme, son peuple, qui l'a supporté près de 42 ans, l'aime plus, que lui le "Guide" n'a aimé son peuple.

En effet le peuple libyen serait prêt à mourir pour Kadhafi , mais lui, l'Orgueilleux de Tripoli ou sa progéniture sont loin de vouloir mourir pour leur peuple. Ils n'ont pas de place à la tête de la Libye.

Rappelons seulement à Kadhafi que les peuples français, britanniques, américains et bien d'autres peuples encore sont derrière leur dirigeants, prêts à se donner et à mourir pour les déloger.

samedi 26 février 2011

De la révolution à la démolition libyenne

Lorsqu'un homme a eu possession du pouvoir, à l'instar de Mouammar Kadhafi, il n'a guère le droit de rendre son peuple si malheureux. 

Peut-être Kadhafi a-t-il pu penser un instant être sincère dans ses convictions et ses choix politiques ? Sa sincérité intéressait peu et suscite désormais de moins en moins. d'intérêt. Pire, son aveuglement, son manque d'humilité, son absence de mesure face aux circonstances que traverse son pays, sont inquiétants, disons-même, effrayants. Elle sont le signe d'une vraie folie qui agite cet homme.

Alors que Kadhafi se trouvait à la tête d'un pays de six millions quatre cent vingt mille habitants, son plus grand bonheur aurait du être de travailler, avec autant d'acharnement, au bonheur de son peuple. Ainsi, aurions-nous pu voir dans ses démarches et interventions, le signe d'une inspiration divine. Bien au contraire, ce guide n'était guère, semble-t-il, à l'écoute des exigences coraniques. Faisons confiance pour cela à la justice de Dieu.  D'ici bas, nous le percevions comme aveuglé par l'idéologie islamo-nationaliste au service de ses phantasmes personnels ; il n'avait guère le souci d'émanciper son peuple, encore moins la nation arabe dont il se réclamait.  

A l'opposé, en 41 ans de pouvoir, celui qui se qualifiait lui-même de "guide de la révolution" se révèle être, de façon dramatique, le "guide de la démolition" libyenne que beaucoup décriaient en lui, depuis longtemps.

A présent, face à un malade en fin de vie, la mort semble prendre son temps; la famille du mourant et ses derniers fidèles veillent encore à son chevêt; ils sont las mais lorsque l'heure sera venue, ce sera le moment d'une grande libération et de la vrai libération libyenne.

vendredi 25 février 2011

Libye : un massacre épouvantable. Les religieux ne quitteront pas le pays.

Le régime libyen poursuit sa répression impitoyable alors que l’ONU ne parvient pas à s’entendre sur une résolution. L’Osservatore romano déplore, en première page, ce jeudi, l’inertie de la communauté internationale qui s'en tient à des appels de principe. Si les nouvelles qui nous parviennent de Libye sont confirmées, relève le quotidien du Vatican, nous sommes face à un massacre épouvantable. L’Osservatore se dit par ailleurs préoccupé par les risques d’infiltration de terroristes d’Al Qaeda au Maghreb islamique dans les rangs de la révolution libyenne.


Pendant ce temps, les religieuses catholiques présentes en Libye ont décidé de ne pas partir. Elles sont déterminées à rester pour aider la population. Le Nonce apostolique pour Malte et la Libye, Mgr Tommaso Caputo a indiqué que les seize communautés religieuses des deux Vicariats apostoliques de Tripoli et de Benghazi, restaient entièrement au service de la population et des fidèles. Ces communautés sont essentiellement composées de religieuses provenant de divers pays. Elles travaillent surtout dans le secteur médical et ont donc intensifié leurs activités ces jours-ci. De la même façon, les deux évêques et les prêtres entendent continuer leur mission. Malgré la gravité de la situation – a indiqué Mgr Caputo – ils s’efforcent d’encourager la communauté catholique et la population tout entière. Leur présence et leur service sont appréciés. Le Nonce apostolique a fait état de gestes de solidarité et de protection venant de la population en faveur des religieux chrétiens présents dans le pays.

Mgr Martinelli, Vicaire apostolique de Tripoli, a lui aussi indiqué que, jusqu’ici, la communauté catholique n’avait pas été inquiétée. Les églises de Tripoli et Benghazi n’ont fait l’objet d’aucune attaque. Les religieuses soignent les blessés dans les hôpitaux, notamment à Benghazi et Tobrouk. A Tripoli, les sœurs de Mère Teresa sont actives dans des centres sociaux. Les églises constituent des points de repères pour les immigrés, surtout ceux qui proviennent d’Érythrée et d’Afrique sub-saharienne. Mgr Martinelli lance un appel à la communauté internationale pour que cesse ce bain de sang.

Les personnes ayant réussi à fuir le pays évoquent des massacres. A Tripoli, les hommes de Kadhafi tirent dans tous les sens, arrêtent, braquent, violent, selon des tunisiens à peine rentrés dans leur pays. Une violence dont nous parle Souhayr Belhassen, présidente de la Fédération internationale des Ligues de Droit de l’Homme.

Des propos recueillis par Bernard Decottignies.

mercredi 23 février 2011

AFRIQUE/LIBYE – « Le centre de Tripoli est calme, les affrontements ont lieu dans la périphérie


Tripoli (Agence Fides) – « La situation est assez tranquille dans la mesure où, ce matin, il n’y a pas de mouvements particuliers. En général, les affrontements ont lieu la nuit lorsque l’on entend au loin les échos des coups de feu » déclare à l’Agence Fides S. Exc. Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, Vicaire apostolique de Tripoli en Libye. « Nous sommes un peu à distance parce que nous nous trouvons dans les environs du centre de Tripoli où la situation est calme et d’où nous n’entendons pas grand-chose de ce qui se passe en périphérie. Cependant, dans l’ensemble, il me semble qu’aujourd’hui la situation est plus sereine au moins autour de notre église, on ne note pas de signes de turbulence particuliers. Nous avons entendu que les moyens de communication ont fait état d’attaques aériennes mais ceci intervient en dehors de Tripoli et à tout le moins pas dans le centre de la capitale. Dans la périphérie, il semble que certains groupes veuillent pénétrer dans la ville et c’est là qu’ont lieu les affrontements ».

A propos des mouvements aériens au-dessus de la ville, Mgr Martinelli remarque : « hier, il y a eu des mouvements aériens mais je le répète, d’ici je n’entends rien. J’ai seulement perçu des coups de feu dans le lointain mais je ne peux pas en dire plus. On m’a référé qu’en périphérie, ont eu lieu des mouvements aériens et des coups de feu mais je ne saurais dire ce qui s’est passé ».

Du point de vue social, Mgr Martinelli déclare que « Tripoli se vide progressivement de ses résidents étrangers, à commencer par les familles des travailleurs européens. Désormais, ne sont plus présents ni femmes ni enfants européens. La communauté catholique est composée d’étrangers, européens et asiatiques. Une bonne partie des européens est déjà partie. Les philippins resteront, en particulier les infirmières philippines tout comme les africains clandestins qui sont ceux qui ont le plus besoin d’assistance ».

A propos de l’évolution de la crise, Mgr Martinelli affirme : « Après le discours d’hier soir (22 février), il me semble que Khadaffi n’a aucune intention de céder et qu’il se sent assez fort. Il a appelé à l’unité et à la paix et a critiqué ceux qui se laissent entraîner par les « turbulences fondamentalistes ». Je suis convaincu que de nombreuses personnes veulent la paix par dessus tout divisions politiques comprises. Les gens veulent la sérénité parce qu’avant le déclenchement des violences, tout compte fait, ils étaient tranquilles. Du jour au lendemain, cette situation a explosé ce qui nous a un peu surpris dans la mesure où le cadre était assez tranquille, à part un certain nombre de groupes qui s’agitaient dans l’est de la Libye. Là, peut-être, s’est déjà créée une situation que je qualifierais de presque instable. A Tripoli, la situation apparaît en revanche contrôlée ».

« En ce qui concerne l’Eglise – poursuit le Vicaire apostolique de Tripoli – nous n’avons pas eu à déplorer la moindre perturbation. Nous avons même reçu des signes de solidarité de la part des libyens, tant vis-à-vis des sœurs que des chrétiens, tels que les infirmières philippines, qui vivent au total service des hôpitaux locaux ».

Enfin, s’agissant de la situation dans laquelle vivent les religieuses présentes en Cyrénaïque, Mgr Martinelli affirme : « Elles m’ont dit qu’elles ne souhaitent pas être contactées, pour des raisons bien compréhensibles, mais aussi parce qu’elles sont prises par le travail. Elles sont fatiguées aussi du fait de ce qui se passe. Leur seul moment de pause est le soir tard, lorsqu’elles quittent leur service. Nous sommes dans tous les cas en contact constant avec elles. Leurs supérieurs sont préoccupés par la situation. Nous avons donné des indications précises afin que si une sœur devait être physiquement et psychologiquement éprouvée, elle puisse tranquillement quitter le pays pour une période de repos. De Tripoli partira probablement un groupe de sœurs qui s’occupe des immigrés parce que pour le moment, il n’y a pas de travail en ce que, dans la situation actuelle, il est très difficile d’agir ». (L. M.) (Agence Fides 23/02/2011)
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.