Affichage des articles dont le libellé est Egypte. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Egypte. Afficher tous les articles

dimanche 2 novembre 2014

Le Président Sissi a-t-il sauvé l'Egypte ?

Bonnes nouvelles d'Egypte

Beaucoup de journalistes égyptiens pour le lancement solennel des Routes de la Sainte Famille en Égypte, mais très peu de journalistes étrangers, nous n'étions que 2 pour toute la France !!...

En revanche énormément d'ecclésiastiques du monde entier. Tous les invités du gouvernement égyptien, ecclésiastiques et agences de pèlerinages, étaient logés au même hôtel et c'était beau à voir cet hôtel du Caire envahi de soutanes de toutes couleurs, noires, blanches, violettes : des évêques orthodoxes russes, des maronites, des grecs-catholiques, des moines coptes, des Syriaques, des Arméniens, des prêtres de Jordanie, d'Indonésie, d'Italie, un évêque anglican d'Afrique du sud, des cols romains, des soutanes latines et des soutanes byzantines : belle vision de l’Église universelle.
 
Plusieurs centaines d'invités avaient répondu à l'invitation du gouvernement égyptien (il m' été confirmé par une représentante du ministère du Tourisme que cette initiative revenait entièrement au ministre et pas aux Coptes).
 
Imaginez, chers amis :
 
Le jardin à l'entrée du Musée Copte, magnifiquement décoré, la façade illuminée de manière grandiose dans la nuit. Les centaines d'invités étaient assis là, devant un grand écran qui passait en boucle un beau film sur la Fuite en Egypte et ses étapes. Le son, très fort, proclamait dans tout le quartier, audible à des centaines de mètres, en arabe puis en anglais : "Un ange apparut en songe à Joseph (un tableau de l'ange et de saint Joseph apparaît en grand sur l'écran) et lui dit : Lève-toi, prends l'Enfant et sa Mère et fuyez en Egypte". Suivait tout le périple de la Sainte Famille avec cartes et photos des lieux, sur une musique grandiose et tonitruante. Puis "L'ange apparut à nouveau en songe à Joseph et lui dit : Lève-toi, prends l'Enfant et sa Mère et rentrez au pays d'Israël. Car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l'Enfant". Musique d'apothéose et apparition d'un tableau de la Sainte Famille avec Jésus rayonnant de lumière. Puis "Ainsi s'accomplit la prophétie d'Isaïe, "D’Égypte, j'ai appelé mon Fils".
 
Non vous ne rêvez pas, c'était mardi dernier en Egypte, dans un événement organisé par le gouvernement, moins d'un an et demi après que Morsi ait été chassé !! Alors que depuis 60 ans les Coptes ne pouvaient même pas faire sonner une cloche en ville !

Je vous jure que j'en avais la chair de poule…

Tout était retransmis à la TV nationale égyptienne, présenté par une speakerine sur son 31.
 
Avec une heure et demie de retard (nous sommes en Egypte c'est normal !) sont arrivés le pape Tawadros, le premier ministre, le ministre du Tourisme, des généraux bien galonnés, etc…

Le ministre du Tourisme a présenté longuement le trajet de la Sainte Famille, commenté les icônes, et dit entre autres qu'à l'église de Zeïtoun, en 1968, plusieurs millions d'Egyptiens ont vu la Vierge Marie !

Puis le premier ministre a dit que les chrétiens de tous les pays étaient bienvenus en Egypte, que les sites de la Sainte Famille représentaient l'identité de l'Egypte et incitaient à l'amour, la pai
x et la tolérance, et que le gouvernement égyptien avait voulu lancer le programme de la Sainte Famille en Egypte avant la fête de Noël. 
Puis le pape Tawadros, que je rencontrais pour la première fois (élu il y a un an et demi) et qui m'a fait une magnifique impression, très souriant et détendu, a parlé à la fin et dit que le premier touriste en Egypte était Jésus Christ, et que la venue du Fils de Dieu sur cette terre constituait une source de bénédiction pour tous les Egyptiens.
 
Un souper fut ensuite offert aux invités dans la cour du musée. Mgr Brizard, qui accompagnait notre délégation française, était à la table du Pape.
 
Vive l'Egypte éternelle qui renaît telle le phénix !
 
Comme disent les Coptes : "Le maréchal El Sissi a sauvé l'Egypte !"


samedi 29 mars 2014

Madame Rania Badaoui dans une saine et "sainte" colère ....en arabe

En arabe : Mme Rania Badaoui dit tout avec un courage inouïe sur ce qui arrive aux Coptes en Egypte.



dimanche 1 septembre 2013

Egypte : La Reconciliation nationale, une priorité ?

Certaines voix commencent à s'élever en Egypte pour poser la question de la réconciliation nationale, à la suite des événements douloureux de ces derniers mois.

Certes, la réconciliation nationale est primordiale pour sortir une bonne fois pour toutes de cette crise politique. Mais est-ce vraiment la priorité ?

L'Egypte est toujours en guerre. Une guerre contre un mouvement fascisant qui voulait voler sa Révolution et régner sans partage pendant des décennies : 
  • Une guerre contre une confrérie qui a décidé de livrer une bataille contre les Egyptiens en mettant le pays à feu et à sang pour tenter de remettre au pouvoir un président que le peuple a rejeté en masse.
  • Une guerre contre des personnes qui n'ont pas la même notion de patrie que les Egyptiens et qui ne respectent aucun symbole du pays dont ils avaient pris la tête. 
Cette guerre, l'Egypte est en train de la gagner, mais le chemin sera encore long pour la victoire totale. C'est après cette victoire, et seulement après, que la question de réconciliation nationale devra être posée. Une réconciliation avec, bien sûr, des conditions. 
  • Pas de place pour une réconciliation pour les personnes qui ont usé de la violence, qui ont appelé à la haine, à la guerre civile, au meurtre.
  • Pas de place à la table des négociations pour les personnes qui ont fait appel aux forces étrangères pour intervenir en Egypte.
  • Pas de place pour ceux qui ont tenté de semer la terreur, ceux qui ont pris des armes et qui ont tiré sur leurs compatriotes.
  • Pas de place pour ceux qui ont attaqué des manifestants pacifistes, qui les ont torturés, qui ont jeté des enfants du haut des immeubles.
  • Pas de place pour ceux qui ont trahi, ni pour ceux qui ont brandi le drapeau d'Al Qaïda dans leurs manifestations.
  • Pas de place pour ceux qui ont brûlé des églises et qui ont semé la terreur chez nos compatriotes coptes.
  • Pas de place pour ceux qui ont incendié les commissariats et qui s'en sont pris aux bâtiments publics, qui ont pillé nos musées.
  • Pas de place pour ceux qui ne respecteront pas la démocratie et la volonté du peuple. 
  • Pas de place pour ceux qui veulent, coûte que coûte, changer la nature de la société égyptienne et lui imposer leurs visions archaïques du monde. 
Tous ceux là n'ont pas leur place dans l'Egypte démocratique dont rêve une grande majorité d'Egyptiens. Ils se sont exclus d'eux-mêmes, par leurs agissements, du futur paysage politique égyptien. Les Egyptiens n'accepteront de les réintégrer progressivement dans la vie politique que s'ils renoncent à leurs méthodes et qu'ils comprennent qu'ils ne sont qu'une force politique parmi d'autres, censée agir pour le bien de tout un pays et pas seulement pour une confrérie.

Tiré du "Progrès Egyptien" par Nabil El Choubachy - 30 Septembre 2013

dimanche 25 août 2013

Bientôt un Proche-Orient vidé de ses Chrétiens ?

Peter Bergen-CNN - Depuis 2013 ans, il y a toujours eu des chrétiens au Moyen-Orient. Désormais, leur présence est sérieusement menacée.

Ils formeraient 10 % de la population en Egypte ; Dans ce pays, des dizaines d'églises, des maisons et des centres de l'Eglise Copte ont été incendies. Des dignitaires, des familles et des commerçants chrétiens ont été assassinés en raison du soutien du Pape Théodoros à l'armée dans leur lutte face aux Frères musulmans.

Il y a un siècle, le nombre de chrétiens vivant au Moyen-Orient, s'élevait à 20 millions d'habitants ; aujourd'hui il n'en resterait que 10 millions. Les causes de la réduction du nombre se résument à la forte nasalité dans la familles musulmanes, à l'émigration intensive des chrétiens pour raisons politiques et économiques, à la persécution non déclarée des chrétiens qui sont souvent considérés comme des citoyens de seconde zone, souvent sans droits et sans même le droit de construire ou restaurer une église.

Les chrétiens de Syrie ont soutenu le régime minoritaire des Alaouites, car Bashar el-Assad leur a donné tous les droits des citoyens ; il leur a permis d'accéder aux hautes fonctions de l'armée et d'entrer au gouvernement. Toutefois, leur soutien au régime, leur a coûté cher depuis le 11 mars 2011, date du déclenchement du mouvement de rébellion : De nombreuses églises ont été détruites, des prêtres ont été assassinés, des évêques furent enlevés, leur biens ont été spoliés, volés et détruits, le départ leur fut imposé quand des membres de leur famille ne furent pas assassinés parce que chrétiens. Sur l'Euphrate, dans la région du Khabour, tous les villages des chrétiens ont été pillés et détruits par les Takfiristes.

Les chrétiens de Libye ont quant à eux été arrêtés. Ceux d'Irak ont quitté pour les deux tiers leur pays.

Il faut reconnaître que cet épurement confessionnel et ethnique n'est pas nouveau au Moyen-Orient. Les juifs avaient quitte les pays arabes pour créer un état confessionnel juif. La création de cet Etat aurait poussé les intégristes musulmans à rejeter tous les non musulmans.

Nous espérons seulement que les chrétiens ne subiront pas le sort des juifs qui comptaient jusqu'à deuxième guerre mondiale, des populations importantes dans les pays arabes ; rien qu'en Egypte, le chiffre dépassait les cent mille habitants. Aujourd'hui, leur nombre se lit sur les doigts de la main.

jeudi 22 août 2013

Egypte, Mais de qui se moque-t-on ?

Le Caire, le 17 août 2013 - L’Occident tout entier est outré, offusqué, scandalisé parce que l’armée égyptienne a osé déloger les Frères musulmans des deux bastions de Rabia et de Nahda, où ils s’étaient barricadés depuis plusieurs semaines. Bilan : plus de six cents morts dans les deux camps.

Aussitôt, les média bien pensants poussent des cris d’orfraie et demandent que le Conseil de Sécurité et les associations internationales des droits de l’homme condamnent avec la plus extrême fermeté cette sauvage agression.

Pauvres Frères musulmans victimes de la violence ! Ces gentils moutons, bien connus pour leur douceur et leur innocence, sont l’objet de procédés inacceptables. Il faut donc les défendre contre les loups dévorants de l’armée et de la police égyptienne. USA, Grande Bretagne, France, Allemagne, Turquie, Onu… se lèvent alors comme un seul homme pour dénoncer l’injustice, défendre ces innocents et inviter le monde à voler à leur secours. Les média internationaux enfourchent aussitôt Pégase pour pourfendre les coupables…

Cette levée de boucliers pour réclamer et proclamer le droit de tout citoyen à manifester « pacifiquement » a quelque chose de tragi-comique.

Mais, passons aux faits :

- La mosquée de Rabaa, où s’étaient enfermés les Frères, était une véritable poudrière, où l’on a découvert un arsenal de guerre inouï. Aucune dénonciation de l’Occident.

- Depuis des semaines, les milices des Frères, armées jusqu’aux dents, sèment la terreur dans l’ensemble de la population d’Egypte : meurtres, enlèvements, kidnappings, demande de rançons, rapt et viol de filles mariées de force à des musulmans. Aucune réaction de l’Occident.

- Plus d’une vingtaine de postes de police pillés et brûlés ; près d’une cinquantaine de policiers et d’officiers massacrés et torturés de la manière la plus sauvage. Silence de l’Occident.

- Mausolées soufis détruits et familles chiites massacrées ne soulèvent aucune émotion internationale.

- Une cinquantaine d’églises, d’écoles et d’institutions chrétiennes brûlées dans la seule journée du 14 août. Aucune protestation de la part de l’Occident.

- Prêtres et chrétiens attaqués et tués – dont des enfants en bas âge - pour la seule raison qu’ils sont chrétiens. Aucune dénonciation occidentale qui serait taxée d’ « islamophobie », qui est aujourd’hui le crime des crimes.

- Près de 1500 personnes massacrées par les milices de Morsi au cours de son année de règne. Silence des médias.

- Accords secrets de Morsi pour vendre l’Egypte à ses voisins, morceau par morceau : 40% du Sinaï à Hamas et aux Palestiniens, la Nubie à Omar el-Béchir, et la portion ouest du territoire à la Libye… Tout cela est pain béni pour l’Occident, puisque c’est son œuvre…

Lorsque l’Egypte décide enfin de réagir pour mettre un peu d’ordre dans la baraque… l’Occident crie à la persécution, à l’injustice, au scandale.

Ce n’est un secret pour personne que les élections présidentielles furent une vaste mascarade et que le scrutin fut entaché d’énormes fraudes. Malgré tout, les média persistent à affirmer que Morsi a été le premier président de l’histoire d’Egypte élu « démocratiquement » et qu’il a pour lui la « légitimité ».

Le peuple égyptien, qui a bon dos, a quand même accepté de jouer le jeu, en se disant : voyons-les à l’œuvre. Le résultat fut tellement catastrophique – insécurité, chômage, inflation, pénuries de pain et d’essence, économie en chute libre, tourisme agonisant… - que l’ensemble de la population, au bout d’un an, demande à Morsi de dégager.

En moins de deux mois, le mouvement « Tamarrod » rassemble plus de 22 millions de signatures réclamant son départ. En vain ! Face à son obstination, plusieurs dizaines de millions d’Egyptiens – dont une majorité de gens du petit peuple qui étaient ses anciens partisans – déferlent dans les rues des grandes villes pour exiger son départ. Encore en vain !

L’armée – jusqu’alors neutre – se décide à intervenir pour soutenir le peuple et écarter l’indésirable, qu’elle garde en résidence surveillée. Au cours de longues heures d’interrogatoire, elle obtient de lui des révélations d’une gravité exceptionnelle, qui compromettent aussi bien les Frères musulmans qu’un certain nombre de pays étrangers.

Face à la prise de pouvoir de l’armée, l’Occident crie aussitôt au « coup d’Etat ». Si « coup d’Etat » il y a eu, celui-ci fut populaire et non militaire, l’armée n’ayant fait qu’obtempérer à la volonté du peuple. Celui-ci, excédé par un président qui l’avait trompé, floué, berné, a donc, par une réaction de survie, réclamé son départ.

Une petite histoire très savoureuse illustre bien ce que je dis. Quelqu’un achète au marché une boîte de conserves qui, une fois ouverte, se révèle avariée. Que va-t-il faire ? La manger ou la jeter ? La jeter bien entendu. C’est un peu ce qu’a fait le peuple égyptien auquel Morsi et les Frères promettaient monts et merveilles. Une fois la boîte ouverte, il s’est aperçu que l’intérieur était pourri. D’où sa réaction de rejet.
Suite à l’exclusion de Morsi, l’armée a voulu quand même associer les Frères musulmans au nouveau gouvernement en leur proposant de faire équipe avec les autres tendances. Ils se sont heurtés à un refus obstiné et systématique.

Après de nombreuses tentatives infructueuses de dialogue et de négociations avec eux, un nouveau gouvernement provisoire est mis en place.

Ils décident alors de « prendre le maquis » et de semer la terreur, ce en quoi ils ont bien réussi. Mais cette stratégie ne fait qu’augmenter leur impopularité, et l’on peut dire aujourd’hui que le peuple égyptien les exècre et les honnit.

Equipés des armes les plus sophistiquées, ils s’organisent un peu partout pour brûler, attaquer, tuer, détruire…

L’armée décrète alors l’état d’urgence et impose un couvre-feu du coucher au lever du soleil. Mais les Frères musulmans s’estiment dispensés d’obéir. Hier soir, 16 août, de ma chambre, toute proche de l’avenue et de la place Ramsès grouillantes de leurs miliciens, j’entends explosions, coups de feu et tirs de mitraillette provenant des rues avoisinantes.

Après plusieurs sommations aux jeunes de rentrer chez eux, l’armée décide alors d’envoyer ses chars pour faire respecter le couvre-feu. Face aux dégâts probables, l’Occident bien pensant incriminera alors l’armée d’avoir eu le culot d’attaquer des manifestants « pacifiques »…

Mais de qui se moque-t-on ?...

Henri Boulad, s.j.

Nous ajoutons que le centre social des pères jésuites a été récemment incendié par des Frères musulmans. Or les institutions jésuites d'Egypte sont francophones...Nous demandons au gouvernement français de nous dire ce qu'à fait la France en réaction pour protéger, des islamistes, ces institutions qui depuis des décennies travaillent pour elle et sa culture ? 

Le Veilleur de Ninive.

Enquête sur les Frères Musulmans.

Important ! 
A voir jusqu'au bout pour rester vigilants....
Le Veilleur de Ninive



mercredi 14 août 2013

Egypte : Des pro-Morsi se vengent sur les plus faibles et incendient trois églises dans le centre de l'Égypte.

Le Veilleur de Ninive - 16 Août 2013 - Depuis notre information du 14 août dernier (Conf. ci-dessous), 82 églises ont été brûlées en Egypte, en deux jours, par les Frères musulmans.

Le Veilleur de Ninive - 14 Août 2013 - Ce soir, alors que la police égyptienne dispersait, d'une main ferme, les manifestants des Frères musulmans postés sur la place "Rabaa al Adaouia", les officiels de l'alliance occidentalo-islamiste, en action au Proche-Orient, crie au scandale. Eh pourtant, sa presse inféodée n'a dit mot au sujet des trois Eglises coptes incendiées, en Egypte, ce matin. 

Après la Syrie où les masques sont tombés, nous assistons en Egypte, à la répétition de la désinformation. L'Occident soutient les mouvements islamistes au mépris de la situation des chrétiens minoritaires et désarmés ; nous le savons déjà. Ce serait le passage obligé de l'Occident pour tenir sa promesse aux islamistes sunnites de leur obtenir le pouvoir dans certains pays arabes en échange d'une promesse, de leur part, de paix future avec Israël. C'est le principe de "paix-contre pouvoir aux islamistes" qui se substitue à celui de "paix-contre territoires".

Bâtiments chrétiens incendiés.


Diocèse de Sohag : Eglise incendiée et détruite


Diocèse d'Assiout : Eglise Saint Michel Archange attaquée et incendiée.
Diocèse de Wasta : Eglise Saint Georges attaquée par des pierres.


Diocèse de Minya : Eglise Grecque Saint Théodore incendiée et détruite.
Diocèse de Minya : Destruction de l'Eglise évangélique.



Diocèse de Suez : Ecole des Pères franciscains incendiée.

A toutes ces actions criminelles s'ajoute pour certains chrétiens la destruction de leurs maisons et pour d'autres, le marquage de leur maison par des croix pour appeler à des actions hostiles par des émeutiers éventuels. 

Egypte (source : AFP) - 14 Août 2013 - Des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont incendié mercredi trois églises coptes dans le centre de l'Égypte, après l'opération meurtrière contre les places qu'ils occupaient au Caire, ont rapporté des responsables de la sécurité et l'agence officielle Mena. Selon ces responsables, deux églises ont été attaquées et en partie incendiées par des pro-Morsi dans la province de Minya. Le Youth Maspero Union, un mouvement de la jeunesse copte, a rapporté les mêmes faits, accusant les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, de "mener une guerre de représailles contre les Coptes".

Dans cette région, où vit une importante communauté chrétienne, des heurts opposaient les forces de l'ordre à des partisans de l'ex-chef d'État islamiste, qui ont coupé des routes y incendiant des pneus, ont ajouté les responsables de la sécurité. À Sohag, une ville plus au sud où vivent également de nombreux chrétiens, des pro-Morsi ont jeté des cocktails molotov sur l'église Mar Gergiss, située dans l'enceinte du diocèse de la ville, a rapporté l'agence Mena, évoquant des actions de représailles à la dispersion au Caire.

Le clergé copte a soutenu la destitution par l'armée de M. Morsi, le patriarche copte Tawadros II était même apparu aux côtés du général Abdel Fattah al-Sissi lors de l'annonce télévisée du coup de force des militaires le 3 juillet.

Egypte : Lettre ouverte à Mr. Laurent Fabius, Ministre Français des Affaires Étrangères.

Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères,

C'est par les média, que j’ai appris votre appel à la libération de M. Morsi et de ses collaborateurs, que vous considérez comme des « prisonniers politiques ».

En votre qualité de ministre, vous recevez régulièrement, de la part de votre ambassadeur au Caire, mais aussi des services de renseignements, des comptes-rendus détaillés sur ce qui ce passe en Égypte.

Ainsi, vous ne pouvez pas dire "je ne savais pas"....Vous savez certainement que depuis l’accession de M. Morsi au pouvoir, il y a eu près de 1500 égyptiens tués par ses milices.

Vous savez certainement qu'au village de Dabyia, à Louxor, ces mêmes milices ont sauvagement assassiné quatre personnes, un prêtre et un ingénieur, uniquement parce qu'ils étaient chrétiens, et qu’elles ont incendié et pillé les maisons et les commerces des villageois et obligé la plupart d'entre eux à émigrer ou à se réfugier dans l'église.

Vous savez certainement que pour empêcher des chiites de fêter un événement religieux, les milices de M. Morsi ont incendié leur maison, tué quatre de la même famille et lynché leurs corps. Un véritable pogrom.

Vous savez certainement que des milices de M. Morsi ont poursuivis des enfants qui criaient contre lui et qui se sont réfugiés sur le toit d'un immeuble ; pour les punir ils les ont balancés du haut de l’immeuble. Ceci s'est passé à Sidi Gaber à Alexandrie le 6 juillet.

Vous savez certainement que le même jour, ces milices ont tué deux jeunes femmes, dont le seul crime fut d'avoir mis des autocollants hostiles à M. Morsi sur le pare-brise arrière de leurs voitures, l'une d'entre elles, Noha, a reçu 122 coups de couteaux. Ceci a eu lieu à Alexandrie.

Vous savez certainement que l'armée égyptienne assure des missions de sécurité et de maintien de l’ordre à l’encontre de djihadistes au Sinaï et El Arish et que tous les jours tombent des soldats, voire récemment des civils tués par un obus qui a atteint leur maison.

Vous savez certainement que la mafia de M. Morsi, cette milice organisée, a enlevé des jeunes filles chrétiennes, mineures, pour les violer, en invoquant pour motif le désir de les convertir à l’islam et les "marier" de force à un barbu de la milice islamiste.

Vous savez certainement que la milice de M. Morsi a organisé des convois de cars, où des fillettes étaient envoyées en nombre à Des « spécialistes » pour être excisées.

Vous savez certainement que la confrérie des frères musulmans, aux abois, utilise ses femmes et des enfants recrutés dans les orphelinats, comme boucliers humains. Vos services vous ont certainement envoyé des photos d’enfants en procession, habillés de leur linceuls ou portant ces linceuls sur leurs bras frêles, et se disant candidats à la mort, au martyr, pour défendre la prétendue légitimité de M. Morsi et sa mafia.

Vous n’avez peut-être pas de pitié pour les adultes, avez-vous un peu de pitié pour des enfants, enlevés, assassinés, excisés, et manipulés par des terroristes en mal de "victimisation" ?

Vous appelez l’Égypte à libérer des "prisonniers" qui sont poursuivis par les juridictions pénales nationales pour des crimes dont vous êtes parfaitement au courant.

Par votre déclaration, vous tentez de protéger des auteurs de crimes contre l’humanité.

Tenter de justifier ou excuser un crime contre l’humanité, essayer de disculper ses auteurs est en soi un crime sanctionné par la Loi Française.

Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères, le temps béni des colonies est révolu. L’Égypte n’est ni une colonie, ni un protectorat de l’OTAN.

Ne pensez-vous pas qu'il vous faudra un jour répondre de votre soutien à ces mouvements islamistes dont les actes sont non seulement contraire aux droits de l’Homme, à la dignité et à la liberté mais que par ailleurs peu de français voient conforme aux intérêts de la France. 

Je vous prie, Monsieur le ministre des affaires étranges, de croire à mes sentiments les mieux choisis.

T.E

Nous publions cette lettre ouverte car elle contient nombre de faits véridiques mais après extraction de certains passages qui n'engageaient que son auteur. Le Veilleur de Ninive

dimanche 5 mai 2013

Poutine envisagerait un sommet international sur la protection des chrétiens du Proche-Orient.

Au sujet de la situation des chrétiens d'Orient, à la suite de l’élection du Pape François, et après des entretiens que ce dernier a eu avec le Patriarche grec orthodoxe de Russie, le Saint-Père et Sa Béatitude ont tous deux contacté le Président Vladimir Poutine lui demandant d’aider à l’arrêt de l’émigration des chrétiens d’Orient et à la cessation de leurs persécutions dans l’Orient arabe. Le Président Poutine est alors entré en contact avec son ministre des Affaires-Etrangères M. Lavrov et lui a demandé de préparer une réunion internationale pour la protection des chrétiens en Orient, pour leur maintien, au moins en Syrie et au Liban, et le retour d’une partie d’entre-eux en Irak.

L’analyse de la situation a eu lieu après que le Patriarche de Moscou eut fait pression sur le Président Poutine, et que des personnalités importantes eurent porté au Vatican, un rapport sur la situation des chrétiens en Orient. Des questions les plus importantes, se trouve être l’examen détaillé des points présentés par le Général Michel Soleiman, Président de la République libanaise, au Pape, lors de sa visite récente au Vatican ; parmi les points, il s'en trouve un qui prévoit que les cinq puissances qui siègent de façon permanente au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, la Russie, la France, la Grande-Bretagne, la Chine et les Etats-Unis, auront à jouer un rôle important dans le maintien des Chrétiens en Orient.

Ces personnalités considèrent que le Président Georges Bush fils, a commis une erreur grave, en poussant les trois millions de chrétiens à quitter l’Irak et en n’assurant pas leur sécurité. A présent, les coptes sont sujets à la persécution en Egypte, les chrétiens y font face en Tunisie, en Libye, elle sévit sévèrement, tandis qu’en Syrie, elle est impitoyable, contre les chrétiens en particulier dans les régions tenues par les "takfiristes", sans compter toutes les menaces que font peser ces mêmes mouvements "takfiristes" sur la présence des chrétiens en Orient.

Sur cette base, le Président Vladimir Poutine va solliciter les cinq grandes puissances du Conseil de Sécurité, en vue de leur faire prendre les résolutions nécessaires, sur la base du "septième volet", qui donneraient aux cinq grands le droit d’envoyer des forces internationales, dans les pays non-respectueux des minorités, afin de les protéger par la force.

Traduite de l'arabe par le Veilleur de Ninive.

lundi 22 avril 2013

Un obscurantiste, national-islamiste égyptien, menace la France.

Pour ne pas que garder les peuples occidentaux dans l'ignorance, nous diffusons cette vidéo, insignifiante par sa qualité intellectuelle, mais dangereuse par le public obscurantiste auquel, elle s'adresse. 

Nous rappelons donc qu'un salafiste Égyptien, Murgan Salem, qui était il y a peu invité de la télévision égyptienne Al-Tahrir TV, a lancé des menaces sur la France : "L’attentat de Boston était destinée à apporter un message. Des attaques similaires sont à attendre en France…". 

Certes le Ministre des Affaires Etrangères français, Laurent Fabius devrait s'abstenir de commentaires sur la situation en Syrie ou d'un quelconque soutien aux rebelles dans ce pays, alors qu'au Mali, il combat des islamistes". Curieuse attitude opportuniste de la part du gouvernement français qui ne peut qu'entraîner la division au sein de la société française et attirer le dédain de ceux qui aiment la hauteur de vue en politique.

Le Veilleur de Ninive.



Que pensez-vous de l’attentat de Boston ?


Murgan Salem : Je pense qu’il a été commis par des gens qui ont du ressentiment contre l’arrogance de l’Amérique et de l’Europe. Ce n’est pas que l’Amérique....les Américains ont passé leur arrogance aux Français.

La France, qui a commencé la première croisade, est maintenant à la tête de la guerre contre l’islam et les musulmans. Ils doivent maintenant goûter au châtiment amer de leurs actes. Ce n’est pas une menace, mais un avertissement de ce qui pourrait leur arriver.

A l’Amérique et à l’Occident ?

Murgan Salem : A la France en particulier.

Pourquoi ?



Murgan Salem : Parce que la France mène la guerre contre nous. Qu’est ce qui a motivé la présence de la France au Mali, ou de l’Amérique en Afghanistan et en Iraq ? Pourquoi ne laissent-ils pas nos nations tranquilles ? Avons-nous interféré dans leurs affaires ?

La France a accepté la bannière de l’arrogance et de l’hostilité envers l’islam, donc elle va goûter ce qu’elle mérite.

Je ne suis pas responsable d’un million de musulmans en Occident qui ont été lésés par les politiques française et américaine. Plus d’un million de musulmans sont nés en Occident. Je ne suis pas responsable d’eux. Je ne sais pas ce qu’ils pourraient faire.

Les européens font face à un déluge, et ils vont être détruits.

Détruits ?

Murgan Salem : Il n’y a aucun doute. Les Etats Unis se sont effondrés, même s’ils ne l’avouent pas.

Nous disons aux peuples européens : forcez vos stupides gouvernements de s’abstenir de soutenir les tyrans. 

L’intervention de la France au Mali ne restera pas sans réponse. Je ne le pense pas. Je n’ai aucune information spécifique, mais je suis certain qu’elle ne restera pas sans réponse. Ils vont souffrir des catastrophes pour cela.

Avec la plus grande stupidité, la France a accepté la bannière de l’hostilité envers l’islam, depuis Sarkozy jusqu’à Hollande. Cette stupidité va leur apporter des catastrophes, exactement comme ce qui est arrivé aux Etats Unis.

Bien que je ne sois pas membre d’al Qaida, je peux dire, en tant que quelqu’un qui connait ces gens, que je connais le chemin d’al Qaida, le chemin du coran.

samedi 26 janvier 2013

Agressions contre les chrétiens du village d'el-Marashda, dans la province de Qena, en Haute-Egypte.


Poussés par les autorités religieuses musulmanes de villages voisins, un millier de musulmans ont attaqué le 18 janvier le village d’el-Marashda, province de Qena en Haute Égypte.

La situation restait tendue le 21 janvier dans cette localité en majorité chrétienne, alors que les forces de sécurité contrôlaient les accès au village. Elles ont imposé un cordon de sécurité autour de l’église, menacée d’être détruite par les émeutiers.

Pour des raisons de sécurité, les autorités ont ordonné aux chrétiens locaux de ne pas quitter leur maison. Le prêtre d’el-Marashda a annulé les célébrations de la Fête orthodoxe de l’Épiphanie. En solidarité avec la communauté chrétienne, Cheikh Ahmed Raslan, l’imam d’une des mosquées du village, a lancé un appel aux jeunes musulmans afin de protéger les maisons et les magasins des chrétiens, dont plusieurs ont été brûlés.

Les émeutiers, qui avaient l’intention d’incendier l’église, ont été stoppés par l’arrivée de la police. Une dizaine de musulmans ont été arrêtés, selon la presse égyptienne du 19 janvier. Le prétexte de ces émeutes est l’accusation portée contre un marchand copte qui aurait harcelé sexuellement une musulmane âgée de 6 ans. Ce dernier est actuellement aux mains de la police. S’il est libéré, il ne pourra plus jamais retourner dans son village, selon les habitants musulmans d’el-Marashda.

Les islamistes s’en étaient déjà pris à l’église copte de Saint-Georges à Taymah, dans le diocèse d’El Fayoum, à 133 km au sud du Caire. Ils avaient détruit un local paroissial et un centre de rencontre de la communauté chrétienne en construction.

Pour le Père Rafic Greiche, porte-parole de l’Eglise copte catholique, ces actes criminels sont devenus monnaie courante dans l’Egypte actuelle, gouvernée par les Frères musulmans. Ces agressions surviennent souvent dans les zones rurales. La religion sert souvent de prétexte pour régler des comptes entre les communautés coptes et musulmanes. « La haine religieuse est juste une excuse ! », ajoute-t-il, en déplorant que ces faits peuvent se multiplier en raison du climat d’impunité qui règne dans le pays.

Source : cath.ch (portail catholique suisse)

lundi 16 juillet 2012

Les autorités de l'Eglise copte refusent de rencontrer Hilary Clinton.

Al-Ahram - Le Caire - Le 16 juillet 2012 - Les responsables des églises égyptiennes ont refusé de rencontrer, hier le 15 juillet 2012, la Ministre américaine des Affaires Etrangères Hilary Clinton dans l'enceinte de l'Ambassade américaine au Caire. 


Monseigneur Marcos Evêque du diocèse de Choubra-El-Khema, l'un des membres dirigeants de l'Eglise copte  orthodoxe, a déclaré que le refus de rencontrer Mme Clinton s'explique par l'ingérence américaine dans les affaires intérieures égyptiennes et le soutien de son Administration à la domination par courant déterminé sur la majorité du peuple égyptien. Le refus de participer à une telle rencontre est également venu d'un grand nombre de personnalités chrétiennes parmi lesquelles Messieurs Najib Sawirs, Imad Jad, Michael Mounir et Madame Georgette Qallini. Quant à l'ambassade des Etats-Unis, elle a refusé les prises de vues de personnes ayant participé à la rencontre et la divulgation de leurs noms.

Hilary Clinton : "The People we are fighting today, we funded twenty years ago"
Important mais en anglais ! L'Aveux de Hilary Clinton dans le rôle des USA pour créer Al-Qaïda.



mercredi 23 novembre 2011

Message d'Alexandrie d'un Chrétien égyptien


Nous recevons le message suivant d'un chrétien Egpytien...

"Je suis toujours à Alexandrie. Ici ca sent assez mauvais, le pouvoir va probablement être pris par les islamistes. Les Occidentaux nous ferons boire le calice jusqu'à la lie". 

H.T. (nous conservons l'anonymat de l'auteur).

lundi 24 octobre 2011

Tous unis derrière les Coptes.

Video prise durant la terrible répression de la manifestation copte par l'armée égyptienne : Des musulmans fraternisent avec les chrétiens et chantent ensemble : "Musulmans et Chrétiens sont Unis".

Des différentes video visionnées, il devient limpide que provocation et répression sont le fait, peut-être de provocateurs, mais surtout de l'armée égyptienne. La fermeté de la communauté copte unie s'impose. Soutenons-là.



Le Veilleur de Ninive.


mercredi 19 octobre 2011

"Video ouverte" du Journaliste Bilal Fadl à l'adresse du Conseil Militaire Egyptien.


قناة التحرير برنامج فى الميدان مع بلال فضل حلقة 14 أكتوبر وحديث على احداث ماسبيرو ورسالة الى المجلس العسكري

Un journaliste musulman, Bilal Fadl s'adresse (en arabe) au Conseil militaire Egyptien suite à la répression de la manifestation Copte au Caire.

A partir de la 12ème minutes, la video montre bien une manifestation pacifique "sans armes", dans laquelle se mêlent les militaires avec violence et commencent à taper sur la foule....Cela n'a pas justifié de commentaires plus que laconiques de la part des gouvernements occidentaux....

mardi 11 octobre 2011

Démission du Vice-Premier Ministre Egyptien.


Le vice premier ministre égyptien et Ministre des Finances Monsieur Hazem Beblawi a démissionné mardi 11 Octobre, pour protester contre la répression sanglante de la manifestation de chrétiens coptes dimanche 9 Octobre 2011.

تهنئة للسيد الببلاوي
ونيابة عن الإخوة الأقباط
شكرا لك!
Bravo Monsieur Beblawi
et au nom des frères Coptes
Merci !


lundi 10 octobre 2011

Le Caire : la réaction du Patriarche des coptes catholiques d'Alexandrie.




L’Egypte est sous le choc après de violents affrontements entre chrétiens coptes et forces de l'ordre dimanche soir au Caire. Une manifestation de coptes dans le centre de la capitale a dégénéré. 24 personnes ont été tuées et 200 autres blessées dans des affrontements avec les forces de l'ordre. Au moins 40 personnes ont été arrêtées dans la nuit à la suite à cette nouvelle flambée de violence.
Mathilde Auvillain à joint le cardinal Antonios Naguib, Patriarche des coptes catholiques d’Alexandrie 

« Nous avons tous été surpris, tristes, pour ces événements imprévus. Ce qui est très curieux, c’est que tout allait très bien, pacifiquement, et on a vu à l’improviste des attaques, des coups et des tirs contre les forces de l’ordre qui ont suscité aussi une réaction opposée.


On ne sait pas exactement d’où c’est venu et qui sont les personnes qui ont causé cela, car jusqu’ au début de l’après-midi tout allait pacifiquement. Cela reste une énigme et il n’y a aucune réaction de la part des responsables officiels. »

A l'origine de ces affrontements, une manifestation organisée par les coptes pour protester contre l'incendie d'une église dans le gouvernorat d'Assouan, au sud de l'Egypte.
Aujourd'hui, les chrétiens d’Égypte sont confrontés à la montée en puissance des salafistes, ces musulmans extrémistes réapparus sur la scène politique à la faveur de la révolution. Les coptes vivent dans l'angoisse. Récemment, l’église de Sole, voisine du quartier du Mokattam au Caire, a été détruite, les deux églises d’Imbaba en plein cœur du Caire ont été attaquées et brûlées, à Qena, le gouverneur copte a été mis à l’écart en raison de l’opposition des salafistes, des chrétiens qui souhaitaient restaurer une église voisine d’Assouan ont été menacés, les deux gardiens d’une église proche du Fayoum ont été assassinés.

Le Patriarche Antonios Naguib :

« Cela se répète souvent. Il y a un lieu de culte en construction, quelque fois c’est un lieu de culte sur lequel on fait une modification, et quelquefois c’est un lieu de culte qui est construit, avec des permis comme dans ce dernier cas. Mais les gens ne connaisse pas les procédures et ils considèrent que ça a été construit sans permis. Et vous savez, pour les églises il y a toujours cette procédure qui demande un permis de la part des responsables, soit du gouverneur, soit du ministère ou même du chef de l’État.»
Ce lundi 10 octobre, le Premier ministre égyptien Essam Charaf a appelé chrétiens et musulmans à la retenue. Selon lui un complot est en cours dans le but de provoquer le chaos et empêcher les élections qui devraient se tenir à partir du 28 novembre.

Ahmed Al Tayeb, le grand Imam d’Al Azhar, la plus haute institution de l’islam sunnite a demandé la tenue urgente d’un sommet entre chrétiens et musulmans.

Le Patriarche Naguib a lancé lui aussi un appel :

« Nous appelons nos fideles à suivre toujours, dans toutes les manifestations, ou bien les procédures, ou les demandes, la ligne pacifique, et je suis sûre que c’est ce qu’ils font.
Source

Et d’autre part aussi nous appelons les autorités à prendre les mesures nécessaires pour assurer aux chrétiens la possibilité d’avoir leur lieux de cultes sans entrer en affrontement avec les islamistes.»

Le Patriarche copte Chénouda III a dénoncé quant à lui ces violences et déclaré que « des inconnus se sont infiltrés dans la manifestation et ont commis les crimes que l'on impute aux Coptes », après une rencontre avec 70 responsables de son Eglise.

« Les Coptes ont souffert à maintes reprises de problèmes sans que les agresseur ne soient poursuivis », a-t-il ajouté, en appelant les autorités à « traiter les racines de ces problèmes ».

Le Patriarche a également invité les Coptes à un jeûne de trois jours à partir de mardi « pour ramener la paix en Egypte ».

Vatican : Le cardinal Sandri condamne les violences du Caire

Mise à jour: 10/10/2011 16.53.41L’Egypte est sous le choc après de violents affrontements entre chrétiens coptes et forces de l'ordre dimanche soir au Caire. Une manifestation de coptes dans le centre de la capitale a dégénéré faisant de nombreux morts et blessés : 24 personnes ont été tuées et 200 autres blessées. Au moins 40 personnes ont été arrêtées dans la nuit à la suite à cette nouvelle flambée de violence.


Les heurts suscitent de vives inquiétudes pour la fragile transition politique et ont relancé les craintes d’aggravation des tensions confessionnelles.

Le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation romaine
pour les Églises orientales, souligne l'importance du respect de la dignité humaine et de la liberté religieuse. Il est interrogé par Romilda Ferrauto.

« Nous sommes très proches de nos frères coptes chrétiens, de tous ceux qui sont morts et des familles qui souffrent en ce moment triste de la vie du pays.



Nous souhaitons que les autorités, que la communauté internationale puissent aider à surmonter ces moments de tensions, et surmonter les agressions qui ont lieu en Egypte avec la mise en œuvre de toutes les forces de sécurité qui apportent sérénité à tous les habitants du pays. » (...)

« Nous souhaitons que l’Egypte, avec toutes ses composantes, puissent contribuer à la construction d’un pays dans lequel la démocratie, le respect de la dignité humaine, et le respect de la liberté religieuse puissent donner un futur de paix, de sérénité et de prospérité à tous.»
***
Mathilde Auvillain à joint ce lundi matin le cardinal Antonios Naguib, Patriarche des coptes catholiques d’Alexandrie

« Nous avons tous été surpris, tristes, pour ces événements imprévus. Ce qui est très curieux, c’est que tout allait très bien, pacifiquement, et on a vu à l’improviste des attaques, des coups et des tirs contre les forces de l’ordre qui ont suscité aussi une réaction opposée.

On ne sait pas exactement d’où c’est venu et qui sont les personnes qui ont causé cela, car jusqu’ au début de l’après-midi tout allait pacifiquement. Cela reste une énigme et il n’y a aucune réaction de la part des responsables officiels. »

A l'origine de ces affrontements, une manifestation organisée par les coptes pour protester contre l'incendie d'une église dans le gouvernorat d'Assouan, au sud de l'Egypte.
Aujourd'hui, les chrétiens d’Égypte sont confrontés à la montée en puissance des salafistes, ces musulmans extrémistes réapparus sur la scène politique à la faveur de la révolution. Les coptes vivent dans l'angoisse. Récemment, l’église de Sole, voisine du quartier du Mokattam au Caire, a été détruite, les deux églises d’Imbaba en plein cœur du Caire ont été attaquées et brûlées, à Qena, le gouverneur copte a été mis à l’écart en raison de l’opposition des salafistes, des chrétiens qui souhaitaient restaurer une église voisine d’Assouan ont été menacés, les deux gardiens d’une église proche du Fayoum ont été assassinés.

Le Patriarche Antonios Naguib :

« Cela se répète souvent. Il y a un lieu de culte en construction, quelque fois c’est un lieu de culte sur lequel on fait une modification, et quelquefois c’est un lieu de culte qui est construit, avec des permis comme dans ce dernier cas. Mais les gens ne connaisse pas les procédures et ils considèrent que ça a été construit sans permis. Et vous savez, pour les églises il y a toujours cette procédure qui demande un permis de la part des responsables, soit du gouverneur, soit du ministère ou même du chef de l’État.»

Ce lundi 10 octobre, le Premier ministre égyptien Essam Charaf a appelé chrétiens et musulmans à la retenue. Selon lui un complot est en cours dans le but de provoquer le chaos et empêcher les élections qui devraient se tenir à partir du 28 novembre.
Ahmed Al Tayeb, le grand Imam d’Al Azhar, la plus haute institution de l’islam sunnite a demandé la tenue urgente d’un sommet entre chrétiens et musulmans.

Le Patriarche Naguib a lancé lui aussi un appel :

« Nous appelons nos fideles à suivre toujours, dans toutes les manifestations, ou bien les procédures, ou les demandes, la ligne pacifique, et je suis sûre que c’est ce qu’ils font.


Et d’autre part aussi nous appelons les autorités à prendre les mesures nécessaires pour assurer aux chrétiens la possibilité d’avoir leur lieux de cultes sans entrer en affrontement avec les islamistes.»

Le Patriarche copte Chénouda III a dénoncé quant à lui ces violences et déclaré que « des inconnus se sont infiltrés dans la manifestation et ont commis les crimes que l'on impute aux Coptes », après une rencontre avec 70 responsables de son Eglise.

« Les Coptes ont souffert à maintes reprises de problèmes sans que les agresseur ne soient poursuivis », a-t-il ajouté, en appelant les autorités à « traiter les racines de ces problèmes ».

Le Patriarche a également invité les Coptes à un jeûne de trois jours à partir de mardi « pour ramener la paix en Egypte ».

ر شهدت أمس عودة إلى القمع الوحشي للثورة في أيامها الأولى



شبه المدير الوطني للأعمال الإرسالية البابوية في مصر نبيل فايز أنطون لوكالة فيديس الكاثوليكية أحداث أمس في القاهرة بما شهدته الثورة في أيامها الأولى من وحشية. تحدث عن تظاهرة سلمية قابلها رجال الجيش بقمع عنيف توجه الأقباط خلالها إلى مبنى الإذاعة والتفزيون� احتجاجا على هدم كنيسة في أسوان في نهاية الشهر الماضي.
أدان المدير الوطني تصوير وسائل الإعلام ما حدث وكأنه اعتداء من الأقباط على رجال الجيش ما دفع مجموعات من المسلمين للهجوم على المسيحيين المتجمعين أمام مستشفيات يعالَج فيها الجرحى وترقد جثث القتلى. لا تُضعف هذه الأحداث "الأمل في استمرار الحوار بين الدينين ومساهمته في تهدئة النفوس"، وأضاف نبيل فايز أنطون "ينتج التوتر أيضا عن البطء في مواجهة المشاكل ومحاكمة المسؤولين عن جرائم النظام السابق، كما أن اقتراب موعد الانتخابات يساهم بدوره في تهييج المشاعر".
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.