Affichage des articles dont le libellé est Christianophobie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Christianophobie. Afficher tous les articles

mercredi 27 juillet 2016

Vaincre la haine christianophobe, en France et en Syrie

Le mercredi 27 juillet 2016 - Assassiner un prêtre catholique dans son église, c'est frapper cruellement la France, la tétaniser par l'horreur du crime commis. Mais c'est aussi la frapper au plus profond, la blesser, à travers la communauté catholique, dans une de ses traditions spirituelles les plus anciennes. Avec l'ignoble attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, une France qui était déjà meurtrie le 14 juillet vient de subir de plein fouet la haine sectaire, antichrétienne, des émules de Daech.
 
Les chrétiens d'Orient en savent quelque chose : cette vindicte meurtrière ne fabrique pas ses ennemis au hasard. Au Moyen-Orient, les communautés religieuses minoritaires dressent un obstacle symbolique sur les pas du projet totalitaire mené sous l’emblème de la "charia" wahhabite. Le pseudo-califat de Mossoul y exige une sanglante épuration confessionnelle qui frappe les chrétiens, les yézidis, les chiites, mais aussi les Kurdes, dont le sunnisme d’inspiration soufie est également suspect à leurs yeux.
 
Si le djihadisme est (notamment) christianophobe, c'est parce que son idéologie sectaire de matrice saoudienne est circulaire : tous ceux qui, en raison de leur confession, sont naturellement enclins à la tiédeur envers l’entreprise purificatrice s’exposent à en faire les frais. Cette règle d'intolérance est valable partout, en France comme au Moyen-Orient. Elle est constitutive de l'entreprise d'asservissement dont Daech est l'avatar contemporain, et l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, après tant d'autres, est l'application de cette doctrine mortifère.
 
Si les informations communiquées par les enquêteurs sont exactes, l'un des auteurs de ce meurtre, connu des services de police, aurait été refoulé par la Turquie à la fin de l'année 2015 lors d'une tentative de pénétration en Syrie. Ce candidat au "djihad" n'ayant pu exercer sa violence meurtrière au pays de Cham, il l'a donc déchaînée en France. Frustré de sa dose d'hémoglobine sur le théâtre syrien, il s'est offert une compensation à domicile. Difficile, une fois de plus, de nier le rapport entre la terreur qui s'abat sur nos têtes et la politique moyen-orientale de nos dirigeants.

Avec cet aller-retour France-Turquie, le crime du 26 juillet fournit une illustration saisissante de l'effet boomerang entretenu par une politique française particulièrement perverse. Car les petites frappes du djihad ont été encouragées par le discours officiel à mener leur sanglante équipée en Syrie, et elles y sont parties par centaines, la fleur au fusil, pour tuer en masse les partisans de "Bachar-le-boucher", pour reprendre l'expression de Jean-Pierre Filiu, principal conseiller du président français et ministre officieux de cette propagande de guerre contre un Etat souverain.

Ces desperados de la terreur, les Syriens de toutes confessions en subissent les exactions depuis 2011, et notamment les chrétiens du quartier de Bab Touma, à Damas, où les obus de mortier en provenance de la zone rebelle font régulièrement leur lot de victimes, jusque dans l'enceinte du Lycée français "Charles-de-Gaulle" ! Mais les "rebelles" de "l'armée de l'islam" font partie de l'opposition prétendument "modérée" reconnue par nos dirigeants, et ils bénéficient du précieux soutien de l'Arabie saoudite, ce pays allié de la France où le culte chrétien est rigoureusement interdit.

Cela n'empêchera pas un exécutif français complètement schizophrène, totalement cynique, ou les deux à la fois, de condamner le crime christianophobe en France au moment où il le cautionne en Syrie en déroulant le tapis rouge devant des chefs "rebelles" couverts de sang. Manifestement, il s'avère incapable de répondre à la crise gravissime que traverse notre pays autrement que par la persévérance dans une double absurdité, politique et militaire.

En diabolisant l'Etat syrien, le gouvernement français contribue à prolonger la prolifération du nid de serpents puisqu'il affaiblit la principale force qui l'affronte courageusement sur le terrain. Simultanément, il se livre à des bombardements aériens militairement ineptes qui ont pour principal effet, en tuant des civils, d'alimenter la haine de la France. Pour faire échouer cette tentative de déstabilisation de la société française, ni les discours compassionnels ni les mouvements de menton mussoliniens ne suffiront. Ce qu'il faut, c'est changer radicalement de politique et s'allier avec ceux qui combattent le terrorisme au lieu de distribuer des médailles à ceux qui le financent.

Bruno Guigue - source

samedi 4 juin 2016

Catholiques de France : Du renoncement à l'engagement pour faire cesser la "Christianophobie".

Il n’est plus ignoré de quiconque que les actes de profanation en France à l’encontre de sanctuaires chrétiens vont croissant dans l’indifférence populaire et officielle. En vérité, qui ne dit mot consent…

Le Veilleur de Ninive condamne et fustige ces actes inadmissibles, irrespectueux, criminels et mortels à l’égard des lieux saints catholiques qui représentent bien plus que leur matérialité. Les auteurs de ces délits et ceux qui les soutiennent, ceux qui se taisent en connaissance de cause, n’auront jamais raison. Aucune violence n’aura jamais le "Droit" de son côté, face à la Divinité de Jésus-Christ et face aux sanctuaires sacrés qu’ont bâtis ses disciples, nos pères. Nous disons à nos adversaires : «Vos agissements sont peine perdue ; vos actions nous renforcent dans notre détermination ». Pensez que le peuple sous régime soviétique a pu se débarrasser de la chape athée et totalitaire.
Interrogeons-nous désormais sur la cause de tous ces sacrilèges. Sont-ils de la seule faute de voyous, de gens ignorants, malveillants, d'adversaires politiques, ou bien les chrétiens, les catholiques en particulier ont-ils leur part indirecte de responsabilité ? Tentons de l’étayer.

La part de responsabilité qu’auraient les catholiques pourrait se lire à travers les renoncements auxquels ils sont parvenus au cours des dernières décennies. Nous avons noté cinq abandons ; il y en a sûrement plus. Mais voici pourtant notre courte liste.

1° - renoncement à la morale chrétienne qui les aurait maintenu dans l'exigence en général, et dans celle de la pureté et de la vérité en particulier.

2° - renoncement au combat et aux choix de politiques motivés par un esprit chrétien. En effet, un engagement chrétien autonome, aurait annoncé plus de place à la liberté d'entreprendre, plus d’ efforts pour la réduction de taille de l'Etat-Pieuvre, plus d’actions en faveur de la multiplication des "corps intermédiaires", plus de respect à la morale politique et sociale fondée sur la garantie de besoins vitaux mieux contrôlés.
3° - renoncement à la langue liturgique du catholicisme romain, le latin, qui lui aurait conservé les clés de lecture, d'une église épanouie à Rome, de l'identité chrétienne élargie à l'Europe, du patrimoine séculaire à conserver, et d’une meilleure compréhension des messages communiqués par les siècles passés.
4° - renoncement à une liturgie solennelle et évocatrice du paradis, au profit de « célébrations » très simplifiées insistant sur notre humanité tiède et pauvre mais dont la pauvreté reflète plus la négligence que l’humilité.

5° - renoncement à l'éducation de leurs propres enfants désormais confiés à des inconnus : animateurs de télévision, enseignants sous idéologies, animatrices de crèches, camarades aux influences néfastes, médias menteurs, etc..., parmi-eux des païens, des matérialistes, des sectaires, des adeptes de croyances malveillantes.
 
Aujourd’hui, certains soulèvent la question de l’identité et de son « effacement » croissant. Mais qu’est-ce que la perte d'identité si ce ne sont les renoncements ? Certains crient que l'islam constitue un danger, d'autres l’annoncent comme la parousie. Il y a bien sûr un risque provenant d’une religion islamique qui deviendrait majoritaire en Europe, qui se fanatiserait et se radicaliserait par intermittence. Des pays ont bien connu cela, une alternance de trêves et de conflits. Mais la menace qui nous intéresse ici, la plus facile à traiter, proviendrait d’ailleurs ; elle est en nous, chrétiens et catholiques. 

Une partie du peuple français s’inquiète sur son avenir économique, mais plus important encore est son avenir identitaire qui lui donne confiance en ses capacités. C’est un fait que lorsqu'un peuple ne prend plus son destin en main, il devient une menace pour lui-même.
Pour rester sur ce thème, nous dirions que par ses renoncements, le peuple catholique français a mis la « lampe sous le boisseau » ; Il ne se reconnait plus…Il sait encore à peine ce que doit être un catholique. Dans ce monde d’uniformisation, l’espace qui le sépare des autres non-chrétiens s’est notablement réduit. Et à présent, il est soumis au chantage du racisme ou de classe dès qu’il développe une quelconque différence qui proviendrait de sa foi chrétienne. Dans les faits, comment se sont traduits ses renoncements ?

Les catholiques ont participé au développement de l'immoralité en faisant des concessions vitales aux partisans d’actions immorales ; ils se sont mis à divorcer comme les autres faisant oublier que la famille chrétienne ne tenait que par la grâce ; pris dans le jeu du relativisme, ils ont cédé aux discours idéologiques sur la contraception, l’avortement, les unions contre-nature, etc… Ils ont confondu dialogue avec l’autre, avec soumission à l’autre. Avec eux l’exigence morale s’est aussi affaiblie.  

Puis ils ont opté pour le confort à court-terme, renonçant au combat politique à long-terme. Ils ont baissé les bras, oubliant que les autres attendaient d’eux qu’ils soient le "sel de la terre" de France. Aujourd’hui, on peut s’interroger sur ce que les catholiques français apportent de particulier à leur pays. Certains pourraient nous rétorquer que la France serait dans un pire état sans les catholiques. Cette réplique contient sûrement du vrai, mais le danger étant aux portes, leur simple présence comme décor ne suffit plus, il est urgent qu'ils s'engagent pour orienter la  transformation du pays vers le message de l'Evangile en union avec la Sainte-Eglise. 

Dans la liturgie, ils ont préféré la langue vernaculaire d'accès immédiat, à un latin dont il suffisait d’apprendre de bons rudiments tout en s'aidant de traductions et missels, afin de permettre à l’église de rester ouverte sur l'univers. En ces temps de mondialisation, le latin, langue liturgique unique de l’Eglise d’Occident,  aurait trouvé sa place légitime. L'anglais comme langue de travail, le latin comme langue de prière. Grec, slaves et syriaques n'ont-ils pas conservé leur langue ancienne dans la liturgie ?
 
Tout en ayant lâché le latin, ils ont encouragé une liturgie humaine, si humaine que beaucoup se mirent à douter de la présence réelle de Dieu sur l'autel de la Consécration ; était-il juste de renoncer à une liturgie qui transportait les fidèles dans des « hauteurs presque célestes » où la présence réelle était sensible par la Foi ?

Enfin, ils ont fini par abdiquer sur le sens le plus précieux de leur vie terrestre, mettre au monde des enfants et les éduquer soi-même pour renouveler l’héritage reçu et conserver la foi ici-bas. Ils ont opté dans la majorité des cas, pour le mariage à l’essai quand ils ne sont pas demeurés dans l’essai de l’union ; les plus nombreux ont fait le choix de la contraception artificielle alors que la maîtrise naturelle fonctionnait très bien. Lorsqu’ils ont des enfants, ils ne les assument pas toujours pleinement préférant les confier à d’autres.

Le résultat est consternant. L’offensive laïque et athée ne se dissimule plus….La politique réductrice de l’homme à sa matérialité devient très agressive…mais le catholique a des ressorts insoupçonnés que lui donne l’Evangile révélé, le verbe de Dieu. Aussi les cinq renoncements que nous évoquions plus haut ne sont pas une fatalité. Le retournement est à portée de mains si les catholiques, armés du Credo, décidaient de substituer l’engagement au renoncement. A quoi pourrait-on alors s’attendre ?
1° - un recul des profanations.
2° - une France idéologique au ralenti.
3° - un Islam respectueux.
A présent Lecteur, penchez-vous sur la chronique qui a suscité notre réflexion. Prenez connaissance des dramatiques et inquiétantes informations sur les profanations de lieux sacrés en France. Ces éléments, nous les tenons d’un papier de M. Floris de Bonneville, journaliste et ancien directeur de rédaction de l’Agence Gamma, qui présente des données de 2015. 

Le Veilleur de Ninive

Quel beau pays brisé !!!  

104 églises profanées en 4 mois : et nos gouvernants parlent d’islamophobie ?
Du 1 janvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats. Une par jour.

Pauvres djihadistes français ! il faut les aider à vivre en France - Le minaret, oui. La Vierge Marie, non Le site www.gauchematuer.fr a relevé que, du 1er janvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats.

Une par jour. Cela va du tabernacle vandalisé à l’église incendiée, en passant par des tags démoniaques défigurant chœur et autel.

Le site propose « un panorama de cette christianophobie ordinaire ».

Mais il y a pire statistique encore. Sur un autre site spécialisé dans l’observation des actes de christianophobie, dirigé par Daniel Hamiche (www.christianophobie.fr), sont répertoriés l’ensemble des actes commis contre des églises, des lieux de culte, de dévotion, des écoles et des sites Internet chrétiens en France.
Et totalement ignorée du gouvernement et de ses complices les médias. Pendant les quatre premiers mois de l’année, ce sont 170 actes qui ont été relevés par cet observatoire, dont 104 concernent des églises ! Une interruption de messe aux cris de « Allahu Akbar », le caillassage de l’église de Lacanau, une sacristie incendiée, des tags anarchistes sur une église de Tours.

Car ces actes christianophobes ne sont pas toujours le fait des adorateurs d’Allah mais souvent, aussi, celui de jeunes satanistes ou de cette secte des antifas, les milices armées pour entretenir un certain désordre sur notre sol.

Alors islamistes radicaux, jeunes des cités désœuvrés, antifas : tous des déséquilibrés si l’on s’en réfère aux rapports de police ou aux juges.

Mais le gouvernement comme les médias n’ont qu’un mot au bout de leur plume : islamophobie ou "pas d'amalgame" La christianophobie, « connais pas »

Sur cette succession de faits gravissimes contre les signes de la catholicité et qui ne semble pas s’arrêter, peu de déclarations, aucune émotion.

Même le silence de M. Cazeneuve est intolérable, tant il est loquace dès qu’il s’agit d’une mosquée.

Le récent exemple de deux poids deux mesures est éloquent sur la mentalité de nos juges politisés à outrance : deux jeunes gens de Mâcon ont pris 30 mois de prison dont six mois ferme pour avoir tenté d’incendier une mosquée, alors que cette même justice relâchait un « jeune » qui avait lardé de 16 coups de couteau une prostituée car sa religion, a-t-il déclaré lors de son arrestation le mois dernier, ne tolère pas la location du corps.

Les églises de petites villes comme Le Teil en Ardèche, ou Orgelet dans le Jura, comme les abbatiales, telle celle de Saint-Pierre de Moissac, ou les calvaires et les cimetières ne sont pas épargnés par ces barbares qui défendent, les uns une laïcité outrancière, les autres certains versets d’un Coran peu tolérant. Une situation que les autorités laissent pourrir, sans doute au nom de la laïcité.   

Floris de Bonneville

mercredi 14 janvier 2015

Islam et Christianisme même combat pour le respect....

L’affaire Charlie-Hebdo nous a appris qu’Islam et Christianisme faisaient face au même irrespect et à la même déconsidération en provenance des « forces » athées, sauf que les armes des chrétiens sont les armes de Jésus alors que celles des musulmans sont les épées de Mohammed. Cela fait une grande différence car l’Eglise catholique a, semble-t-il, abandonné depuis longtemps les vues de Saint-Augustin et de Saint-Thomas d’Aquin sur la possibilité d’une guerre juste.

Concernant le blasphème contre le sacré, l'Eglise chrétienne s’en offusque bien naturellement. Il est pour elle une très grave injure, puisqu’elle a repris à son compte les tables de la loi avec les commandements que Yahvé avait confiés à Moïse et dont le second se réfère à l'invocation du nom du Seigneur : « Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu pour le mal, car le Seigneur ne laissera pas impuni celui qui invoque son nom pour le mal ». 

Le blasphème prend en Islam des proportions considérables puisque la notion de « confession » et de « pardon » qui, chez les chrétiens, amortit l'impact de la faute, ne s'y applique pas sur ce point. Nous le rapportions dans un écrit précédent : « Le blasphème contre Dieu, le Prophète et les Anges est puni de mort dans trois écoles coraniques sur quatre, les Malékites, les Chaféïtes et les Hanbalites. Pour la quatrième école, celle des Hanéfites, la décision est laissée à la discrétion du juge mais la plupart du temps, la peine de mort est prescrite ». 

En tolérant « l’humour » de Charlie-Hebdo[1]  forcément partial, puisqu’il y a des sujets que le journal satirique n’abordait jamais[2], ne serait-ce que pour en rire comme on rit d’humour noir, le gouvernement français prend le risque de déplacer le Jihad sur son territoire. Ces affirmations que nous avançons concernant l'Islam s'appuient sur de nombreux auteurs musulmans[3].

En reprenant le thème du Prophète Mohammed dans un numéro spécial de Charlie-Hebdo, le gouvernement qui cautionne la démarche, prétend-il changer l’Islam ? Pense-t-il modifier la réaction d’1,3 milliard de musulmans ? Il refusait à ses adversaires politiques le crédit de soulever le problème du « fondamentalisme islamique », et voilà qu’il ne dit mot à la parution d’un nouveau Charlie-Hebdo provocateur qui devait forcément apparaître comme un défi. Un connaisseur de l’Islam ne pouvait s’y tromper. 

Nous avons tendance à vouloir nous dire : « Quelle prétention ! ». Mais quelle est la mission de ce gouvernement pour mener une politique aussi contradictoire ?

Non-musulmans que nous sommes, nous souhaitons tous que cet Islam soit moins prosélyte par la violence et moins tendu sur les faiblesses et les péchés humains, mais comment peut-on imaginer que des non-musulmans comme ces journalistes qui ont ressorti un numéro de Charlie-Hebdo pensent par un forcing, à travers un tirage à plus de 3 millions d’exemplaires, en plusieurs langues, avec le Prophète  Mohammed en couverture, pouvoir obtenir le moindre changement dans la tradition islamique ? 

L’attitude des Chrétiens face au blasphème est de prier et de souffrir intérieurement.… Aujourd’hui ils sont confrontés à un nouveau problème qui est « l’athéisme prosélyte », car l’Athéisme, comme l’Islam et le Christianisme, cherche désormais à convertir les esprits [4]; Le Christianisme redoute cette nouvelle « vocation » de l’athéisme qui se calque sur les religions car il n’est, selon les vues chrétiennes, qu’une idéologie totalitaire de plus, et réductrice de l’homme à sa dimension immanente, refusant de reconnaître à ce dernier l’ouverture à la transcendance.

Tandis que l'Islam sunnite a sa réaction, face au blasphème, prévue par les écoles juridiques, quelle attitude le christianisme va-t-il adopter pour survivre confronté qu'il est à des forces hostiles, qui sous couvert d’humour, de laïcité et de mesures sociétales, cherchent à lui nuire ? Nous laissons ici la parole à la hiérarchie des Eglises Catholiques et Protestantes de France pour donner les directions aux fidèles, en espérant que celles qu’elles prendront et les attitudes qu'elles préconiseront ne mettront pas les croyants dont elles ont la charge, sur les pas des Chrétiens d’Irak. 

Le Veilleur de Ninive
________________________________________
[1] Encore faudrait-il s’assurer que tout le monde en rit.
[2] Citons à titre d’exemple l’euthanasie, l’avortement, la franc-maçonnerie ou les noirs.
[3] Abu ‘Ubaid (Ibn Sallām) (+224=838), Kitāb al-amwāl, Le Caire, 1934, p.179.
Aureng Zaib, (+1118=1706), Aḥkām al-awqāf, Le Caire, 1322=1904, I. p.103.
Zaid bin Ali : Mağmu'at al-fiqh, ed. Griffin (Corpus Juris di....), Milan, 1919, p.825.
Ibn Taimiyya : * Ibn Taimiyya : Aṣ-ṣārim al-maslūl 'ala šatim ar-rasūl, Ed. Hayderabad, 1904, pp. 4, 296, 299, 301, et suiv., 326, 527 et suiv., 536, 538.
Ḥiršī (+1101 = 1689), Šarḥ ‘ala muḫtaṣar sīdī Ḫalīl, 8 vol. Le Caire, 1881, VIII, p.84.
Sarahsi (Mohammad Bin al-Hassan - +483 = 1090) : Al-Mabsūt, 30 Vol. Le Caire, 1906-1913.
Sarahsi : Šarh as-siyar al-Kabīr li Muḥammad bin al-Ḥassan as-Šaibani, 4 vol., Ed.  Hayderebad, 1917, III, p. 183.
 [4] Le Christianisme commence par convertir les cœurs à Jésus-Dieu.

jeudi 24 octobre 2013

Très urgent : Appel de détresse de Monseigneur Silwanos Naameh en faveur des populations assiégées de Sadad et Hofar en Syrie

Extrêmement important...

Appel de détresse à diffuser urbi et orbi et aux organes de presse à la demande de Monseigneur Silwanos Boutros Naameh, son auteur.

Destiné aux Institutions et Organisations humanitaires et religieuses dans le monde, ainsi qu'aux personnes qui ont un rôle humanitaire et qui sont de bonne volonté.

Je vous adresse cet appel au nom des innocents parmi les hommes, les femmes et les enfants, les jeunes gens et les jeunes filles, qui se trouvent actuellement assiégés dans des zones inatteignables, car ils ne peuvent en sortir et nous ne pouvons les rejoindre puisqu'il s'agit des villages de Sadad et Hofar dans la région de Qalamoun en Syrie. Nous vous l'adressons afin de vous demander de lancer des appels aux assiégeants qui interdisent la sortie à la population et pour qu'ils acceptent des pourparlers, en vue de faciliter le départ en toute sécurité de la population, par une quelconque direction, que ce soit vers Deir Al-Attieh ou en direction de la ville de Homs où nous viendrons les accueillir.

Je supplie tous ceux qui ont les moyens d'atteindre les Organisations influentes dans le monde et ceux qui sont en contact avec des partis à même de faire pression sur les assiégeants et de parlementer avec eux, afin qu'ils facilitent la transmission de cette demande et la libération en toute sécurité, des populations prises en otages, et bien qu'à ce stade, la plupart d'entre-eux n'aient pas encore subit de sévices.

Cela fait quatre jours que cette population est assiégée sans électricité, sans eau et sans moyens de communication ; elle ne dispose que de peu de nourriture alors que s'y trouve parmi eux, des enfants en manque de lait, et des malades qui ont besoin de médicaments.

La population assiégée atteint le chiffre de 3000. Les assiégeants leur interdisent de sortir de leurs maisons ; au contraire, ils font pression sur eux pour qu'ils ne quittent pas leurs habitations, en dépit des pourparlers qui ont eu lieu avec eux.

A toutes les Organisations, à tous les enfants de nos Eglises éparpillés à travers le monde, nous implorons aide et soutien actif. Aidez-nous et coopérez avec nous d'une manière adaptée et sans déclarations qui puissent affecter la sécurité des assiégés en particulier, et des résidents de la Syrie en général. Notre peuple ne l'oubliera pas.

Je le redis en précisant notre bonne intention, pour ne pas risquer la sécurité de nos proches, diffusez cet appel sur vos blogs et vos sites, transmettez-le aux journaux, aux magazines et aux autres médias d'information. Adressez-le également à tous ceux qui pourraient jouer un rôle positif pour une solution adaptée dans le sens de leur libération.

Et nous, dans notre mission, nous réitérons au nom de Dieu, notre appel aux assiégeants pour qu'ils aient pitié de ces innocents qui ne sont aucunement en cause dans cette tragédie, afin qu'ils les laissent sortir sains et saufs en leur réservant un bon traitement. Nous demandons à Dieu de donner à ces populations innocentes la patience, la force, l'espérance, le courage, la santé et la vigueur....Seigneur, Seigneur, Seigneur ne les abandonne pas.

Monseigneur Silwanos, Evêque syrien-orthodoxe.

samedi 17 août 2013

Turquie, le monastère Saint Abraham agressé pour la deuxième fois en deux mois.

Midyat - (source) - 12 Août 2013 - Le monastère assyro-chaldéen Saint-Abraham est situé ans la ville de Midyat au sud-est de la Turquie.

Dimanche 11 août dernier, en fin d’après-midi un groupe de “touristes” musulmans, tous des hommes, les femmes et les enfants étant restés dans les voitures qui, curieusement, ne portaient pas de plaques d’immatriculation turques, se présente pour le visiter. Le personnel du monastère exprime ses regrets et informe le groupe que l’heure des visites est passée. Les musulmans prennent très mal la réponse et commencent à insulter et menacer le personnel du Couvent.

Selon un témoin, qui a demandé que son identité ne soit pas révélée pour d’évidentes raisons de sécurité, les musulmans auraient déclaré : « Nous sommes du PKK [le parti indépendantiste kurde] et cette terre nous appartient : obéissez-nous ou vous aurez à le regretter ! ». Il s’ensuivit une bagarre générale puis l’arrivée de la police, prévenue par le monastère; les policiers arrivés sur place "gazèrent", non pas les assaillants mais… les agressés ! En revanche, aucun agresseur ne fut inquiété encore moins interpellé.

C’est la seconde fois que le monastère est attaqué par des Kurdes. Nous apprenons aujourd’hui que voici deux mois, des jeunes Kurdes de la ville voisine de Batman étaient également venus agresser le personnel du monastère. Pour apaiser les tensions, le monastère avait décidé de taire l’affaire mais avait signalé l’agression à la police et transmis les enregistrements de vidéo surveillance du monastère. Naturellement la police resta passive mais promit de mettre des fonctionnaires en faction. Au monastère, le personnel les attend toujours…

Le fait que l'information de la première attaque ne nous parvienne qu'aujourd’hui, montre la difficulté de rendre compte de l'hostilité croissante à l'égard des chrétiens en certaines terres d'islam. De nombreuses agressions sont tues par les victimes, souvent en vain, pour éviter d'en attirer d'autres.

mercredi 14 août 2013

Egypte : Des pro-Morsi se vengent sur les plus faibles et incendient trois églises dans le centre de l'Égypte.

Le Veilleur de Ninive - 16 Août 2013 - Depuis notre information du 14 août dernier (Conf. ci-dessous), 82 églises ont été brûlées en Egypte, en deux jours, par les Frères musulmans.

Le Veilleur de Ninive - 14 Août 2013 - Ce soir, alors que la police égyptienne dispersait, d'une main ferme, les manifestants des Frères musulmans postés sur la place "Rabaa al Adaouia", les officiels de l'alliance occidentalo-islamiste, en action au Proche-Orient, crie au scandale. Eh pourtant, sa presse inféodée n'a dit mot au sujet des trois Eglises coptes incendiées, en Egypte, ce matin. 

Après la Syrie où les masques sont tombés, nous assistons en Egypte, à la répétition de la désinformation. L'Occident soutient les mouvements islamistes au mépris de la situation des chrétiens minoritaires et désarmés ; nous le savons déjà. Ce serait le passage obligé de l'Occident pour tenir sa promesse aux islamistes sunnites de leur obtenir le pouvoir dans certains pays arabes en échange d'une promesse, de leur part, de paix future avec Israël. C'est le principe de "paix-contre pouvoir aux islamistes" qui se substitue à celui de "paix-contre territoires".

Bâtiments chrétiens incendiés.


Diocèse de Sohag : Eglise incendiée et détruite


Diocèse d'Assiout : Eglise Saint Michel Archange attaquée et incendiée.
Diocèse de Wasta : Eglise Saint Georges attaquée par des pierres.


Diocèse de Minya : Eglise Grecque Saint Théodore incendiée et détruite.
Diocèse de Minya : Destruction de l'Eglise évangélique.



Diocèse de Suez : Ecole des Pères franciscains incendiée.

A toutes ces actions criminelles s'ajoute pour certains chrétiens la destruction de leurs maisons et pour d'autres, le marquage de leur maison par des croix pour appeler à des actions hostiles par des émeutiers éventuels. 

Egypte (source : AFP) - 14 Août 2013 - Des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont incendié mercredi trois églises coptes dans le centre de l'Égypte, après l'opération meurtrière contre les places qu'ils occupaient au Caire, ont rapporté des responsables de la sécurité et l'agence officielle Mena. Selon ces responsables, deux églises ont été attaquées et en partie incendiées par des pro-Morsi dans la province de Minya. Le Youth Maspero Union, un mouvement de la jeunesse copte, a rapporté les mêmes faits, accusant les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, de "mener une guerre de représailles contre les Coptes".

Dans cette région, où vit une importante communauté chrétienne, des heurts opposaient les forces de l'ordre à des partisans de l'ex-chef d'État islamiste, qui ont coupé des routes y incendiant des pneus, ont ajouté les responsables de la sécurité. À Sohag, une ville plus au sud où vivent également de nombreux chrétiens, des pro-Morsi ont jeté des cocktails molotov sur l'église Mar Gergiss, située dans l'enceinte du diocèse de la ville, a rapporté l'agence Mena, évoquant des actions de représailles à la dispersion au Caire.

Le clergé copte a soutenu la destitution par l'armée de M. Morsi, le patriarche copte Tawadros II était même apparu aux côtés du général Abdel Fattah al-Sissi lors de l'annonce télévisée du coup de force des militaires le 3 juillet.

lundi 22 avril 2013

Alep : Rebondissment sur la libération des deux évêques d'Alep enlevés. Ils sont toujours otages.

Alep - 24 avril 2013 - 9h08 - Nous rectifions l'information d'hier : Les deux évêques dont la libération avait été promise par les autorités turques, pour hier après-midi, n'auraient pas encore été relâchés. Les Chrétiens d'Alep qui attendaient avec inquiétude leurs pasteurs ne cachent par leur colère.

Alep - 23 avril 2013 - 18h15 - Les deux évêques grecs et syriens orthodoxes, enlevés hier sur la route d'Alep par des rebelles Tchétchènes, ont été libérés cet après-midi.

Leur libération a été obtenue grâce aux interventions de l'ambassadeur de Grèce, du représentant dans Nations-Unies en Syrie et de celle des autorités de l'Eglise orthodoxe russe.

Nous remercions la Providence Divine du résultat et nous lui confions le chauffeur et l'accompagnateur qui ont été tués.


___________________________________________________

    
                                                         Mar  Grégorios Ibrahim                                                Mgr. Boulos Yazigi
Nous apprenons à l'instant, que les deux Evêques orthodoxes d'Alep   
  • Monseigneur Boulos Yazigi, Métropolite grec orthodoxe d'Alep et frère du Patriarche grec orthodoxe d'Antioche, Jean X. 
  • Monseigneur Grégorios Hanna Ibrahim, Métropolite syrien-orthodoxe d'Alep et d'Iskandaroun. 
ont été enlevés par des éléments de Forsat al-Nosra sur le chemin d'Alep. Mgr. Ibrahim s'était rendu en voiture dans une zone près de la frontière turque tenue par les rebelles pour ramener Mgr. Yazigi qui revenait de Turquie, où il était allé négocier la libération des deux prêtres pris en otage au début du mois de février 2013.  

Selon les informations qui nous sont parvenues, tous deux se trouveraient dans la région de Kfar Da'el. Les terroristes ont été identifiés comme étant des combattants "tchétchènes".

Les preneurs d'otages ont tué le chauffeur et l'accompagnateur. Que Dieu ait leur âme et leur réserve le place des élus. 

Quant aux preneurs d'otages et assassins d'innocents, qu'ils cessent de penser que leur Dieu est un criminel ordonnant de tuer des ....infidèles....Dieu ne peut être comme ils le décrivent et le pensent.

Quant au monde chrétien, il ne peut plus assister placidement à l'assassinat des fragiles, les plus petits de ses frères. 

Tout chrétien a le devoir de se mettre sur un chemin de purification intérieure, de rompre avec les systèmes bourgeois en place, avec les instruments de propagande, pour se libérer de tout attachement, afin de pouvoir marcher vers la défense de la foi enseignée par le Christ, et la protection des plus menacés de ses frères en Christ.  Tout le reste n'est que balivernes, mirages et illusions humaines. 

Le Veilleur de Ninive

Un obscurantiste, national-islamiste égyptien, menace la France.

Pour ne pas que garder les peuples occidentaux dans l'ignorance, nous diffusons cette vidéo, insignifiante par sa qualité intellectuelle, mais dangereuse par le public obscurantiste auquel, elle s'adresse. 

Nous rappelons donc qu'un salafiste Égyptien, Murgan Salem, qui était il y a peu invité de la télévision égyptienne Al-Tahrir TV, a lancé des menaces sur la France : "L’attentat de Boston était destinée à apporter un message. Des attaques similaires sont à attendre en France…". 

Certes le Ministre des Affaires Etrangères français, Laurent Fabius devrait s'abstenir de commentaires sur la situation en Syrie ou d'un quelconque soutien aux rebelles dans ce pays, alors qu'au Mali, il combat des islamistes". Curieuse attitude opportuniste de la part du gouvernement français qui ne peut qu'entraîner la division au sein de la société française et attirer le dédain de ceux qui aiment la hauteur de vue en politique.

Le Veilleur de Ninive.



Que pensez-vous de l’attentat de Boston ?


Murgan Salem : Je pense qu’il a été commis par des gens qui ont du ressentiment contre l’arrogance de l’Amérique et de l’Europe. Ce n’est pas que l’Amérique....les Américains ont passé leur arrogance aux Français.

La France, qui a commencé la première croisade, est maintenant à la tête de la guerre contre l’islam et les musulmans. Ils doivent maintenant goûter au châtiment amer de leurs actes. Ce n’est pas une menace, mais un avertissement de ce qui pourrait leur arriver.

A l’Amérique et à l’Occident ?

Murgan Salem : A la France en particulier.

Pourquoi ?



Murgan Salem : Parce que la France mène la guerre contre nous. Qu’est ce qui a motivé la présence de la France au Mali, ou de l’Amérique en Afghanistan et en Iraq ? Pourquoi ne laissent-ils pas nos nations tranquilles ? Avons-nous interféré dans leurs affaires ?

La France a accepté la bannière de l’arrogance et de l’hostilité envers l’islam, donc elle va goûter ce qu’elle mérite.

Je ne suis pas responsable d’un million de musulmans en Occident qui ont été lésés par les politiques française et américaine. Plus d’un million de musulmans sont nés en Occident. Je ne suis pas responsable d’eux. Je ne sais pas ce qu’ils pourraient faire.

Les européens font face à un déluge, et ils vont être détruits.

Détruits ?

Murgan Salem : Il n’y a aucun doute. Les Etats Unis se sont effondrés, même s’ils ne l’avouent pas.

Nous disons aux peuples européens : forcez vos stupides gouvernements de s’abstenir de soutenir les tyrans. 

L’intervention de la France au Mali ne restera pas sans réponse. Je ne le pense pas. Je n’ai aucune information spécifique, mais je suis certain qu’elle ne restera pas sans réponse. Ils vont souffrir des catastrophes pour cela.

Avec la plus grande stupidité, la France a accepté la bannière de l’hostilité envers l’islam, depuis Sarkozy jusqu’à Hollande. Cette stupidité va leur apporter des catastrophes, exactement comme ce qui est arrivé aux Etats Unis.

Bien que je ne sois pas membre d’al Qaida, je peux dire, en tant que quelqu’un qui connait ces gens, que je connais le chemin d’al Qaida, le chemin du coran.

vendredi 29 mars 2013

Alep : La colline de "Jabal al-Saydeh" occupée par les rebelles. Les 312 familles chrétiennes ont pu partir...

Alep - Dimanche, 31 mars 2013 - 23h - Aujourd'hui, de nouvelles familles chrétiennes de Cheikh/Maksoud/Djabal Al Saydeh/La colline de la Vierge ont pu fuir le quartier et sont venus se réfugier chez les Frères [Maristes] augmentant ainsi le nombre de déplacés. Tous sont en pleurs parce que ils ont eu très peur et parce que ils ont perdu le peu qu'ils possédaient. Il nous a fallu leur tout leur fournir et repartir de ro avec de nouveaux déplacés: matelas, couvertures, pyjamas, sous vêtement, serviettes, savon...etc.. et bien sûr les repas. Nous avons organisé une prière entre nous pour Pâques, n'ayant pas trouvé de prêtre disponible pour dire la Messe.

L'après-midi, l'armée a commencé à bombarder le quartier et les derniers fuyards nous ont appris que certains des immeubles des chrétiens de Djabal Al-Saydeh ont été détruits.

On entend jusqu'à cette heure (22h) le bruit des bombardements.

Terrible nouvelle pour nous: le Cheikh Jamili, un notable du quartier, pere de 11 enfants et qui était notre partenaire dans la gestion des trois écoles où logeaient nos déplacés et qui avait été arrêté par les rebelles hier a été retrouvé mort et mutilé. C'était un brave Homme, un leader, très dévoué. Leyla, les Frères et moi sommes bouleversés par cette triste nouvelle.

Le générateur des frères va s'arrêter dans 10 minutes et nos nouveaux déplacés (de 4 mois à 70 ans) vont aller dormir à même le sol sur des matelas. Bonne nuit.  N.A. [Pour les Frères Maristes]

Alep - le Vendredi Saint, 29 mars 2013 - 11h - Depuis hier, accrochages et bombardements se poursuivent de façon ininterrompue à Alep et impliquent les quartiers Syriane et Mhattet Baghdad. 

En réalité, le quartier de Jabal al-Saydeh [la colline de la Vierge], officiellement connu sous le vocable de "Cheikh Maqsoud", vient de tomber dans les mains de l'armée Syrienne "Libre" et de Forsat Al-Nosra; Ces deux mouvements auraient mis près de 10000 hommes et mercenaires dans la bataille, pour s'emparer de la zone.

Lors de l'invasion du matin, 312 familles chrétiennes étaient encore dans le quartier situé sur la colline surplombant le reste de la ville d'Alep. Les francs-tireurs n'arrêtent pas de sévir sur les civils. Nous vivons le calvaire avec Jésus et le Vendredi Saint ; nous croyons fermement que notre croix donnera aussi la résurrection. Par leurs actes, les rebelles pensent nous éloigner du Christ, mais en réalité ils ne font que nous rapprocher de son image. A cette situation dramatique, vient s'ajouter le fait que l'électricité est coupée depuis une dizaine de jours. Priez pour nous.

Alep - le Vendredi Saint, 29 mars 2013 - 20h - Ce soir nous sommes à nouveau face à une situation insupportable. Comment sauver nos frères en Christ qui sont prisonniers de ces mercenaires incontrôlables,  puisque 312 familles chrétiennes sont toujours assiégées à Jabal al-Saydeh.

En outre, 300 rebelles ont investi l'hôpital Mahabbet [l'amour], qui est la propriété d'un groupe de médecins chrétiens ; le Docteur Walid Abdelnour, médecin principal, a lui-même été enlevé à 6 heures, ce matin, avec 5 infirmières qui assuraient le service à l'hôpital. 

Les mercenaires de Forsat al-Nosra ont égorgé sur la grande place, les membres des comités populaires qui tentaient la résistance ; on dénombre trois chrétiens parmi eux. 

Les deux églises du quartier de Jabal al-Saydeh ont aussi été occupées par les rebelles. La tradition voulait que les chrétiens d'Alep visitent sept églises le Vendredi Saint; cette année le nombre de participants aux funérailles de Jésus étaient extrêmement réduit.

Le Veilleur de Ninive.

jeudi 21 février 2013

Libéré par l'OTAN, la Libye est devenue la pays de la tolérance islamique.

La Libye en mars 2012 - Est-ce pour cela que les pays de l'OTAN, la France en tête, ont livré bataille à Kadhafi ? Ecoutez ces hommes barbares s'encourager à détruire les plaques funéraires portant des croix...Ils ne respectent ni les morts, ni les soldats...



Pour ceux qui ont oublié ce qui s'était passé en Libye, nous vous renvoyons à une video qui fait parler Bernard-Henri Levy.

Le Veilleur
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.