Affichage des articles dont le libellé est Chrétiens d'Afrique. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Chrétiens d'Afrique. Afficher tous les articles

dimanche 2 novembre 2014

Le Président Sissi a-t-il sauvé l'Egypte ?

Bonnes nouvelles d'Egypte

Beaucoup de journalistes égyptiens pour le lancement solennel des Routes de la Sainte Famille en Égypte, mais très peu de journalistes étrangers, nous n'étions que 2 pour toute la France !!...

En revanche énormément d'ecclésiastiques du monde entier. Tous les invités du gouvernement égyptien, ecclésiastiques et agences de pèlerinages, étaient logés au même hôtel et c'était beau à voir cet hôtel du Caire envahi de soutanes de toutes couleurs, noires, blanches, violettes : des évêques orthodoxes russes, des maronites, des grecs-catholiques, des moines coptes, des Syriaques, des Arméniens, des prêtres de Jordanie, d'Indonésie, d'Italie, un évêque anglican d'Afrique du sud, des cols romains, des soutanes latines et des soutanes byzantines : belle vision de l’Église universelle.
 
Plusieurs centaines d'invités avaient répondu à l'invitation du gouvernement égyptien (il m' été confirmé par une représentante du ministère du Tourisme que cette initiative revenait entièrement au ministre et pas aux Coptes).
 
Imaginez, chers amis :
 
Le jardin à l'entrée du Musée Copte, magnifiquement décoré, la façade illuminée de manière grandiose dans la nuit. Les centaines d'invités étaient assis là, devant un grand écran qui passait en boucle un beau film sur la Fuite en Egypte et ses étapes. Le son, très fort, proclamait dans tout le quartier, audible à des centaines de mètres, en arabe puis en anglais : "Un ange apparut en songe à Joseph (un tableau de l'ange et de saint Joseph apparaît en grand sur l'écran) et lui dit : Lève-toi, prends l'Enfant et sa Mère et fuyez en Egypte". Suivait tout le périple de la Sainte Famille avec cartes et photos des lieux, sur une musique grandiose et tonitruante. Puis "L'ange apparut à nouveau en songe à Joseph et lui dit : Lève-toi, prends l'Enfant et sa Mère et rentrez au pays d'Israël. Car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l'Enfant". Musique d'apothéose et apparition d'un tableau de la Sainte Famille avec Jésus rayonnant de lumière. Puis "Ainsi s'accomplit la prophétie d'Isaïe, "D’Égypte, j'ai appelé mon Fils".
 
Non vous ne rêvez pas, c'était mardi dernier en Egypte, dans un événement organisé par le gouvernement, moins d'un an et demi après que Morsi ait été chassé !! Alors que depuis 60 ans les Coptes ne pouvaient même pas faire sonner une cloche en ville !

Je vous jure que j'en avais la chair de poule…

Tout était retransmis à la TV nationale égyptienne, présenté par une speakerine sur son 31.
 
Avec une heure et demie de retard (nous sommes en Egypte c'est normal !) sont arrivés le pape Tawadros, le premier ministre, le ministre du Tourisme, des généraux bien galonnés, etc…

Le ministre du Tourisme a présenté longuement le trajet de la Sainte Famille, commenté les icônes, et dit entre autres qu'à l'église de Zeïtoun, en 1968, plusieurs millions d'Egyptiens ont vu la Vierge Marie !

Puis le premier ministre a dit que les chrétiens de tous les pays étaient bienvenus en Egypte, que les sites de la Sainte Famille représentaient l'identité de l'Egypte et incitaient à l'amour, la pai
x et la tolérance, et que le gouvernement égyptien avait voulu lancer le programme de la Sainte Famille en Egypte avant la fête de Noël. 
Puis le pape Tawadros, que je rencontrais pour la première fois (élu il y a un an et demi) et qui m'a fait une magnifique impression, très souriant et détendu, a parlé à la fin et dit que le premier touriste en Egypte était Jésus Christ, et que la venue du Fils de Dieu sur cette terre constituait une source de bénédiction pour tous les Egyptiens.
 
Un souper fut ensuite offert aux invités dans la cour du musée. Mgr Brizard, qui accompagnait notre délégation française, était à la table du Pape.
 
Vive l'Egypte éternelle qui renaît telle le phénix !
 
Comme disent les Coptes : "Le maréchal El Sissi a sauvé l'Egypte !"


mercredi 14 août 2013

Egypte : Des pro-Morsi se vengent sur les plus faibles et incendient trois églises dans le centre de l'Égypte.

Le Veilleur de Ninive - 16 Août 2013 - Depuis notre information du 14 août dernier (Conf. ci-dessous), 82 églises ont été brûlées en Egypte, en deux jours, par les Frères musulmans.

Le Veilleur de Ninive - 14 Août 2013 - Ce soir, alors que la police égyptienne dispersait, d'une main ferme, les manifestants des Frères musulmans postés sur la place "Rabaa al Adaouia", les officiels de l'alliance occidentalo-islamiste, en action au Proche-Orient, crie au scandale. Eh pourtant, sa presse inféodée n'a dit mot au sujet des trois Eglises coptes incendiées, en Egypte, ce matin. 

Après la Syrie où les masques sont tombés, nous assistons en Egypte, à la répétition de la désinformation. L'Occident soutient les mouvements islamistes au mépris de la situation des chrétiens minoritaires et désarmés ; nous le savons déjà. Ce serait le passage obligé de l'Occident pour tenir sa promesse aux islamistes sunnites de leur obtenir le pouvoir dans certains pays arabes en échange d'une promesse, de leur part, de paix future avec Israël. C'est le principe de "paix-contre pouvoir aux islamistes" qui se substitue à celui de "paix-contre territoires".

Bâtiments chrétiens incendiés.


Diocèse de Sohag : Eglise incendiée et détruite


Diocèse d'Assiout : Eglise Saint Michel Archange attaquée et incendiée.
Diocèse de Wasta : Eglise Saint Georges attaquée par des pierres.


Diocèse de Minya : Eglise Grecque Saint Théodore incendiée et détruite.
Diocèse de Minya : Destruction de l'Eglise évangélique.



Diocèse de Suez : Ecole des Pères franciscains incendiée.

A toutes ces actions criminelles s'ajoute pour certains chrétiens la destruction de leurs maisons et pour d'autres, le marquage de leur maison par des croix pour appeler à des actions hostiles par des émeutiers éventuels. 

Egypte (source : AFP) - 14 Août 2013 - Des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont incendié mercredi trois églises coptes dans le centre de l'Égypte, après l'opération meurtrière contre les places qu'ils occupaient au Caire, ont rapporté des responsables de la sécurité et l'agence officielle Mena. Selon ces responsables, deux églises ont été attaquées et en partie incendiées par des pro-Morsi dans la province de Minya. Le Youth Maspero Union, un mouvement de la jeunesse copte, a rapporté les mêmes faits, accusant les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, de "mener une guerre de représailles contre les Coptes".

Dans cette région, où vit une importante communauté chrétienne, des heurts opposaient les forces de l'ordre à des partisans de l'ex-chef d'État islamiste, qui ont coupé des routes y incendiant des pneus, ont ajouté les responsables de la sécurité. À Sohag, une ville plus au sud où vivent également de nombreux chrétiens, des pro-Morsi ont jeté des cocktails molotov sur l'église Mar Gergiss, située dans l'enceinte du diocèse de la ville, a rapporté l'agence Mena, évoquant des actions de représailles à la dispersion au Caire.

Le clergé copte a soutenu la destitution par l'armée de M. Morsi, le patriarche copte Tawadros II était même apparu aux côtés du général Abdel Fattah al-Sissi lors de l'annonce télévisée du coup de force des militaires le 3 juillet.

lundi 18 juin 2012

Minorités non-musulmanes tolérées, mais non protégées.

En pays d'Islam, les minorités non-musulmanes sont tolérées mais non protégées. Les faits concourent à le démontrer,

a - au Nigéria qui vient de subir de scandaleux et inqualifiables massacres dans des Eglises (Cf. communiqué de l'AFP ci-dessous). 
b- en Egypte ou les provocations à l'égard des Coptes sont fréquentes. 
c - en Syrie où les fanatiques et leur consort... menacent les chrétiens tout en gagnant, au fil des jours, en vitalité destructrice et criminelle. 
d - au Pakistan, où les disciples du Christ redoutent les menaces quasi-permanentes d'éléments islamiques prêts à commettre des meurtres au mépris de la vie humaine.

Il est essentiel que le peuple chrétien réfléchisse de manière active, à la riposte. Il est nécessaire que chaque baptisé se pose la question de fond : "Est-ce que je veux bien agir pour que cesse le massacre de mes frères en Christ" ? Ce n'est pas un appel à la guerre que nous émettons mais une invitation à rompre avec des choix, des comportements, un laxisme ou encore des vérités individuelles fausses. Les ruptures, petites ou grandes, purifient l'âme et la font croître en liberté et en force intérieure. 

Nigeria: 36 morts dans une vague d'attentats anti-chrétiens et des émeutes
KADUNA — Au moins 36 personnes ont été tuées et une centaine blessées dans les attentats ayant visé dimanche des églises de l'Etat de Kaduna (nord du Nigeria), et les émeutes de chrétiens en colère qui ont suivi, selon des bilans de la police et des secours.

Selon la police, 16 personnes ont été tuées dans les explosions dans trois églises et un responsable de la Croix Rouge dans la ville de Kaduna, a indiqué à l'AFP que les secours avaient "pour l'instant récupérer les corps de 20 personnes" tuées dans émeutes, pour la plupart brûlées. Un précédent bilan faisait état de 21 morts et 101 blessés.

Les attentats, dont des attaques suicide, ont eu lieu en un intervalle de près d'une heure à Zaria et Kaduna, les deux principales villes de l'Etat du même nom, où un couvre-feu immédiat de 24 heures a été décrété par les autorités locales.

"Des attentats suicides ont visé des églises des quartiers de Wusasa et Sabongari de (la ville de) Zaria, ainsi que dans le quartier de Trikania à Kaduna", a indiqué un porte-parole de la police de l'Etat, Aminu Lawan.
Deux autres explosions ont ensuite visé deux églises de Kaduna, dans les quartiers de Nassarawa et Barnawa, au sud de la ville, a affirmé un responsable de la NEMA. Mais la police n'a pas confirmé ces possibles attaques ni leurs objectifs supposés.

A Zaria, les explosions ont visé vers 8H35 à dix minutes d'intervalle la cathédrale catholique du Christ Roi et l'église évangélique de la Bonne Nouvelle. A Kaduna, c'est l'église de Shalom qui a été visée vers 9H30, dans des faubourgs sud de la ville à majorité chrétienne.

"Au total, seize personnes sont mortes du fait des explosions dans les trois églises", a précisé dans un communiqué un porte-parole de la police, Frank Mba.

"J'ai vu une voiture foncé vers l'église (de Shalom), elle a tout de suite explosé, tuant un soldat et deux gardes de sécurité", a raconté un témoin à Kaduna, Joseph Emmanuel.

Ces attaques n'ont pas été revendiquées, mais le groupe islamiste Boko Haram, auteur de nombreux attentats anti-chrétiens, a récemment déclaré qu'il continuerait à s'en prendre aux églises.

A Zaria, une fidèle du quartier de Wusasa a dit que "beaucoup de gens dans l'église avaient été blessés". A Sabongari, dans la même ville, un habitant a rapporté que l'église avait été gravement endommagée. "Il est évident qu'il y a des morts vue l'ampleur des dégâts et le feu", a dit Mahmud Hamza à l'AFP.

Un autre habitant a ajouté que des "corps apparemment sans vie vu de loin étaient retirés de l'église". Des foules de chrétiens en colère se sont ensuite livré à des représailles contre des musulmans dans un faubourg majoritairement chrétien de la ville de Kaduna.

Les émeutiers, essentiellement des jeunes chrétiens, ont monté des barricades sur la grande route menant au sud vers la capitale fédérale Abuja, notamment dans les localités de Trijania, Gonin Gora et Sabon Tasha, s'en prenant aux automobilistes ressemblant à des musulmans.

Un correspondant de l'AFP a vu dix cadavres de ces victimes lynchées et évacués vers la morgue, a constaté un correspondant de l'AFP.

Dimanche dernier déjà, des attentats revendiqués par les islamistes de Boko Haram avaient visé deux églises du centre et du nord-est du Nigeria, faisant quatre morts, dont un kamikaze, et une cinquantaine de blessés.

Un porte-parole des islamistes avait déclaré que ces attaques voulaient démontrer que le groupe restait actif malgré les opérations de répression des forces de sécurité.

"L'Etat nigérian et les chrétiens sont nos ennemis et nous lancerons des attaques contre l'Etat et son appareil sécuritaire ainsi que contre les églises jusqu'à ce que nous achevions notre but qui est d'établir un Etat islamique à la place de l'Etat laïc", avait-il dit.

Le Saint-Siège a vigoureusement condammné ces nouveaux attentats contre des lieux de culte chrétiens et leur "caractère systématique", "signe d'un dessein absurde de haine".

Boko Haram multiplie depuis mi-2009 les attentats notamment dans les villes du nord à majorité musulmane qui ont fait plus d'un millier de morts. Ces attaques visent essentiellement les membres des forces de sécurité, les responsables gouvernementaux et les lieux de culte chrétiens.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec quelque 160 millions d'habitants, est divisé entre un nord majoritairement musulman et un sud à dominante chrétienne plus riche grâce au pétrole.

lundi 4 juin 2012

Nigéria : Les puissances timides devant les massacres de chrétiens au Nigéria.

Et l'on nous dit : il nous faut plus d'Europe...Plus d'Europe inique ? Nous nous en passerons....Jean-Patrick Grumberg (normalement sans lien avec le veilleur de Ninive) est aussi "Veilleur"; il sait mettre en relief l'attitude injuste des peuples et des gouvernements qui se scandalisent devant les massacres de Syrie attribués à tort ou à raison, au régime de Damas, mais qui n'appellent guère à une action internationale au Nigéria pour briser le terrorisme exclusivement contre les chrétiens dans ce pays.




"Cette fois ce n’est pas l’église de Carcassonne en France mais celle de Bauchi au Nigeria.

Des islamistes très modérés ont encore tué très modérément des Chrétiens lors d’un attentat suicide très modéré, avec une voiture piégée, dans l’enceinte d’une église de Bauchi au Nigeria, au moment où les fidèles sortaient de l’église.

Le bâtiment s’est effondré sur les personnes encore à l’intérieur du bâtiment.

Il y aurait, pour l’instant, 15 morts modérés et 12 blessés graves et 40 blessés légers.

Les islamistes modérés de Boko Haram qui ne sont pas de bons musulmans mais qui tuent comme tous les autres terroristes au nom du coran modéré sont à l’origine de ce nouvel attentat pour lequel il ne faut pas stigmatiser l’islam. Et puis les criminels sont peut être des jeunes, et en tous cas, ils représentent une infime minorité donc toute islamophobie serait totalement raciste.

Quelle tristesse, que de devoir être témoin du négativisme médiatique des ramassis de gauchistes sur les massacres commis toujours pas les mêmes : les musulmans".

Plus loin, Monseigneur Gabriel Leke Abegunrin dénonce : « on ne veut pas combattre à fonds la secte Boko Haram »

Jos (Chrétienté Info par l'Agence Fides) – « Le Nigeria ne désire pas pour le moment la fin de la menace représentée par la secte Boko Haram. Les membres des services de sécurité ont révélé connaître ceux qui se cachent derrière cette menace mais ne pas être en mesure de les capturer. Il s’agit d’une très mauvaise situation ». C’est ce qu’a affirmé S. Exc. Mgr Gabriel Leke Abegunrin, Evêque d’Osogbo, capitale de l’Etat d’Osun, dans le sud-ouest du Nigeria, dans le cadre d’un long entretien accordé au Nigerian Tribune. L’Evêque se plaint du fait qu’à cause des conditions d’insécurité, les nigérians « ne peuvent se déplacer librement dans le pays. Pour le moment, les citoyens du Nigeria sont privés de protection et ceci est une chose très triste ».

La secte Boko Haram, originaire du nord du Nigeria, étend depuis quelques mois ses activités à d’autres zones du pays, perpétrant des attentats également contre des lieux de culte chrétiens.

Mgr Abegunrin critique en outre les divisions existant entre les partis, qui portent à instrumentaliser la violence ainsi que les formes de clientélisme liées aux partis : « Si tu n’as pas la carte d’un parti, tu n’obtiens pas de travail ».

L’Evêque observe en outre que les carences au sein des structures publiques, en particulier dans les domaines sanitaire et scolaire, dérivent plus d’une mauvaise gestion que du manque de fonds. « Pourquoi les écoles privées gagnent-elles du terrain ? » se demande Mgr Abegunrin, en se référant en particulier aux écoles catholiques. « Parce que nous recrutons notre personnel et nous le contrôlons » répond-il. « Nous disons aux personnels : si vous ne faites pas votre travail, allez-vous-en. Ce n’est pas que les écoles privées aient de meilleurs enseignants, mais nous faisons en sorte que les nôtres travaillent dur et soient en mesure de faire en sorte que les élèves expriment toutes leurs potentialités ».

Mgr Abegunrin conclut en affirmant : « Le gouvernement paie mieux ses enseignants que nous ne payons les nôtres. Nous n’avons pas d’argent mais nous avons les moyens de faire en sorte que nos enseignants soient heureux dans leur poste de travail. Le gouvernement a tout mais il ne sait pas comment en faire usage ». (L. M.) (Agence Fides 08/05/2012)

dimanche 25 décembre 2011

Quatre attentats au Nigeria: Quels scandales commis au nom de l'Islam.

Quatre attentats contre des lieux de prière chrétiens au Nigeria (Cf. communiqué de l'AFP plus loin). Quels scandales commis au nom de l'Islam! Quels sacrilèges à la face de Jésus-Christ et des Chrétiens.

A la suite de ces crimes auxquels on ne peut attribuer de qualificatifs, nous sommes en droit de nous demander qu'attendent des Etats comme l'Arabie-Saoudite, le Qatar et d'autres pays mulsulmans fortunés pour mettre en oeuvre des moyens de protection au service des minorités dans les pays gouvernés par des musulmans. Au lieu de financer des clubs de Footbal comme l'a fait le Qatar récemment, ces pays devraient financer des polices et des forces de protection et de respect des minorités non-musulmanes dans les pays islamiques.

En tant qu'Etats religieux et théocratiques, les Etats islamiques ont le devoir d'intervenir là où des actes inqualifiables sont commis au nom de l'islam. Leurs polices doivent coopérer pour protéger les minorités et sans de telles initiatives, nous sommes en droit de soupçonner une certaine complicité avec les groupes terroristes.  A ce stade, nous n'avons lu ou entendu aucune déclaration des gouvernements arabo-islamiques.

Les Etats musulmans, riches du pétrole, pour prouver leur bonnes intentions, devraient immédiatement débloquer un fonds, lâchons la somme (€100 millions) pour la lutte contre le terrorisme islamique qui s'attaque aux non-musulmans.

En Europe et en France en particulier, on condamne des paroles déplacées à l'égard des musulmans mais on constate rarement en pays islamiques, des plaintes et encore moins des mesures prises à la suite d'attentats contre des lieux de culte chrétiens. Plus précisemment, quel est l'Etat musulman qui aurait décidé d'aggraver les peines à l'encontre des terroristes islamiques qui agissent contre des lieux de culte et contre les non-musulmans alors que l'on sait combien le Coran est compatissant à l'égard de ceux qui tuent des non-musulmans ?

Peuple chrétien, nous sommes très nombreux et nous sommes une force spirituelle très puissante lorsque la liberté nous anime. Aucun terrorisme ne peut nous annihiler puisque nous sommes appelés à participer à la Divinité de Dieu.

Tous ensemble restons vigilants et séparons-nous des "fausses richesses" qui nous retiennent dans la passivité et nous maintiennent dans la crainte des hommes; c'est le Seigneur qu'il faut craindre et non les hommes, surtout lorsqu'ils sont entâchés de péchés aussi graves que ceux commis par ces criminels frappant des fidèles en prière. 

Le Veilleur de Ninive.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.