Affichage des articles dont le libellé est Atrocités. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Atrocités. Afficher tous les articles

mardi 20 janvier 2015

Le marché aux esclaves féminins en Syrie-Irak....


Des nouvelles parviennent d'Irak, nous les transmettons sans vérification personnelle, sur un sujet tabou, inqualifiable, pénible à soulever et dont il est même difficile à croire la réalité...

Il s’agit du « marché aux escalves féminins » qui a court actuellement en Irak. Si ce fait ne découle pas d'un Islam deviant, pourquoi ce traffic n'est-il pas dénoncé par les gouvernements du monde ?  Ces jeunes filles et ces femmes, fragiles et vulnérables ne méritent-elles pas une marche républicaine ?

Des femmes Yézidis et Chrétiennes sont vendues au « marché aux esclaves » dans la ville de Mossoul en Irak, où elles sont amenées dans des « cages ». Photo à l’appui. 

Il existe actuellement plusieurs marchés, dont les deux plus importants sont celui de Mossoul (Irak) puis celui de rejoint par celui de Racca (Syrie).

Voici l’affichette, diffusée en arabe, la seule langue reconnue par l’Islam salafiste, qui règlemente le commerce. Les tarifs sont fixés en fonction de la virginité supposée des femmes et de leur âge.
 
Ces prix sont assez modérés, si on les compare au prix des chèvres et des dromadaires vendus sur ces mêmes marchés : comptez environ 10 € pour une chèvre, 200 à 300 pour un dromadaire.

L’affichette postée à l’entrée du marché annonce les tarifs suivants :
 
Fillette de 1 à 9 ans : 200 000 dinars (138 euros)

Fille de 10 à 20 ans : 150 000 dinars (104 euros)

Femme de 20 à 30 ans : 100 000 dinars (69 euros)

Femme de 30 à 40 ans : 75 000 dinars (52 euros)

Femme de 40 à 50 ans : 50 000 dinars (35 euros)

Les femmes de plus de 50 ans ne font pas l'objet de transactions car elles ne conviennent pas à l'usage escompté. Nous notons que les prix ne couvrent même pas la nourriture et le coût du transport pour les acheminer sur le marché.

Les plus chanceuses ont été converties à l'islam, les autres, la majorité, a été égorgées.

L'Organisation État islamique, dans un document daté du 16 octobre rappelle sur un site en langue arabe, la loi en vigueur : "Chacun doit se souvenir que mettre en esclavage les familles d'infidèles et marier leur femme est un élément fermement établi de la loi islamique".

Cette information survient peu après la diffusion d'une vidéo, montrant plusieurs combattants de l'État Islamique discutant, hilares, de l'achat de femmes Yézidies.

"Aujourd’hui c’est le jour de la distribution ; c’est la volonté de Dieu", lance l'un tandis que le caméraman fait le tour de la salle demandant qui veut d'une femme Yézidies et si les intéressés seront "capables de la gérer".

Les hommes amusés détaillent leur façon de choisir : qualité de la dentition, couleur des yeux, fermeté des fesses et de la poitrine…

Ceux qui sont intéressés négocient ensuite le prix avec le vendeur.

Ce phénomène se développerait dans d'autres pays : Niger, Tchétchénie, Iran, Afghanistan, Algérie etc….

 Iraqi News.

dimanche 28 juillet 2013

Alep : Grande panique chez les Chrétiens de la ville qui lancent un SOS.

A diffuser largement

Suite, 
Une grande panique atteint les chrétiens d'Alep.

Elle est exacerbée par les vociférations des mercenaires du Front al-Nosra, qui menacent : « Votre tour arrive... ». 

Alep est devenue un « camp de concentration » ; on ne peut plus en sortir, car l’aéroport est impraticable, et tous les accès de la ville sont contrôlés par les mercenaires de l’Armée Syrienne Libre ou le Front al-Nosra.


La population chrétienne d'Alep lance un véritable SOS. 

Plus de 30.000 âmes chrétiennes y vivent actuellement. Va-t-on les laisser se faire massacrer ? Que Faire ?

1-Parler et écrire autour de vous en leur faveur.
2-Aider financièrement des Organismes caritatifs qui ont des actions en Syrie. L'argent peut les aider à obtenir des sauf-conduits.
3-Agir là où vous vous trouvez en faveur du respect du Christianisme et des populations chrétiennes.
4-S'adresser aux dirigeants des pays où vous vous trouvez pour tenter de leur expliquer [lourde tâche] que leur véritable intérêt est plus dans le bonheur des peuples et la morale en politique, que dans l'application d'une idéologie mondialiste fascisante ou dans l'usurpation d'intérêts matériels.
5-Organiser des manifestations non-violentes en hommage au courage de tous les syriens tombés ou menacés par cette violence insoutenable.

mercredi 24 juillet 2013

Urgent : Alep - Des dizaines de chrétiens arméniens non-armés sont la cible d'une attaque barbare et aveugle.

A diffuser Urbi & Orbi

Alep - le 24 Juillet 2013 - Nous venons d'apprendre de source sûre, avec images à l'appui, que des dizaines de chrétiens arméniens de la ville d'Alep ont été la cible d'une attaque de groupes armés appartenant à la mouvance de Djabhat al-Nosra, alors qu'ils tentaient de quitter la ville pour Damas par une route sous contrôle de l'armée arabe syrienne. 

Une dizaine de bus les transportant ont été l'objet de tirs aveugles par mitrailleuses et obus de la part des mercenaires du Front al-Nosra. On dénombre au moins cinq martyrs et de nombreux blessés qui se trouvent dans un état grave. 

La vidéo ci-dessous montre l'attaque des assassins tirant sur des victimes innocentes en clamant "Allahou Akbar" [Dieu est Grand]; pauvre Allah qui est instrumentalisé par ces mercenaires....

A présent, quelle pirouette les régimes occidentaux vont-ils trouver pour démontrer leur non-complicité avec l'opposition syrienne, ses actes terroristes, fanatiques et aveugles, contre l'humanité et contre toutes les règles de la guerre ? 


mercredi 3 juillet 2013

J'ai bien connu le Père François Mourad, moine martyr syrien, et confesseur de la foi...

Depuis les années 80, je connais le Père François Mourad, martyr et confesseur de la foi du XXIè siècle. 

Dès sa jeunesse il rêvait de revivre l'ascétisme de Saint Siméon le Stylite l'ancien et pour réaliser son rêve il contacte un jour des kurdes qui étaient installés à 500 m. du monastère de Saint-Siméon le Stylite ; il cherchait alors à acheter un terrain pour y construire un petit monastère qui avait pour vocation la méditation, la prière et le jeûne. Son désir était de laisser le monde d'ici-bas, pour se tourner résolument vers Dieu.



Dès le début de sa démarche, il est mal compris par la hiérarchie de l'Eglise qui considère son rêve comme utopique et irréalisable. Après qu'il eut acheté le terrain qui convenait, près de la Basilique Saint Siméon, les autorités civiles et le kurdes de part et d'autre , inquiets de son projet, se mettent à voir en lui le retour des croisés. Tous deux firent leur possible pour empêcher la réalisation de son rêve. 

Le Père François Mourad effectue alors une tournée en Europe, puis en Orient, afin de récolter des dons qui lui permettent de construire un monastère également dédié à Saint Siméon, dans la région de Ghassanieh. Pour se couvrir, il rattache son couvent à l'Archevêché syrien catholique de la ville de Hassakeh.

De son couvent il aura aidé des dizaines des familles de toutes confessions, surtout récemment. Il collabore alors avec les pères franciscains pour servir les fidèles. C'était vraiment un homme de Dieu aimant, servant et témoignant de Jésus-Christ, en dépit de l'incompréhension de la hiérarchie de l'Eglise.

Pourquoi lui est-il arrivé de mourir ainsi martyr, la tête tranché ? Il a tout simplement refusé d'obtempérer aux menaces du Front al-Nosra qui lui ordonnait de quitter le village...Le Père Françis Mourad est un martyr, confesseur de la foi chrétienne. 

Un témoin, proche du Père François, ayant demandé l'anonymat.

Publié par la Fraternité Chrétienne Sarthe-Orient

vendredi 11 janvier 2013

Syrie : menaces tout azimut sur les chrétiens.

A diffuser...

Selon Syriatruth, un millier de chrétiens, privés de tout, sont encerclés par les rebelles depuis un mois déjà dans leur village de Ya'coubieh à l’ouest de Jisr al-Choughour et non pas au nord d’Alep comme le dit les médias.  Leurs conditions sont des plus alarmantes et «  ils risquent d’être annihilés » selon  le frère franciscain François Kouseiffi, en charge de l’église Saint-François de Hamra à Beyrouth, « Il risquent de mourir dans un silence généralisé » dit-il.

Voici sur la carte, la localisation de Ya'coubieh et Qunayeh. - Il est à signaler que ce village fait partie de trois villages chrétiens (Jdaydeh et Qunaya) proches de la frontière turque ; ils sont situés dans une  région habitée par une majorité chrétienne et arménienne que la brigade turkmène, de l’Armée Syrienne "Libre", en collaboration avec le renseignement turc, cherche à pousser hors de leurs villages. Selon Syriatruth, cette situation concerne aussi, d’autres villages habités par des minorités arabes et kurdes qui subissent la même sort depuis plusieurs mois déjà.

Il y a un mois environ, Syriatruth avait révélé le plan d’attaque de l’Armée Syrienne "Libre" contre ces villages chrétiens situés dans la région de Jisr al-Choughour (nord-ouest du pays, non loin de la frontière turque); nous découvrons à présent que ce plan est mis à exécution.

Pour ceux qui recherche la vérité, Infosyrie a consacré plus d’un article à la menace contre les minorités en Syrie. Cf. http://www.infosyrie.fr/actualite/vraie-menace-contre-les-minorites-syriennes-fausse-massacre/, mis en ligne le 24 décembre 2012.

Quelques brèves de Syrie :

Des informations nous parviennent que des dizaines d'enfants alépins sont atteints d'hépatite, en raison de biscuits chocolatés de provenance turque. Rien qu'à l'hôpital universitaire d'Alep on en recense 70 cas.

Nous apprenons de source sûre et bien informée que des bandes armées de l'Armée Syrienne "Libre", soutenue par la les pays sunnites de la région, l'Europe et les Etats-Unis, ont volé le blé contenu dans les silots de blé de l'Etat Syrien (plus de 65.000 tonnes) qui'ils ont ensuite vendu au turcs pour le prix de L.S. 6 (7 cents) le kilo, qui eux-mêmes ont revendu les stocks aux commerçants syriens à un dollar le kilo. Les marchandises turques envahissent le marché syriens notamment les médicaments dont les prix n'ont plus aucune retenue.

Directement de témoins visuels, des informations nous sont parvenues sur l'enlèvement de jeunes filles à Jdaydeh. Dans ce village, il ne reste que 18 personnes très âgées qui ont refusé de quitter la ville. 

A Yacoubieh, qui est encore contrôlé par l'armée syrienne, se trouvent encore un millier de chrétiens; ils sont menacés par l'ASL qui fait le siège du village d'être tués, s'il ne quitte pas le village.  Les menaces s'étendent aussi au trois curés du village, le Père Jallouf, curé latin de Qnayeh, le Père Rizk, prêtre grec-orthodoxe de Jdaydeh et le curé armenien-orthodoxe de Ya'coubieh.

Le silence de l'Europe exhale comme un parfum de complicité avec les violations des droits de l'homme en Syrie.

Le Veilleur de Ninive

mercredi 9 janvier 2013

La Syrie qualifiée d'Etat en déroute.



Les atrocités commises contre la population syrienne par l'Armée syrienne libre (ASL), appuyée par les États-Unis et l'OTAN, créent les conditions favorisant une guerre confessionnelle.

L'extrémisme confessionnel favorise le démantèlement de l'État-nation qu'est la Syrie ainsi que la fin du gouvernement central à Damas.

Le but de la politique étrangère de Washington est de transformer la Syrie en ce que le NIC appelle un « État en déroute ».

Le changement de régime implique le maintien d'un gouvernement central. Alors que la crise syrienne se développe, l'objectif ultime n'est plus le « changement de régime », mais la destruction et la partition de la Syrie en tant qu'État-nation.

La stratégie des États, de l'OTAN et d'Israël consiste à diviser le pays en trois États faibles. De récents reportages indiquent que si Bachar Al-Assad  « refuse de démissionner, la Syrie « deviendra un État en déroute comme la Somalie ».

L'un des possibles « scénarios de démantèlement » rapporté par la presse israélienne est la formation d'États, séparés et « indépendants », sunnite, alaouite-chiite, kurde et druze.

Selon le major-général Yair Golan des Forces de défense d'Israël (FDI), « la Syrie est dans une guerre civile qui fera d'elle un État en déroute où se propagera le terrorisme » et les FDI analysent actuellement « comment la Syrie se démantèlerait ». (Reuters, 31 mai 2012.)

En novembre l'ambassadeur de la paix des Nations Unies Lakhdar Brahimi a laissé entendre que la Syrie deviendrait « une nouvelle Somalie […] mettant en garde contre un scénario où les seigneurs de guerre et les milices remplissent un vide laissé par l'effondrement de l'État ». (Reuters, 22 novembre 2012.)

« Ce que je crains est pire […], que l'État s'effondre et que la Syrie se transforme en Somalie. »

 « Je crois que si l'on ne s'occupe pas de cette question correctement, la partition ne sera pas le problème mais plutôt la « Somalisation » : l'effondrement de l'État et l'émergence de seigneurs de guerre, de milices et de groupes de combattants. » (Ibid.)

Ce que l'envoyé de l'ONU a omis de mentionner est que le démantèlement de la Somalie était délibéré. Il faisait partie d'un projet militaire et du renseignement des États-Unis, désormais appliqué à plusieurs pays ciblés du Moyen-Orient, de l'Afrique et de l'Asie qualifiés d'« États en déroute ».

Voici la question principale : qui déroute les États en déroute ? Qui les « anéantit » ?

Le démantèlement planifié de la Syrie en tant qu'État souverain relève d'un plan régional intégré d'ordre militaire et des services de renseignement comprenant le Liban, l'Iran et le Pakistan. Selon les « prédictions » du NIC, le démantèlement du Pakistan devrait se produire au cours des trois prochaines années.

Michel Chossudovsky

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.