Spécial Syrie

Protestation des chrétiens après leur exclusion du « gouvernement par intérim » de l’opposition syrienne

Istanbul (Agence Fides) - 13 Novembre 2013 – Les représentants des composantes chrétiennes syriaques et assyriennes de la Coalition nationale syrienne – le cartel des groupes de l’opposition syrienne reconnu l’an dernier comme seul représentant légitime du peuple syrien par différentes chancelleries étrangères – ont souscrit une déclaration dénonçant l’absence totale de représentants chrétiens au sein du « gouvernement par intérim » formé de neuf ministres institué hier par la coalition au cours d’une réunion à Istanbul. 

Dans le long communiqué, repris par des sources irakiennes et parvenu à l’Agence Fides, les représentants assyriens et syriaques parlent de « marginalisation et d’exclusion délibérée » visant à expulser des choix opérationnels une composante « qui a beaucoup apporté à la révolution syrienne ». Après deux jours de discussion à Istanbul, la coalition a décidé d’adhérer à la conférence de paix « Genève 2 » sponsorisée par la Russie et les Etats-Unis. 

Malgré les reconnaissances obtenues au sein de la communauté internationale, la « coalition nationale » et « l’armée libre syrienne » qui lui est liée paraissent toujours plus marginalisés dans la lutte contre le pouvoir en place, cette dernière étant désormais dominée par des factions islamistes proches d’Al-Qaeda bénéficiant de l’appui des pays du Golfe. Les organisations chrétiennes assyriennes et syriaques telles que l’Assyrian Democratic Organization (ADO) représentent une composante exiguë de la coalition nationale syrienne. (GV) (Agence Fides 13/11/2013)

L'équation est claire

D'un côté les Etats-Unis qui coordonnent, le Qatar et l'Arabie-Saoudite qui financent, la Turquie qui fournit la logistique, la France et le Royaume-Uni qui assurent la propagande ; enfin Israël qui bénéficie...et le peuple de ces pays, asservi par la télévision et des habitudes routinières, se laisse manipuler allègrement, par le petit écran.

De l'autre côté, une Syrie qui prend la place de David face à Goliath, une Russie, sympathique parrain qui tient la dragée haute à l'Occident perfide, une République d'Iran, aujourd'hui dans le tout religieux mais qui sera sauvé par sa noble histoire perse ; les chiites du Liban victimes multi-décennales d'un conflit qui leur fut imposé ; ils ont émergé de la misère pour devenir guerrier, car un autre choix ne lui fut pas donné.

Ici beaucoup ont le sentiment d'être abandonné par les gouvernements occidentaux...

Mercredi 10 Septembre 2013 | Prière oecuménique en la Cathédrale Notre-Dame de la Dormition....La peur est omniprésente....Mon fils est à Maaloula...mais je ne sais rien de lui....Ici beaucoup ont le sentiment d'être abandonné par les gouvernements occidentaux....Il y a un complot pour faire partir les chrétiens de Syrie...mais nous nous défendrons pour maintenir notre présence et notre existence ici...La peur de subir le même sort que les chrétiens d'Irak, hante ici les esprits.


Douze rebelles arrêtés avec du gaz sarin. 

Mercredi 10 Septembre 2013 | Breaking News | La police turque aurait arrêté douze membres du Front al-Nosra portant sur eux des flacons de gaz sarin...pour en savoir plus, visionnez la vidéo.


Quelques extraits de la télévision syrienne en français. 

10 Septembre 2013 | Syria | www.syrianfreepress.net | Nous passons cette vidéo car elle présente des extraits de l'interview de Bachar el-Assad à CBS (Télévision américaine).


L'Armée Arabe Syrienne en route vers l'opération "Tempête du Nord" pour libérer Alep.

Mardi 10 Septembre 2013 - En visionnant cette vidéo et tous ces jeunes qui vont s'exposer à la mort dans une ultime tentative de triompher à Alep, on peut s'interroger : Pourquoi la guerre ?

A vous de vous faire votre jugement sur l'armée arabe syrienne ? Ont-ils des têtes de dictateurs à tuer de la manière la plus sauvage ?

La bataille d'Alep, intitulée "Tempête du Nord" aurait commencé le dimanche 8 septembre 2013.



L'Otage belge libéré de Syrie, déclare : "ce n'est pas le gouvernement de Bachar al-Assad qui a utilisé le gaz sarin".


Selon le New-York Times, les rebelles utilisent des prisonniers pour des attentats suicides.

Version anglaise - Violation des lois de la guerre et en conséquence du droit international par les rebelles. Que prévoient les Etats belliqueux, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Qatar, Arabie-Saoudite, Turquie pour punir les rebelles ?



Le quotidien allemand "Bild" affirme que le Président Bachar el-Assad n'a jamais approuvé l'usage d'armes chimiques.

Dimanche, 8 Septembre 2013 | Extrait du Parisien |Ce dimanche, le quotidien allemand Bild cite une source du BND, les services secrets allemands qui, s'appuyant sur des écoutes effectuées par un navire allemand près des côtes syriennes, affirme que Bachar al-Assad n'aurait pas donné l'ordre de l'attaque chimique. Selon une conversation interceptée par le BND, il ne l'aurait jamais approuvé personnellement. De hauts gradés de l'armée syrienne «réclament régulièrement depuis environ quatre mois des attaques chimiques au palais présidentiel à Damas (mais) ces demandes ont été toujours refusées, et l'attaque du 21 août n'a vraisemblablement pas été approuvée personnellement par Bachar al-Assad», écrit le Bild am Sonntag. 

Le point de vue de Jean-Marie Le Pen sur la Syrie

M. Jean-Marie Le Pen commente les projets de frappes sur la Syrie.

 

Violation des lois de la guerre et des droits de l'homme par les rebelles à Alep.

Deux jeunes sont assassinés par les rebelles soutenus par la "multiple alliance" formée par les Etats-Unis (leader), l'Arabie-Saoudite et Qatar (financiers), la Turquie (logisticien), la France et l'Angleterre (Propagandistes) et Israël (bénéficiaire).

A l'image de l'organisation de cette guerre, on peut voir sur cette vidéo, un lâche rebelle cagoulé lisant un hypothétique sentence sur les deux jeunes agenouillés qui dans les instants qui suivent vont être assassinés par des hommes qui seront invisibles de la caméra.

Tuer deux jeunes de sang-froid, n'est rien moins qu'une violation des droits de la guerre et des droits de l'homme. Pourquoi des frappes aériennes ne sont pas envisagées par les occidentaux sur les rebelles ?



G20 - Le Président Poutine traite Kerry de Menteur sur la Syrie

Saint Petersbourg | 05 Septembre 2013 | Dans cette vidéo, le Président Poutine traite John Kerry de menteur, car ce dernier avait déclaré à un parlementaire du Congrès qui lui avait posé la question de savoir si les positions d’Al-Qaïda en Syrie se renforceraient après la frappe de l’armée américaine, Kerry avait assuré que cette organisation terroriste était absente dans ce pays.



Vidéo montrant la manifestation (au Trocadéro) contre l'intervention française en Syrie et pour la paix. 



Alep est coupé du monde

Alep | 1er Septembre 2013 | 22h | Au moment où le monde entier tournait les yeux et les oreilles vers l'Amérique, la France et le Royaume-Uni, dont les responsables flattent leur ego en se faisant passer pour les sauveurs de l'humanité et du peuple syrien, Alep est assiégé par les rebelles et par Djebhat al-Nosra qui menacent tout ce qui n'est pas musulman dans la ville.

Cet après-midi, nous avons pu joindre notre correspondant sur place qui nous a informé que toutes les communications, à part la ligne téléphonique fixe, étaient interrompues avec le reste du monde. L'eau et la nourriture manquent désespérément ; le kilo de pain que notre correspondant a pu se procurer ce matin est vieux d'une semaine. Le population sur place est très découragée; elle souhaite que la donne change même au prix d'un élargissement du conflit.

Pendant ce temps, les puissances occidentales cherchent la coalition qui va les aider à ajouter plus de morts aux morts déjà causées.

Ce que les médias officiels ne disent pas sur la Syrie.



Florian Philippot dénonce une diplomatie de "cow boys".

France | le 27 Août 2013 | 08h15 | Florian Philippot dénonce une diplomatie de «cow boys».

Le vice-président du Front National, interrogé sur i-Télé ce matin, préconise la prudence sur le conflit syrien. «On ne peut pas décider d'une intervention, alors qu'on ne sait rien», explique-t-il, comparant la situation avec celle de l'Irak en 2003.

«Qu'il y ait eu une attaque chimique, cela ne fait pas de doute», ajoute-il mais, si on intervient, «on va aider des rebelles dominés par les islamistes radicaux, qui menaceront les femmes, les chrétiens, les alaouites et je ne veux pas être complice de ça.»

«Cette région est une poudrière et je ne veux pas de cette diplomatie de cow boys», renchérit le vice-président du FN, estimant que «si on réagit comme ça, on va intervenir aussi au Qatar et en Arabie Saoudite qui ne sont pas des démocraties formidables.»

Les extrémistes proclament la "république islamique d'Irak et de Syrie" dans le secteur oriental de l'Etat d'Alep.

Djounieh-Liban | le 27 Août 2013 | Cette photo montre les affiches des extrémistes takfiristes par lesquelles ils proclament la "République Islamiste d'Irak et de Syrie" dans le secteur oriental de "l'Etat d'Alep"....



Des bâteaux affrêtés par la Grèce récupèrent des chrétiens orthodoxes au port de Jouhieh.

Djounieh-Liban | le 27 Août 2013 | Le journal libanais Al-Diyar a annoncé que des bateaux grecs sont arrivés au port de jounieh au Liban pour le transport de chrétiens orthodoxes syriens. Près de 1100 personnes ont déjà été conduites en Grèce après qu'elles eurent demander la protection de l'ambassade de la République de Grèce. Ce pays prévoit le déplacement vers Athènes à partir du port de Jounieh, de près de 10.000 orthodoxes en provenance d'Alep et de Syrie. La prise en charge du coût de cette opération sera assurée par la Russie, Chypre et la Grèce.

Grande panique chez les chrétiens d'Alep

Alep | le 27 Août 2013 | Une grande panique s'est emparée des chrétiens d'Alep car il y a quatre jours, les mercenaires de Djebhat al-Nosra se sont emparés de la ville de Khanasser qui était l'unique passage pour l'approvisionnement en nourriture, farine, mazout, etc....mais aussi l'unique route sous contrôle de l'armée permettant des déplacements vers d'autres villes.

A cette grande inquiétude, vient s'ajouter les menaces d'interventions extérieures notamment américaines et turques.

Ce matin l'approvisionnement est quasi-impossible à Alep puisque les boulangeries sont fermées par manque de farine et de mazout; les légumes ont disparu du marché, l'eau s'est raréfiée et les coupures d'électricité se font sur de plus longues durées. Prions,

Prions, Prions, Prions sans cesse pour soutenir nos frères d'Alep et pour ceux qui sont hors de Syrie, qu'ils expriment leur mécontentement vis à vis de la politique pharisienne de leur gouvernement.

Quant à vous ô Frères et Soeurs restés sur place à Alep, au milieu de l'inquiétude et de la panique, soyez confiants dans le Seigneur car, vous et nous tous disciples du Christ, d'Alep et d'ailleurs, nous poursuivrons un jour notre vie au-delà, dans la joie totale d'avoir été sauvés par Dieu, notre Dieu, le vrai Dieu.

Video montrant le lancement d'une bombe chimique par les rebelles.

Vidéo montrant des rebelles s'activant à préparer et envoyer une bombe chimique.


Pour avoir une idée des fanatiques contre lesquels le gouvernement de Damas lutte... 

Alep - 20 Août 2013 - 20:40 - Pour les Takfirsites (extrémistes à idéologie violente et exclusive), la vie ne compte pas. La leur uniquement....

Regardez comment ils traitent les innocents, tuant gratuitement des automobilistes et les citoyens ordinaires qui ne peuvent même pas quitter la ville d'Alep, car à tous moment ils risquent de croiser ces assassins ; qu'est-ce que ce serait si ces groupes avaient le pouvoir. Mais pourquoi donc les Pays d'Occident (USA & Europe) ne les ont-ils jamais publiquement condamné ? Seraient-ils complices ou indifférents ? Que l'enfer sera bien laid....

 
Onze Chrétiens syriens assassinés sur la route Homs-Beyrouth. 

Syrie - 19 Août 2013 - Le quotidien libanais al-Diyar a rapporté qu'un groupe de takfiristes fondamentalistes a arrêté onze membres de familles chrétiennes qui étaient en partance de Homs pour le Liban à bord de véhicules. Lorsqu'ils se furent assurés qu'il s'agissait de familles chrétiennes, les takfiristes les firent descendre de voiture et les égorgèrent. 

Les chrétiens de Homs se sont réfugiés à l'Archevêché de la ville et se sont enfermés dans les bâtiments qui se trouvent encerclés d'hommes armés de machettes et de poignards essayant de défoncer les portes pour pénétrer dans l'archevêché.

Plus de 500 personnes se trouvent à l'intérieur des lieux, tous exposés au génocide et à l'abattage, sauf si une opération de sauvetage exceptionnelle et presque miraculeuse est entreprise.

La Croix-Rouge a tenté en vain d'obtenir des assurances des fondamentalistes pour que les réfugiés soient véhiculés dans des voitures de l'Organisation, jusqu'à la frontière libanaise, ce que les takfiristes ont refusé, demandant plutôt à ce que les chrétiens prennent les armes pour combattre avec eux le régime du Président Bashar el-Assad et s'engagent auprès d'eux dans les combats contre l'armée arabe syrienne.

Les civils kurdes sont abattus comme des mouches par les mercenaires du Front al-Nosra. 

Syrie - 4 Août 2013

Le Père Paolo Dall'Oglio s.j. a été enlevé par des djidahistes de l'Etat islamique d'Irak et du Levant. 

Mardi 30 Juillet 2013 - Le religieux jésuite italien Paolo Dall'Oglio s.j., qui a soutenu le soulèvement contre le président syrien Bachar al Assad, a été enlevé lundi par des islamistes à Rakka, dans l'est du pays.

Le père Dall'Oglio s.j., expulsé du pays par les autorités de Damas après avoir aidé dans un monastère du massif de l'Anti-Liban les victimes de la répression gouvernementale, a été kidnappé dans les rues de Rakka, tombée aux mains des djidahistes de l'Etat islamique d'Irak et du Levant, affilié à Al Qaïda.


Les takfiristes venus d'Europe pour le Djihad veulent le départ de toutes les minorités de Syrie.    

Dimanche 28 Juillet 2013 - Les chrétiens d'Occident doivent exiger de leur gouvernement la dénonciation de tels affirmations et déclarer ouvertement la guerre à de telles pensées/actions; faute de cela, nous ne pourrons plus leur faire confiance à l'avenir. Faudra-t-il se mettre à revendiquer une Syrie Chrétienne pour que ces gouvernements comprennent ?

Quatre arméniens se rendant en Arménie ont été enlevés au Nord d'Alep.      

Vendredi 26 Juillet 2013 - Après l'assassinat d'une famille arménienne, hier Jeudi, durant leur exode vers Lattaquieh, nous apprenons qu'aujourd'hui vendredi, quatre hommes arméniens ont été enlevés avec le chauffeur d'un bus, à la sortie nord de la ville d'Alep à proximité de la frontière turque; Les malheureux cherchaient à rejoindre Yérévan la capitale de l'Arménie. En revanche, leurs épouses ont été conduites par les rebelles du Front al-Nosra vers la ville turque de Killis. Les quatre hommes enlevés sont :
1 - Karikine Hatzakorzian,
2 - Karou Baboughalian,
3 - Narik Fardjabidian,
4 - Sakou Assadourian,

On s'interroge sur les raisons de telles actions par les rebelles du Front al-Nosra contre les arméniens qui ne seraient pas plus de 50000 à vivre en Syrie.

Moscou accuse les rebelles syriens d’utiliser du gaz sarin       

Selon Moscou, les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin. Les Russes affirment en détenir les preuves, remises au secrétariat général de l’ONU. Des accusations rejetées par les Américains.

Et pourtant dès le 21 mars 2013, [voir également article plus loin], le Veilleur de Ninive affirmait avec grande vraissemblance que les rebelles avaient fait usage d'armes chimiques. Comment se fait-il que les Occidentaux mettent tant de temps pour le reconnaître ? Le veilleur de Ninive.

RFI - 11 Juillet 2013 - Avec notre correspondante à New York, Elisabeth Guédel

La Russie a des preuves, mais ce ne sont pas les mêmes que celles des Occidentaux : Moscou assure que les rebelles ont utilisé du gaz sarin dans le nord de la Syrie, le 19 mars dernier. C’est l’ambassadeur russe auprès de l’ONU, Vitali Tchourkine, qui l’affirme. Des échantillons ont été recueillis à Khan al-Assal, une localité près d’Alep, après une attaque de l’opposition syrienne qui avait fait 26 morts.

L’analyse de ces échantillons a révélé « clairement que le projectile était rempli de gaz sarin », selon les termes de l’ambassadeur russe.

Ces preuves ont été transmises au secrétaire général des Nations unies et vont être montrées aux Américains, aux Français et aux Britanniques, qui, eux, accusent le régime de Bachar el-Assad d’avoir utilisé l’arme chimique à plusieurs reprises.

Damas a d’ailleurs invité Ake Sellstrom, à la tête de la commission d’enquête onusienne, et la haute représentante de l’ONU pour le désarmement, Angela Kane, à venir en discuter.

Pour l’heure, les États-Unis rejettent les affirmations de Moscou. Preuves contre preuves. Aux experts des Nations unies de trancher.

Un membre de l'ONU confirme que les rebelles se sont servis de gaz Sarin mais l'information est rectifiée par la commission d'enquête internationale sur la Syrie.

....Et pourtant lorsque le Veilleur de Ninive vous l'avait annoncé en mars 2013 (Cf. plus loin), il en avait la certitude. Mme Carla Del Ponte a t-elle été rappelée à l'ordre, car elle mettait dans l'embarras la stratégie occidentale ? Tant de faits déformés, à ce jour, nous laissent craindre de telles raisons pour le correctif. 

Rectificatif de l'AFP - 6 mai 2013 - La commission d'enquête internationale indépendante sur la Syrie, mandatée par l'ONU, a affirmé lundi qu'elle "n'a pas atteint des résultats permettant de conclure que des armes chimiques ont été utilisées par les parties au conflit". "En conséquence et à ce jour, la commission n'est pas en mesure de commenter ces allégations davantage", ajoute un communiqué qui apparaît comme un désaveu de déclarations dimanche à la presse d'une de ses membres, la procureur suisse Carla Del Ponte, qui a parlé d'usage de gaz sarin par les rebelles.

Carla Del Ponte, qui dans ses précédents mandats, notamment comme procureur du Tribunal spécial pour l'ex-Yougoslavie, s'était fait remarquer pour des déclarations radicales aux médias, avait affirmé, dimanche soir en italien à la télévision publique suisse du Tessin, avoir vu un rapport sur "des témoignages recueillis concernant l'utilisation d'armes chimiques, en particulier de gaz innervants, par les opposants, et non par le gouvernement". Elle avait parlé de "forts soupçons, des soupçons concrets", et estimé que ce n'était pas "surprenant" que les rebelles aient utilisé du gaz sarin, "car des combattants étrangers se sont infiltrés parmi les opposants".

La commission d'enquête, dont le mandat s'achèvera en mars 2014, publiera son prochain rapport sur les violations du droit international relatif aux droits de l'homme fin mai en vue de le présenter le 3 juin lors de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève. Le président de la commission d'enquête, le juriste brésilien Paulo Sergio Pinheiro, "rappelle à toutes les parties au conflit que l'utilisation d'armes chimiques est prohibée en toutes circonstances par le droit international humanitaire coutumier". 

Le Veilleur de Ninive l'avait annoncé avec certitude, le 21 mars 2013; les rebelles ont bien utilisé des armes chimiques. L'information est confirmée par une enquête des Nations-Unis que reprend un communiqué de l'AFP.

AFP - 6 Mai 2013Des enquêteurs des Nations unies ont réuni des témoignages selon lesquels des insurgés syriens se sont servis de gaz sarin, un agent neurotoxique interdit par le droit international, a déclaré dimanche la magistrate suisse Carla Del Ponte. Interrogée par la télévision suisse, Del Ponte, membre de la commission d'enquête indépendante de l'ONU sur les violences en Syrie, a précisé que les investigations menées jusque-là ne permettaient pas de conclure que les forces gouvernementales syriennes ont elles aussi employé des armes chimiques. "Nos enquêteurs se sont rendus dans des pays voisins (de la Syrie) pour interviewer des victimes, des médecins et du personnel médical et, selon leur rapport la semaine dernière, il existe des suspicions fortes et concrètes, mais pas encore de preuve incontestable, de l'emploi de gaz sarin, sur la base de la manière dont ces victimes ont été soignées", a-t-elle dit. "Ils ont été utilisés par les rebelles, pas par les autorités gouvernementales", a-t-elle ajouté.


L'ancienne procureur générale du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) n'a pas donné de détails sur les circonstances dans lesquelles des rebelles syriens auraient employé du gaz sarin. Le régime de Bachar el-Assad et les rebelles se sont mutuellement accusés d'avoir employé des armes chimiques à trois reprises, en décembre près de Homs puis en mars près d'Alep et de Damas. Les États-Unis, où Barack Obama a fait de l'utilisation d'armes chimiques une "ligne rouge" dans le conflit syrien, ont déclaré pour leur part être parvenus à la conclusion "avec différents degrés de certitude" que les forces gouvernementales syriennes avaient utilisé du gaz sarin contre leur propre peuple. Mardi dernier, Barack Obama a toutefois déclaré que si les États-Unis avaient des preuves que des armes chimique ont bien été utilisées en Syrie, ils ne savaient "pas comment elles ont été utilisées, quand elles ont été utilisées, ni qui les a utilisées".

Fabriquer la contestation : la vérité en Syrie - Lizzie Phelan

Vidéo en anglais mais sous-titrée en français.


L'Eglise latin de Deir Ezzor détruite par une voiture piégée. 

Deir Ezzor - 21 mars 2013 - 17h37 - Les Pères franciscains nous ont confirmé la destruction de l'Eglise latine de Deir Ezzor et du Couvent des capucins par une voiture piégée. Cependant nous sommes encore sans nouvelles du Père Supérieur et du gardien de l'Eglise.

Les armes Chimiques près d'Alep serait le fait des rebelles.

Alep - 21 mars 2013 - 17h37 - En interrogeant les blessés rescapés de l'attaque à l'arme chimique qui se trouvent à l'hôpital d'Alep, ce qui a été possible aux correspondants du veilleur à Alep, nous apprenons que l'utilisation de ces armes serait très vraissemblablement le fait des rebelles. Les enquêtes internationales actuelles sauront le démontrer. Il y aurait eu près de 8 morts et un certain nombre d'intoxiqués qui ont pu être sauver ou échapper à la mort.

Offensive sur les quartiers chrétiens d'Alep.

Alep - 14 mars 2013 - 19h05 - Depuis près de trois heures tous les quartiers chretiens qui  sont protégés par l'armée syrienne, sont bombardés par l'Armée Syrienne "Libre" et Forsat al-Nosra qui tentent de les occuper. L'armée a demandé à la population de ne pas quitter les maisons demain vendredi. On entend les bruits des chars, des tirs et des obus.

La ville est toujours sans électricité et sans eau. Les fenêtres de la maison sont fermées; nous avons installé des armoires devant les fenêtres. Nous avons bien heureusement de quoi manger. Nos voisins chrétiens et musulmans ont commencé à dire des prières, pour ne pas subir le sort des villages de Tabqa ou Raqqa. En un mot, c'est la panique ! Les enfants pleurent de peur, et la plupart des communications sont coupées, à l'exception des communications l'internationales. Nous espérons que ces évènements seront nos dernières souffrances sur le chemin du Calvaire syrien et que Pâques et la Résurrection arriveront le plus vite possible.

Cas de peste à Homs

Natalia Trouiller - publié le 14/11/2012 - Le martyre du peuple syrien n'en finit plus. Après les attentats, les exactions, l'armée qui tire sur son peuple, c'est la situation sanitaire qui devient catastrophique: des cas de peste ont été signalés.
SYRIE: "UNE SOUFFRANCE INOUÏE"

"Je suis arrivé près de la frontière syrienne et, malheureusement, j’ai constaté une souffrance inouïe". Ces mots sont de l'émissaire du pape, Mgr Robert Sarah, de retour du Liban où il est allé à la rencontre des  réfugiés syriens en lieu et place de la délégation synodale qui devait se rendre en Syrie et dont le voyage a été annulé faute de conditions suffisantes de sécurité. Au Liban, le cardinal Sarah a donc rencontré le président Michel Sleimane, le patriarche maronite Mgr Béchara Boutros Raï, le patriarche arménien catholique Nersès Bédros XIX Tarmouni, et le patriarche grec-orthodoxe de Damas, Ignace IV Hazim, hospitalisé au Liban.

De l'autre côté de la frontière, cette "souffrance inouïe" se traduit concrètement par une dégradation sanitaire qui fait redouter le pire. Dans la ville martyre de Homs, un groupe d'une vingtaine de réfugiés chrétiens qui s'abritent au couvent des Jésuites ont signalé plusieurs cas de peste bubonique. "Les cadavres demeurés sous les ruines, la poussière et la saleté, les animaux errants, ont en effet produit des infections visibles sur les animaux et sur les hommes, introduisant un fort risque d’une épidémie de peste dans la ville", rapporte l'agence Fides, citant un pharmacien chrétien qui persiste à rester sur place malgré le danger.

Car dans cette ville fantôme désertée par les civils, ils sont encore quelques-uns "présents dans différents édifices, se refusant de quitter leurs maisons malgré les risques importants qu’ils encourent. Vingt chrétiens vivent ainsi dans les environs du couvent des Jésuites à Al Moukhalless, où se trouve encore un seul Jésuite. Le groupe fait l’expérience de la solidarité et de l’esprit de fraternité et de partage du pain", explique l'agence. Toujours selon Fides, la Croix-Rouge a été autorisée à entrer dans la ville après de longues négociations avec les combattants en présence. L'un des membres de la délégation rapporte ceci: "notre visite à Homs était la première autorisée d’une délégation humanitaire depuis des mois. Elle a duré quelques heures seulement mais nous avons vu des blessés, des personnes âgées et des malades en état d’extrême nécessité. Nous avons remis des aides et des kits médicaux pour environ une centaine de civils dans le quartier de Hamidiye mais il n’a pas été possible de procéder à des visites médicales plus soignées et approfondies. Il est évident cependant qu’avec le temps qui passe, l’urgence humanitaire s’aggrave".

Alep - Fatwa pour l'interdiction des femmes au volant.

Le conseil militaire des Djihadites à Alep vient de proclamer une Fatwa interdisant aux femmes de prendre le volant d'un véhicule sous menaces de représailles. Texte de la fatwa ci-dessous.




Raqqa (Syrie) - Le Père Naaman Rawik atteint pas les éclats de la voiture piégée à Raqqa.

La voiture piégée qui a explosé face à l'Eglise grecque catholique à Raqqa a grièvement blessé l'Archimandrite le Père Naaman Rawik, qui a également la charge des catholiques des autres rites qui n'ont pas d'églises à Raqqa. Le Père Naaman était amené à prendre des risques sur sa personne puisqu'il est en même temps Curé de la ville de Tabqa qui se trouve à 50 kms de Raqqa.


Syrie - Le village Chrétien de Ras el-Ain change de mains avant d'être repris. Des exécutions de chrétiens par les rebelles...

Syrie- Samedi 10 novembre 2012 - Le village de Ras el-Ain, envahi avant hier vendredi par les bandes armées, avait été repris hier par l'armée syrienne mais aujourd'hui 2000 nouveaux mercenaires venant de Turquie ont occupé le village et massacré tous les soldats qui n'ont plus les moyens  de se défendre; Ils auraient même enlevé et tué des chrétiens sur la grande place.

D'autres villages sur la la route de Hassakeh à la frontière turque sont également menacés par les bandes armées. 

A Alep les combats continuent. 

Syrie - Le village Chrétien de Ras el-Ain envahi par 1500 mercenaires armés.

Syrie – Vendredi 9 novembre 2012 - Nous venons d'apprendre de personnes actuellement en fuite que le village chrétien de Ras Al-Ain (22.000 ha.), situé à la frontière turque, a été envahi ce matin par 1500 mercenaires armés d’obédience wahabite qui sont à la solde de l’ASL et de leurs alliés.

Des familles ont pu fuir vers Hassakeh, mais d’autres ont été enlevées. L’Eglise syriaque orthodoxe du village a été pillée et détruite.

Par ailleurs, nous apprenons que dans le village chrétien de Ghassanieh, situé à une dizaine de kilomètres de  Jisr-el-Chougour, les maisons ont été vidées et sont désormais occupées par les bandes intégristes.

Alep - Situation dégradée, le pain manque.

Alep – Lundi 5 novembre 2012 – Les deux derniers jours ont été les plus difficiles ; les combats se déroulent entre quartiers ; les obus tombent de partout ; les chasseurs de l'armée syrienne bombardent de façon incessante les rassemblements d’éléments armés. 

Les enlèvements de chrétiens se poursuivent ; les Salafistes ont donné ordre de "nettoyer" la terre d'Islam des "infidèles" chrétiens. Une pénurie alimentaire a commencé ou le pain est presque introuvable. L'alimentation en électricité et en eau est souvent coupée ; le réseau Internet est très irrégulier.

L'aéroport est inaccessible en raison des francs-tireurs..  Priez pour nous.


Témoin et victime des bombardements.

Alep - Lundi 5 novembre 2012 - Jeudi soir, 1er novembre, un obus est tombé sur notre maison familiale à Alep qui a été brûlée et détruite. 
C'est le lieu où je suis né et dans lequel se trouvaient les souvenirs de mon enfance. La maison de mon adolescence et de ma jeunesse n'existe plus.
Heureusement, aucun membre de ma famille n'a eu mal ; ils avaient tous quitté Alep il y a deux mois et demi pour se réfugier dans les montagnes.
Les jours passés, rien dans la vie n'avait plus de sens pour moi. Mais, après une fin de semaine sous le choc et dans la dépression, 'ai décidé d'affronter le mal en poursuivant le bien; j'ai choisi d'affronter l'injustice en étant plus actif et en travaillant plus.
En ce premier jour de la semaine, j'ai voulu partager ma douleur.
D.H. 

Alep : L'Eglise Saint-Krikor incendiée.

Alep - Mardi 30 octobre 2012 - Photo de l'Eglise Saint-Krikor incendiée dans la quartier de Midane à Alep, en même temps que l'Ecole Béthléem et des maisons de familles Chrétiennes. Ce ne peut être le résultat de bombardements aériens mais bien d'actes criminels.


Alep : Situation très tendue - Enlèvements mutuels ASL - Kurdes.

Alep - Lundi 30 octobre 6h15 - La situation à Alep nous est toujours tendue. Depuis 2 jours les bandes armées essayent d'occuper notre quartier (Syriane Jadideh) en bombardant la région. Un nouveau phénomène a commencé avec les accrochages et des enlèvements entre les milices kurdes de PKK et l'Armée Syrienne Libre à Achrafieh et même dans les villages kurdes tel que "Afrine". Dans nos quartiers chrétiens, l'armée syrienne a déployé des dizaines de barrages.

Deir Ezzor : Attentat à la voiture piégé devant une Eglise.

Eglise de Deir Ezzor (syrienne orthodoxe détruite)

Les articles de la presse française sont en général longs pour stipendier le régime et Bachar el Assad ; comment se fait-il que pour annoncer un attentat à la voiture piégée devant une Eglise, nous n'ayons droit qu'à un flash ?

Un attentat "terroriste" à la voiture piégée a visé une église de la ville de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, a indiqué la télévision d'Etat syrienne, dénonçant "une nouvelle violation de la trêve", entrée théoriquement en vigueur vendredi, par les rebelles.

"Les bandes terroristes armées ont une nouvelle fois violé la trêve, en faisant exploser une voiture piégée devant l'église syriaque de Deir Ezzor, causant d'importants dégâts matériels, notamment à la façade de l'église", a précisé la chaîne.



Alep - Malgré la trêve, les combats se poursuivent.

Alep - Vendredi 26 octobre 2012 (18h00) - Aujoud'hui malgré la trêve, les bandes armées ont poursuivi leurs actions en tentant de revenir dans les quartiers chrétiens ; les francs-tireurs ont tiré sur l'hôpital Franco-Syrien et actuellement les combats se poursuivent a Achrafieh, le quartier kurde, qui est limitrophe au nôtre de 200 mètres. Nous entendons les tirs et les canons.

Alep - Journée très dure après l'occupation des quartiers chrétiens par l'ASL.

Alep - Jeudi 25 octobre 2012 (18h45) - Depuis un quart heure l'armée syrienne a pu entrer dans les quartiers chrétiens occupés ce matin par l'Armée Syrienne Libre. Il a fallu des combats féroces. La journée a  été très dure. De nombreux civils sont tombés sous les tirs des francs-tireurs. L'Hôpital franco-syrien et l'école "Kalima" ont été libérés après une occupation brève. L'Eglise Sainte Thérèse, également attaquée ce matin a été libéré. 

Les éléments armés de l'ASL ont enlevé des jeunes en forçant les maisons. A présent les chars de l'armée syrienne sont présents devant les Eglises et dans les quartiers chrétiens. L'intervention de l'aviation fut malheureusement nécessaire. Les blessés sont très nombreux ; les hôpitaux sont bondés surtout l'hôpital universitaire; sur les 86 chirurgiens de l'hôpital, il ne reste plus que 13. 

Les combats de ce jour ont montré la détermination de l'armée arabe syrienne à rentrer dans les quartiers chrétiens pour les protéger. 

Nous nous attendons à la trêve demain. Pourvu qu'elle tienne. 

Que Dieu nous protège.

SYRIE  - 22 Octobre 2012 - Déclarations de l’Archevêque maronite de Damas après le massacre de Bab Touma.

Damas (Agence Fides) – L'attentat perpétré Dimanche 21 octobre dans le quartier de Bab-Touma, à la veille de la mission de paix qui portera en Syrie les Cardinaux et les Evêques délégués du Synode des Evêques, renouvelle chez les chrétiens syriens les angoisses et les questions que seuls « les jours qui viennent pourraient éclaircir et donner une réponse ». Mais, pour l’heure, « beaucoup ont déjà pris la route de l’exode. D’autres préparent un hâtif départ éventuel ». Et une Eglise sans fidèles est destinée à devenir « un témoin muet ». C’est ainsi que l’Archevêque maronite de Damas, S.B. Samir Nassar, raconte à chaud, dans  une note envoyée à l’Agence Fides, les premières réactions enregistrées parmi les chrétiens de la capitale syrienne après qu’une voiture piégée ait explosé dans la zone chrétienne de la Vieille Ville faisant 13 victimes et des dizaines de blessés.

L’Archevêque décrit les scènes de panique dont il a été témoin, avec les parents qui courent, angoissés, cherchant « leurs petits dans les écoles du quartier » alors que les sirènes des ambulances accentuent la gravité du temps apocalyptique. « Les quelques fidèles – raconte l’Archevêque – parsemés dans l’église se sont mis à genoux pour prier le chapelet, implorant Notre-Dame de la Paix avant d’assister à la Messe avec 20 minutes de retard… J’ai dit la Grand Messe de Dimanche à 18h00 pour 23 personnes seulement, priant pour les victimes de ce matin et pour les musulmans qui, en Syrie, fêtent Al Adha (Eid Elkebir) le 26 octobre dans le deuil et le silence ».

Le quartier de Bab-Touma est un lieu-symbole également pour le martyrologue de la Chrétienté syrienne. Ici – rappelle l’Archevêque – dans ces mêmes ruelles, que Saint Paul a dû parcourir au temps de sa conversion et du baptême reçu d’Ananie, « 11.000 martyrs ont arrosé de leur sang chaque centimètre carré en 1860 ». Maintenant – se demande S.B. Nassar – « cet attentat un dimanche à l’entrée du quartier chrétien porte-t-il un message quelconque et si oui lequel ? ». « Est-ce la violence gratuite qui frappe à la porte pour faire peur aux derniers Chrétiens déjà affaiblis ? ».

Face à la terreur et à la violence – conclut l’Archevêque maronite – « le message chrétien devient avant tout celui de la Croix salvatrice, de l’amour et du pardon » et les chrétiens de Damas et de Syrie ont besoin de l’amitié et de la prière de tous afin de pouvoir supporter une condition marquée par une « solitude chaotique et amère ». (GV) (Agence Fides 22/10/2012)

SYRIE - Enlèvement et meurtre de deux fidèles

Pour le Patriarche d’Antioche des grecs melkites, « les chrétiens sont instrumentalisés dans le cadre du conflit »

Damas (Agence Fides) 22 Octobre 2012 – Deux fidèles chrétiens ont été enlevés et tués hier à Damas alors que hier aussi, une voiture piégée a explosé dans la soirée dans les environs de l’église Saint Abraham, sise dans le quartier de Jaramana, dans le nord de Damas. Les deux fidèles tués sont le frère et le cousin d’un jeune prêtre, le Père Salami, Curé gréco-catholique de Damas. Comme cela a été indiqué à Fides, hier, les deux jeunes gens se rendaient de Qusair à Damas. Un groupe armé les a arrêtés et enlevés puis a demandé une rançon de 30.000 dollars environ à leur famille. Deux heures après, les ravisseurs ont communiqué les avoir tué.

Hier en fin de soirée, la terreur a bouleversé les chrétiens et les druzes résidant dans le quartier de Jaramana, déjà connu pour avoir subi, voici près d’un mois, des attentats à la bombe. Des sources locales de Fides communiquent qu’une violente explosion a eu lieu dans les environs de l’église gréco-catholique de Saint Abraham, endommageant les édifices voisins mais il n’est toujours pas clair qu’elle ait ou non fait des victimes.

Interpellé par l’Agence Fides, le Patriarche d’Antioche des grecs melkites, S.B. Grégoire III Laham, qui se trouve au Vatican pour le Synode sur la Nouvelle Evangélisation, explique : « Les chrétiens sont utilisés comme des objets dans le cadre d’un défi au gouvernement. Il ne s’agit pas d’une persécution. Ils ne sont pas tués pour leur foi mais sont vulnérables et sont instrumentalisés afin d’atteindre d’autres objectifs ». Le Patriarche rappelle avec préoccupation que « le frère du Recteur de notre Grand Séminaire au Liban a été enlevé le 15 juillet sans que l’on n’ait plus de ses nouvelles jusqu’à ce jour. Ces épisodes créent une grande angoisse parmi les fidèles ». (PA) (Agence Fides 23/10/2012)

Damas - Bab Touma, le coeur chrétien de la ville frappé par les terroristes de l'opposition.

Dimanche 21 octobre 2012 (Damas) - 11h00 - Vers 11 heures  ce matin, une voiture piégée explosait à Bab Touma, le coeur de la zone chrétienne. Bab Touma est un très vieux quartier ; il donne sur une des sept portes qui entourent la ville de Damas, la porte de Saint Paul. L'Eglise Saint Paul n'y est pas loin près de la muraille. Nous sommes dans une très ancienne capitale qui était la mieux conservée selon les termes de l'UNESCO. 

La radio officielle syrienne a annoncé une vingtaine de morts et de blessés dont la majorité sont des femmes et des enfants ; c'était une heure où les enfants se rendaient et quittaient les écoles et les femmes sortaient de la Messe. - M.A.

Alep - Voiture piégée dans le quartier syriaque, l'hopital franco-syrien visé. 

Dimanche 21 octobre 2012 (Damas) - 2h00 - Auparavant, une voiture piégée explosait, cette nuit à 2 heures du matin, dans le quartier syrien d'Alep. L'hôpital franco-syrien visé.

Mardi 19 octobre 2012 (Alep) - 19h00 - Les nouvelles ne sont pas bonnes du tout. Actuellement 75% de la ville d'Alep est entre les mains des bandes armées et de l'ASL. Une partie de la banlieue et mêmes la zone frontière avec la Turquie est occupée par Al-Qaida. Des milliers de Djihadistes continuent à arriver sur la ville. Malgré tout, nous comptons sur Dieu.

Mardi 19 octobre 2012 (Alep) - 12h05 - La situation a Alep est toujours très grave. Les combats entre l'armée syrienne et l'Armée Syrienne "Libre" sont incessants. La population s'inquiète de l'usage possible, par l'ASL, d'armes anti-aériennes sophistiquées qui lui seraient fournies par ses parrains. Les civils continuent de tomber.

Les Evêques préparent une célébration oeucuménique pour le souvenir et le repos de l'âme des martyrs chrétiens; les enlèvements et les vols se multiplient; pire encore les gens qui n'ont plus ni toi ni nourriture à mendier,

Mardi 16 octobre 2012 (Alep) - 11h52 - Nous venons d'apprendre que trois jeunes chrétiens ont été enlévés dans les villages de "Qnayeh", "Ya'qoubieh" et "Jdaideh"; ils ont été enlevé alors qu'ils étaient à l'oeuvre sur leur terres. Il s'agit des trois frères en Christ : Mikhaïl ESPER, Michel KHOURI et Ra'eh HAZIM; ce dernier vient d'être libéré par l'armée; la famille du second a du payer une rançon de 2 millions de livres syriennes pour sa libération; Ra'eh HAZIM est toujours otage.

Lundi 15 octobre 2012 (Alep) - 21h55 - Ce soir, c'est encore l'enfer. Nous venons d'apprendre que militaires chrétiens sont tombés face à la Grande Mosquée des Omayyades.

Ce jour, nous sommes passés voir l'Archevêché grec melkite catholique. Plusieurs bureaux ont été détruits par la bombe posée Samedi 13 octobre 2012. Le Père Imad Daher est gravement atteint. Il a été transporté à Beyrouth pour interventions et soins.

A l'heure qu'il est toute la ville d'Alep est bombardée. Pour l'approvisionnement, nous arrivons à nous procurer du pain et un peu de viande.

Tous les quartiers chrétiens sont sous contrôle total de l'armée qui y a installé de nombreux barrages mais cela n'empêche pas les obus de tomber façon arbitraire sur nos zones.

Dimanche 14 octobre 2012 (Damas) - A 2h30 du matin, sur l'autoroute du très beau quartier cossu de  Mezze, une voiture  a explosé ; la détonation fut entendue au loin alors qu'à 11h une autre voiture piégée explosait à Mezze également près d'un annexe de l'ONU. 

Samedi 13 octobre 2012 (Alep) - L'évêché grec-melkite catholique a fait l'objet d'une agression à la bombe; un prêtre est gravement blessé.

Alep - Enlèvement de l'imam de la Mosquée d'Alep.

Alep - Samedi 6 Octobre 2012 - Nous apprenons que ce matin l'Imam de la grande Mosquée d'Alep a été enlevé. 

Alep - Les quartiers chrétiens interdits aux véhicules.

Alep - Samedi 6 Octobre 2012 - Aujourd'hui la journée fut extrêmement tendue car l'armée est à l'offensive pour libérer la ville des éléments armés. Les chasseurs Mig sont en action. Les quartiers chrétiens sont interdits aux voitures ; seuls les piétons peuvent circuler entourés d'une concentration de soldats; l'ASL et les Salafistes ayant presque quotidiennement bombardé les quartiers chrétiens, faisant des victimes et des dégâts.

Rableh (Syrie) - 219 chrétiens de rite grecs melkites encore en otage de l'Armée Syrienne "Libre" qui menace.

Rableh (Syrie) - Mardi 24 Septembre 2012 - L'information nous parvient directement du Curé de Rableh qui nous a confirmé qu'hier l'Armée syrienne "Libre" soutenue par les puissances d'Occident avait enlevé 170 chrétiens de rite melkite catholique; aujourd'hui ils ont complété leur forfait enlevant 51 autres, détenant ainsi en tout 219 personnes. Ils menacent de les tuer, si l'armée syrienne n'accepte pas l'échange avec des prisonniers de l'ASL. Comble de la violence et de l'arrogance de ces bandes armées, ils demandent des rançons mirobolantes aux familles de ces pauvres ouvriers. Hier le nombre d'otages s'élevait à 240 personnes. Dix-huit femmes et trois enfants ont été libérés contre des rançons.

Qu'aurait fait les Etats-Unis, Israël, la France, l'Allemagne ou l'Angleterre si on leur eut enlevé 219 citoyens ?  Les Etats occidentaux travaillent pour la mondialisation mais la Liberté, L'Egalité et La Fraternité ne s'appliquent qu'à leur peuple.

A noter que le village de Rableh compte près de 20.000 personnes, tous chrétiens,  et se trouve à 6 kilomètres d'Al Qaa, village libanais frontalier de la Syrie. Les personnes enlevés se trouvent prisonnières dans l'école  de Jossieh en limite de la Frontière.

Nous apprenons également l'exécution d'actes criminels sur d'autres villages où vivent des minorités notamment dans le rif d'Alep où plus de 110 citoyens syriens des deux villages de Nabal et Al-Zahra' ont été pris en otages. Les deux villages sont actuellement encerclés, les routes minées afin d'empêcher l'arrivée de nourriture et de médicaments.

Nous lançons un SOS à tous les lecteurs leur demandant de diffuser la nouvelle tout azimut.

Pour d'autres détails, lire les communiqués de l'agence Fides.
ASIE/SYRIE - 150 fidèles gréco-catholiques pris en otage.
ASIE/SYRIE - Aggravation de la rafle des chrétiens de Rableh : 280 personnes prises en otage.

SYRIE - Plus d’un million d’enfants exposés au risque alimentaire et sanitaire à cause de la crise.

Damas (Agence Fides) Le 7 Septembre 2012 – En Syrie et dans les pays voisins où ils se sont réfugiés, les mineurs se trouvent dans une situation alarmante du fait de la pénurie de denrées alimentaires et de structures sanitaires. 

Des dizaines de milliers d’enfants touchés par le conflit interne en cours depuis un an et demi sont privés d’accès à l’eau potable, à une alimentation et à une assistance sanitaire adéquates. A cause des affrontements, de nombreux mineurs réfugiés et leurs familles ne sont pas parvenus à effectuer les vaccinations de routine ou à effectuer un contrôle médical. Hier, à Alep, a été enregistré un énième massacre de mineurs. 

Selon un responsable régional pour la Santé au Proche-Orient de l’UNICEF, la situation est très grave parce qu’au cours des crises, les mineurs sont les plus vulnérables aux épidémies et à la malnutrition, en particulier lorsqu’ils vivent dans des camps de réfugiés comme celui de Zaatari, dans le nord de la Jordanie. 

L’organisation dispose dans le pays de huit unités médicales mobiles grâce auxquelles elle est parvenue à assister 175.000 personnes à Alep, Damas, Daraa, Hama et Homs. Sur la base des contrôles réalisés, la situation est alarmante, surtout à Damas et dans sa périphérie. On estime à 1,3 millions le nombre d’enfants victimes de la grave crise politique et militaire interne et impliqués de manière active dans les affrontements depuis le début. 

 Différentes organisations de sauvegarde des droits humains telles que Human Rights Watch, Amnesty International ou l’Observatoire syrien pour les Droits humains, ont dénoncé des cas concrets d’arrestations, de tortures et d’assassinats de mineurs impliqués dans des manifestations ou capturés au cours d’affrontements entre l’armée syrienne libre et les forces gouvernementales. (AP) (Agence Fides 07/09/2012)

Pacte USA-Al Qaeda sur la Syrie, 5 000 djihadistes devraient participer au renversement d’Al-Assad.

Cinq mille djihadistes d’al-Qaeda devraient être envoyés en Syrie en vertu d’un accord passé par les Etats-Unis et l’Arabie saoudite avec un chef de la branche yéménite de ce groupe, classé terroriste à Washington.

Selon des informations diffusées dans la région par la publication digitale yéménite AdenAlghad.net et l’agence iranienne de nouvelles Al Alam, des représentants du gouvernement des Etats-Unis et de l’Arabie saoudite auraient passé un accord avec le djihadiste Tariq al-Fadhli (sur la photo ci-dessus, en chemise noire et pistolet à la ceinture), compagnon d’armes d’Oussama ben Laden, pour envoyer en Syrie 5 000 djihadistes en provenance des villes de Zinjibar y de Ja’ar, dans le sud du Yémen.

Cela expliquerait « le soudain retrait des hommes armés de la région yéménite d’Abyan », indiquent les médias cités, dont les informations ont été reprises par la chaîne Russia Today.

Le quotidien états-unien The New York Times souligne que, pour le gouvernement yéménite, Al-Fadhli est « est un des terroristes les plus dangereux du pays ».

Selon le journal britannique The Guardian, des hommes d’al-Qaeda dirigent d’’ores et déjà les « Contras » en Syrie et les forment à la fabrication d’engins explosifs, une des spécialités de ce groupe terroriste.
Les liens inavouables des Etats-Unis et des autres pays membres de l’alliance atlantique avec la nébuleuse désignée sous le nom d’al-Qaeda ont déjà été dénoncées à maintes reprises, notamment par l’historien et journaliste états-unien Webster G. Tarpley [1] et par l’ex agent du MI5 David Shayler [2].

Divers chercheurs estiment en outre qu’al-Qaeda est une créature des services de renseignement états-uniens, britanniques et saoudiens [3] pour justifier les nouvelles guerres de Washington et l’OTAN.

L'Armée Syrienne "Libre" menace les aéroports civils de Damas et Alep.

Syrie - Dimanche 1 Septembre 2012 (16:00) - L'Armée Syrienne "Libre" a donné 72 heures aux Compagnies aériennes pour cesser le traffic sur les aéroports de Damas et Alep avant qu'elle ne tente de s'en emparer, proclamant que les forces armées syriennes les utilisaient illégalement.

Détonations et inquiétudes autour des quartiers chrétiens de Damas

Damas - Lundi 27 Août 2012 - A Damas, la nuit a été plutôt, calme mais nous sommes toujours inquiets lorsque des trêves arrivent...

Depuis 7h30 ce matin, nous entendons des explosions en différentes directions. Le quartier chrétien semble le plus visé ; même "Bab-Touma". Nous ne savons ce qui se passe... Nous nous contactons par téléphone pour s'enquérir et se rassurer car tous le monde a peur.

A Doummar, la banlieue résidentielle de Damas, où habitent les intellectuels (Médecins, avocats, journalistes, artistes, ingénieurs etc..), la situation est plutôt calme mais nous entendons tout de même des détonations de toutes sortes. "Allah Yestor" [Que Dieu Protège]... Nous sommes tous excessivement inquiets. Alep ne va pas mieux, cela semble même pire.

Quelques mots sur la vie quotidienne à Damas ces jours-ci : les familles se sont dispersées; beaucoup sont parties surtout celles qui avaient des enfants en bas âge ou des jeunes ; personne ne sait rien concernant l'ouverture des écoles ou des universités... Cela devient un cauchemar; La Syrie, au temps de sa splendeur,  qui faisait concurrence avec la Suisse pour sa sécurité !!!! Nul n'en revient. Il y a quelques années, les filles se rendaient toutes seules le soir par bus pour leur sorties; parfois elles poussaient jusqu'à Ya'koubieh à la frontière turque. Quel revers de médaille. - MA.

Les Sanctions internationales ont participé de la hausse vertigineuse des prix et de la privation du peuple.

Nul n'ignore que la vie économique intérieure de la Syrie a été bouleversée par les évènements qui affectent le pays depuis 18 mois. Il faut savoir que les produits essentiels étaient soutenus financièrement par l'Etat pour permettre l'accès à tous à ces produits indispensables : pain, sucre, riz, huile, essence, fuel et gaz. Les écoles, les universités et les hôpitaux publics étaient également assurés par le gouvernement.

Eh voilà que les sanctions occidentales qui furent imposées il y a 18 mois ont bouleversé la situation entraînant la suppression des aides et des financement et conduisant à la hausse « vertigineuse  » des prix. Les discours des pays occidentaux sur la justice sociale nous laissent pantois. - M.A.

La Russie est-elle visée à travers le conflit syrien ?
Le quotidien russe « La Pravda » a rapporté, il y a peu, que la complexité de la situation au Moyen-Orient avait ravivé les craintes des observateurs en Russie. Le quotidien a publié une interview de l'historien André Vorsov dans laquelle ce dernier soulignait que le conflit en cours au Moyen-Orient visait la Syrie en tant qu'allié de l'Iran.

Il a exprimé sa conviction que la chute du régime de Damas permettrait au Qatar de pomper ses ressources en gaz à travers les canalisations conduisant aux ports syriens et de là vers l'Europe, ce qui affaiblirait l'Iran et la Russie sur le marché mondial du gaz; si les Etats-Unis parvenait à prendre le contrôle du gaz algérien, ils établiraient ainsi un blocus sur les exportations de pétrole et de gaz russes tout comme ils contrôleraient les sources du Moyen-Orient, mettant ainsi l'Europe à leur merci et les Russes hors concurrence.

Au sujet de la position de Moscou sur les évènements du Moyen-Orient, André Vorsov a exprimé l'idée que la chute de Mouammar Kadhafi avait fait perdre confiance aux dirigeants russes dans les pays occidentaux et que l'effondrement des régimes syrien et iranien tous deux proches des frontières de la Russie méridionale véhiculerait la tension en Asie centrale, ce qui permettrait à l'OTAN de menacer la Russie et la Chine. Il conclut en ajoutant :  « Ils combattent la Syrie, mais leurs yeux sont tournés vers la Russie ».

Syrie : Les frères musulmans ont constitué des « phalanges » armées. 

Syrie - Dimanche 05 Août 2012 (19:15) - Un communiqué officiel de l'Organisation des Frères musulmans, membre du Conseil National Syrien a révélé la formation, il y a trois mois, de phalanges armées sur le territoire syrien  dont le but est de combattre le régime en vue de le faire chuter. L'Organisation assure que ces « phalanges » sont placées sous le commandement de l'Armée Syrienne « Libre ».

Le quotidien « al-Chark al-Awsat » rapporte la déclaration du porte-parole de l'Organisation, M. Daroubi, selon laquelle les phalanges constituées ont pour but de défendre les personnes et d'assurer la protection des déshérités, insistant sur le fait que cela est un droit officiel et un devoir qui honore tout le monde.

Le porte-parole a précisé que ces phalanges sont réparties dans la plupart des régions syriennes, spécialement dans les plus troublées et qu'elles sont affiliées à l'Armée Syrienne « Libre » avec laquelle elles coopèrent. Il a rappelé que l'ASL n'était pas une armée officielle au commandement propre et unique mais une association et une coopération entre diverses phalanges réparties de façon décentralisée sur le territoire.

Syrie : Libération des 6 employés enlevés. 

Alep (Syrie) - Samedi 04 Août 2012 (19:53) - Il y a une heure, les 6 ingénieurs chrétiens travaillant pour l'entreprise AZZOUZ qui avaient été enlevés par des éléments armés, le 26 juillet 2012, ont été libérés en échange d'une rançon de 20 millions de livres syriennes versés par le patron de l'entreprise. La demande initiale des preneurs d'otages était de 70 millions de livres (1 million de dollars).
Les Rebelles disposeraient désormais d'armes anti-aériennes.

Syrie - Le 1 Août 2012 - La chaîne de télévision NBC a fait savoir, mercredi 31 juillet 2012, que les rebelles de l’opposition syrienne ont fait usage pour la première fois de missiles sol-air fournis à l’opposition à travers la Turquie. Les éléments armés auraient reçu près de 24 missiles. Le gouvernement américain a fait savoir, quant à lui, ne pas être à l’origine de la fourniture de ces armes à l’ASL.

En revanche, des sources américaines proches du gouvernement rappellent que l’Arabie-Saoudite et le Qatar évoquaient, depuis quelques semaines, la fourniture à l’opposition d’armes anti-aériennes se portant à l’épaule.

Ci-joint une liste des écoles et des lieux d’accueil des réfugiés ayant fuit les régions chaudes de la ville  d’Alep.

Alep - Le 28 Juillet 2012 - 
Nous publions ces adresses à l'intention de nos lecteurs pour leur faire partager le quotidien des habitants d'Alep.
Quartier Al-Shihya’ - Ecole Dalal Maghrebi (près de la mosquée Abi-Hanifa Al-Naaman) – 0988000111، 0957200201، 096688892
Quartier Al-zahra’ – Ecole du Pétrole  Ecole Nizar Kabbani – Directeur de l’Ecole Abdel-Hamid Siya’ – 0966485821
Quartier Al-zahra’  - Oumr el Qaïss – Mosquée Al-Chami – 0999228495
Quartier Al-zahra’ -  Institution Fille du Mehdi - – Mosquée Al-Chami – Directeur de l’Ecole Mohamed Maouquet – 0966248355

Quartier Fourquan – Ecole Sarba Hassoun.

Quartier syriaque – Ecole Hoda Cha’raoui.

Quartier syriaque – Ecole Hassan Kiyali

Quartier syriaque – Ecole Iskandaroun - Rue Al-Zouhour.

Quartier Halab Al-Jadidad (Alep La Nouvelle) - Ecole Haroun Al-Rachid – Marouan Mala – 0992009266.

Quartier Halab Al-Jadidad (Alep La Nouvelle) - Ecole Assa’ad Aquil – Directrice Misa’ Halwabi – Dans cette école se trouve une pharmacie 0944672164.

Quartier Halab Al-Jadidad (Alep La Nouvelle) – Ecole d’Electricité.

Quartier Halab Al-Jadidad (Alep La Nouvelle) – Ecole de l’Enseignement Supérieur.
Quartier Jisr Al-Techrine (Pont d’Octobre) – Ecole mazen Dabbagh – Directeur Anis Al-Zakiri  - 0988234991.

Quartier Achrafieh - Ecole Suzanne Ghali.


Quartier Achrafieh – Ecole Halime al-Saoudiyyet – Directeur Mohamed Kanjou – 0944388982

Quartier Achrafieh – Ecole Fayez Mohamed.

Quartier Al-Shaykh Al Maqsoud - Ecole Marouan Qourqounaoui – Directeur Marcel Chehouarou – 0933463434.


Quartier Al-Fouquan – La Cité Universitaire – Contact : Ala Eddine Al-Jabi – 0955400017

Quarter Achrafieh – Al-Akhtal.

Quartier Halab Al-Jadidad (Alep La Nouvelle) – Al-Moutanabbi.


Association des Ingénieurs – Ibn-Khaldoun.

Ecoles de l’UNRWA – Siège de l’UNRWA.

Camp de Neyrab, Camp de Handrat : 0940888294.

Jisr 16 – Ecole Mazen Dabbagh. (Près du entre Cirtil)


Quartier Al Hamdaniyyeh – Mosquée principale.

Quartier Al Hamdaniyyeh – Mosquée Al-Farouq.

Quartier Al Hamdaniyyeh – Mosquée Al-Hassan.

Quartier Al Hamdaniyyeh – Mosquée Al-Bassil.

Quartier Al Hamdaniyyeh – Mosquée Al-Kissaani.
Quartier Al-Zahra’ – Mosquée Mohamed Al-Chami.
Rue du Nil - Mosquée Al-Katibat - Souk Local.
Rue du Nil – Mosquée Assid bin Houdayr.
Mosquée Al-Shaykh Maqssoud.


Syrie : Enlèvement de 6 employés de l'entreprise Al-Azzouz

Alep (Syrie) - Jeudi 26/07/2012 - Alors qu'ils étaient sur le chemin du laboratoire où il travaille, 6 membres du personnel de la société Azzouz ont été enlevés, le Jeudi 26 Juillet 2012.


Sans que nous n'en ayons eu confirmation, les premiers éléments d'informations avaient fait cas de la prise d'otage du conducteur du véhicule de type micro uniquement.  


Dans la journée du 26, les ravisseurs n'avaient pas encore établi le contact pour faire connaître les conditions de leur libération  ou la rançon exigée

Cinq des personnes enlevées ont pu être identifiées. Il s'agit de MM. Habib. M., Tony. T., des Ingénieurs Abdullah. A. et Rami. P. ainsi que du responsable technique Nizam H.

Dans le contexte de cet enlèvement, des informations nous sont parvenues que les bureaux de la Société  al-Azzouz avaient également fait l'objet, ce même Jeudi matin, d'une attaque à la mitraillette qui avait entraîné des dommages matériels sans victimes.

Syrie : Témoignage et Appels

Agence Fides (Vatican) - 20 Juilet 2012 - Syrie - Témoignage de l'Archevêque maronite de Damas - Lien avec le témoignage sur le site de l'Agence..

Agence Fides (Vatican) - 20 Juilet 2012 - Syrie - Appel de Damas : « Evacuons les civils - Non aux vengeances sectaires » - Lien avec l'appel sur le site de l'Agence.

Agence Fides - (Vatican) - 17 Juilet 2012 - Syrie - Appel de S.B. Grégoire III Laham : « les dangers sont l’anarchie, les armes, les interférences - les urgences sont le dialogue et la réconciliation » - Lien avec l'appel sur le site de l'Agence.


Quelques nouvelles directes d'Alep


Alep : Le 21 Juillet 2012 - Depuis deux jours, l'Armée Syrienne "Libre" occupe la plupart des quartiers musulmans de la ville. A la suite de la prière du Vendredi (Hier), des tirs entre l'armée syrienne officielle et l'ASL ont pu être entendus. Le quartier Salah-Eddine est devenu un champ de bataille; les familles fuient leurs maisons car les habitants s'attendent à ce que les chars de l'armée y pénètre ce samedi matin.

Dans les faubourgs d'Alep la situation est encore pire. Le poste frontière de Bab El-Hawa est tombé. Dans la Banlieu-Est, qui étaient calme à ce jour, les rebelles y ont pénétré et font d'énormes dégâts. Notre correspondant nous affirment que des bédouins musulmans demandent refuge et abris au chrétiens pour échapper aux bandes de l'ASL.

Dans les quartiers d'Alep, c'est encore calme bien que les enlèvements de jeunes gens avec libérations contre rançon soient monnaies courantes. Il se confirme que les répliques de l'armée deviennent plus vigoureuses à la suite de l'attentat du QG de la Sécurité à Damas. 

La pénurie des biens nécessaires se poursuit surtout l'électricité et le gaz alors que la température extérieure est de 43 degres. 


Syrie : Jeunes conscrits entre le marteau et l'enclume.


Syrie - Le 20 Juillet 2012 - Nous alertons sur la situation des jeunes conscrits syriens de confession chrétienne dont la situation devient très délicate. Ils sont pris entre deux feux, l'armée d'un côté, les bandes rebelles de l'autre.  Ils se font enlever sur la route pour la caserne et même sur leur lieu de service par des centaines de mercenaires de l'Armée Syrienne "Libre" qui en a égorgé plus d'un lorsqu'ils n'ont pu prendre la fuite.


Syrie : Les biens des familles chrétiennes pillées et revendues à leur insu.


Homs (Syrie) - Le 11 Juillet 2012 - Nous apprenons directement de propriétaires d'appartements dans les quartiers de Hamidieh et Bustan al-Diwan à Homs, qu'après que l'armée eut chassé les intégristes salafistes ce ces quartiers, que des bandes de voleurs sévissent sur place en s'attaquant aux maisons de familles chrétiens de la ville. Il les vident avant de les revendre à bas prix. 

Alep : Situation très tendue.

Alep (Syrie) - Le 11 Juillet 2012 - La situation à Alep est toujours tendue. Les bombardements nocturnes sont incessants; les enlèvements se poursuivent, l'armée Syrienne Libre (ASL) qui tient des parties de la ville impose la fermeture des magasins, Des médecins et des scientifiques sont assassinés. Les routes reliant Alep aux autres villes sont toujours impraticables. L'ASL qui s'attaquait auparavant principalement aux soldats se mettent à égorger les jeunes gens. Enfin, le train reliant Alep à Deir-es-Zor a été attaqué.

28 chrétiens otages de l'ASL à Homs libérées

Homs (Syrie) - Le 10 Juillet 2012 - 28 personnes malades de confession chrétiennes, otages de l'armée Syrienne Libre à Homs, ont été libérées.




Syrie - Bombardements nocturnes dans les faubourgs d'Alep

Alep (Syrie) - Le 7 Juillet 2012 - Depuis une semaine, des bombardements très fréquents secouent la région d'Alep durant la nuit. Ces tirs atteignent les villes de « Anadan » au Nord de la ville et Saint Siméon (Mar Simaan) à l'Ouest où les salafistes sont arrivés par milliers voire des dizaines de milliers de Turquie, du Liban-Nord et d'Irak.

Syrie - Manque d'essence et de gaz


Syrie - Le 3 juillet 2012 - Depuis ce jour, plusieurs villes de Syrie sont privées d'essence, de gaz et partiellement d'électricité (18 heures sur 24 h).


Urgence!!!  Urgence!!!  Urgence!!!  Urgence!!!  Urgence!!!

Homs (Syrie) - Le 30 Juin 2012 - Les familles chrétiennes otages à Homs par l'ASL sont toujours prisonnières des éléments armés....(Information corroborée par la journaliste suisse Silvia Cattor). 

Otages chrétiens de l'armée Syrienne Libre (ASL) à Homs. 

Homs (Syrie) - 28 Juin 2012 - Des dizaines de familles chrétiennes sont actuellement prisonnières dans le quartier de Hamidieh à Homs. Elles sont sous le contrôle de l'armée Syrienne Libre.  

Malgré les interventions de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge d'un côté et du Gouverneur de Homs de l'autre qui avait dépêché en vain un  prêtre, un Cheikh et le Chef suprême de la tribu des "Achaer". Ces interventions restent sans effets. Ces familles chrétiennes sont retenues et interdites de quitter la ville. 

Tenues en otage, ces familles risquent tout simplement d'être liquidées pour faire croire à un méfait de l'armée officielle syrienne. 
Nous lançons un SOS à la demande d'un des otages qui a réussi à communiquer avec l'extérieur. 

Le témoignage d'un Syrien Sunnite.

Eglise Grecque Melkite de Hamidieh saccagée.

Homs (Syrie) - le 26 Juin 2012 - La Cathédrale Grecque Catholique située dans le quartier de Hamidieh à Homs que l'on voit saccagée ; les bâtiments de l'archevêché ont connu le même sort.

Arrestation de preneurs d'otages à Alep

Alep (Syrie) - le 21 Juin 2012 - Les forces de sécurité de la ville d’Alep sont parvenues à capturer 6 personnes d’un réseau suspecté d’être à l’origine de trois enlèvements : Il s’agit des preneurs d'otages Mohammed Kheir H… (né en 1971), Ahmed D…(1988), Ballal R…(1993), Mohammed B…(1977), Fouad Z. (1983) et Ala’ Z. (1984).

Parmi les six, certains on reconnu être associés aux enlèvements du Docteur Samer N. (chrétiens) alors qu’il se trouvait devant chez lui dans le quartier de ‘Azizieh et de Nabil M. (chrétiens) du quartier de Mahla (dans la nouvelle Alep) et de l’enlèvement du Mohammed B. (musulman/alaouites ?) qu’ils ne relâchèrent qu’après avoir encaissé une rançon d’un million de livres syriennes (€12.400) de la part de chacune des familles suite à des négociations très ardues.

De sources sûres, il nous a été indiqué que deux parmi les six personnes arrêtées, préparaient une autre opération d’enlèvement d’un des frères des otages avec une demande de rançon de cinq millions de livres syriennes (€62.000) cette fois au moment où ils furent arrêtés par les forces de sécurité peu de temps avant leur passage à l’acte. Les investigations se poursuivent afin de savoir s’ils n’ont pas d’autres connections qu’ils faillent arrêter pour les passer devant le tribunal.

Les Chrétiens du Hauran attaqué par les Salafiste.
Hauran (Syrie) - Le village chrétien grec-catholique de Khabab (خبب), vient d'être attaqué par les Salafistes qui s'en sont pris au curé et au siège de l'Archevêché. L'armée syrienne tente actuellement de les déloger.

Nasri Sarraf libéré contre une rançon.
Alep - 16/06/2012 - Nous apprenons la libération de Monsieur Nasri Sarraf  à la suite de son enlèvement, contre une rançon très élevée.

Enlèvement de deux hommes d'affaires chrétiens à Alep
Alep - 14/06/2012 - Ce matin l'homme d'affaires chrétien de rite Latin Nasri Sarraf a été enlevé par des éléments armés devant son domicile, dans le quartier de Hamdaniyyeh à Alep.

Un membre de sa famille a fait savoir que le groupe armé, auteur de l'enlèvement, a pris contact avec ses proches pour demander une rançon de 20 millions de livres syriennes (€250.000)


Nasri Sarraf est le propriétaire du Grand Hotel Planet d'Alep qui se trouve dans le quartier de Aziziyyeh à Alep. 


Toujours ce matin, un autre homme d'affaires Ihsan Mourad Agha (46 ans) a été enlevé avec quatre de ses compagnons armés sur la chemin du quartier de Dar Ezzat à Alep.


Monsieur Aga est propriétaire de la Société Pharmaceutique Ibn al-Haytham.

Explosions dans le quartier chrétien de Bab Touma

Damas - Le 12 Juin 2012 - Un reporter du site "akalser.com" rapporte que deux explosions avaient secoué le quartier chrétien de Bab-Touma à Damas. 

Ces explosions coïncident avec une tension sécuritaire que commence à connaître le quartier. Le correspondant ajoute que les deux explosions provenaient de deux décharges sonores qui ont explosées devant la station de Bab Touma. Elles furent suivies de tirs nourris. On ne note ni victimes, ni dégâts.

A Alep, nous sommes inquiets ! Nous nous attendons au pire. 


Alep (De notre correspondant) - 8 Juin 2012 - A Alep, l'inquiétude règne. Les terroristes commencent à forcer la fermeture des commerces, à enlever des personnes et à s'attaquer aux forces de sécurité. Les manifestations contre le pouvoir se sont accrues dans la région. Elles se sont étendues par le nombre. On compte des dizaines de milliers de manifestants parmi lesquels des salafistes qui menacent les minorités. Aujourd'hui la Syrie, demain ce sera le tour de l'Occident.

Dans les banlieues Nord d'Alep, "Hreytan", "Anadane" jusqu'à Azaz, on assiste à de véritables batailles. La route qui relie Damas à Alep n'est plus sûre, de même que la route reliant Alep à Lattaquieh à l'Ouest. La seule voie encore praticable est celle reliant Alep  à Damas par Raqqa et Salamieh. Désormais, il faut prendre l'avion.

Nous nous attendons au pire; Nous sommes inquiets.

Longues files d'attente devant les boulangeries. 


Alep - 3 Juin 2012 - Nous apprenons que de très longues files d'attente se forment aujourd'hui dimanche 3 Juin 2012 à Alep devant les boulangeries. Par ailleurs, la bouteille de Gaz évolue entre L.S.2000 (€25,3) et L.S. 2200 (€27,2) livres syriennes alors que son prix n'était que de quelques €3 il y a quelques mois.

2 commentaires:

  1. Je suis français et je n'approuve pas la politique de mon gouvernement. Cette politique a une odeur de pétrole et de gaz et maintenant elle a une odeur de sang. C'est horrible.
    Soyez les témoins. Mettez tout par écrit, enregistrez, archivez les informations pour que le monde sache la vérité, maintenant et dans le futur. Il vous faut beaucoup de courage. Faites appel à toutes les autorités religieuses et civiles pour qu'elles agissent auprès des gouvernements occidentaux.

    RépondreSupprimer
  2. Cette prière a été trouvée dans le sépulcre de Notre Seigneur Jésus-Christ et envoyée, en l'an 802, par le pape Léon III, à l'emprereur Charlemagne. Elle était écrite sur parchemin en lettres d'or et longtemps, fut conservée pieusement à l'Abbaye Saint Michel de France. Quiconque lit cette prière, l'entend lire ou lap orte sur lui, ne mourra pas subitement, ne se noiera, ne se brulera : aucun venin ne l'empoisonnera, il ne tombera pas entre les mains de ses ennemis, et il ne sera pas vaincu par eux dans les batailles.

    + (Faire le signe de Croix)
    Dieu Tout Puissant, qui avez subi la mort sur l'arbre patibulaire de la croix, pour expier tous mes péchés, ayez pitié de moi.
    + O Sainte Croix de Jésus-Christ, repoussez loin de moi toute arme tranchante.
    + O Sainte Croix de Jésus-Christ, préservez-moi de tout accident corporel.
    + O Sainte Croix de Jésus-Christ, détournez-moi de tout mal, faites que je puisse sauver mon âme.
    + O Sainte Croix de Jésus-Christ, éloignez de moi toute crainte de la mort et accordez-moi l vie éternelle.
    + O Sainte Croix de Jésus-Christ, gardez-moi et faites que les esprits malins, tant visibles qu'invisibles, fuient devant moi, dès aujourd'hui et dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
    Aussi vrai que Jésus est né le jour de Noël,aussi vrai que Jésus a été circoncis, aussi vrai que Jésus a reçu les offrandes des trois Rois Mages, aussi vrai que Jésus a été crucifié le Vendredi Saint, aussi vrai que Joseph et Nicodème ont ôté Jésus de la croix et l'ont mis dans le sépulcre, aussi vrai que Jésus est ressuscité et monté au Ciel de même ; qu'il soit vrai que Jésus me préserve et me préservera de tout attentat de mes ennemis, tant visibles qu'invisibles, dès aujourd'hui, et dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
    O Dieu Tout Puissant, sous la protection de Jésus, Maria, Joachim, Jésus, Maria, Anna, Jésus, Maria, Joseph, je me remets entre vos mains. Ainsi soit-il.
    O Seigneur, par l'amertume que vous avez soufferte pour moi sur la Sainte Croix, principalement lorsque votre âme s'est séparée de son corps, ayez pitié de mon âme quand elle sera délivrée de ce monde. Ainsi soit-il.

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.