dimanche 10 mai 2015

Recenser la population sur une base confessionnelle est-il répréhensible ?

Si nous interrogions la population musulmane de France au sujet de la moralité du recensement de la population française sur une base confessionnelle, il n'est absolument pas certain qu'elle trouverait l'action répréhensible. Bien au contraire, faire reposer les statistiques sur une telle base, revient à reconnaître à la communauté musulmane son existence propre et son appartenance à part entière à la nation française.
 
Que M. Robert Ménard, Maîre de Béziers en France, veuille mieux connaître l'appartenance confessionnelle de la population dans sa ville n'a en soi rien de raciste. A t-il proclamé que les adeptes des religions chrétiennes ou juives étaient supérieures à ceux de la religion musulmane ? Ce n'est bien évidemment pas le cas et sa démarche ne soulève aucune problématique "raciste". En revanche, si les lois de la république interdisent un tel recensement, il n'y a qu'à demander à la république de modifier ses lois car la société évoluant, la république doit s'y adapter ; elle ne peut rester figée. En cherchant à gommer les transformations confessionnelles en cours de la société française, la république se prive de la mesure du poids des confessions ; elle prend ainsi le risque, par ignorance, de susciter des tensions de plus en plus fortes pouvant devenir explosives car rien ne garantit que toutes les composantes de la société civile épouseront, au fil de leur évolution, la laïcité à la française.
 
En France, nous n'avons pas l'impression que le peuple ait participé à la décision de la politique publique qui a consisté à ouvrir les frontières de l’hexagone à une population musulmane à l'égard de laquelle les français ne sont pas hostiles bien naturellement, mais à laquelle une partie de la population française ne souhaite pas avoir un jour à obéir, si les lois que cette majorité musulmane ferait voter auraient un caractère confessionnel dominant. Rien ne dit qu'un islam dominant en France, maintiendra la laïcité.

Nous espérons que notre constat soit erroné, alors que nous affirmons qu’une partie de la population française n'a plus confiance dans la laïcité publique, car les temps actuels sont hostiles au christianisme qui souffre d’un réel mépris à son égard et d’un parti-pris injustifié en faveur de l'islamisation du pays ; les chrétiens doivent faire face à de véritables attaques contre les racines chrétiennes et greco-romaines de la France…Leur confiance dans les décisions de ces gouvernements qui passent ne serait-elle pas en voie d'amnuisement voire un jour d’extinction ? 

L’initiative du recensement prise par M. Robert Ménard, relève tout simplement de la politique publique en matière de population. Les données de ce recensement ont-elles été publiées ? Ont-elles été diffusées ? Ce n'est bien évidemment pas le cas ; de plus, aucune obligation de confidentialité n'a été violée lors de la procédure. 

Contrôler les entrées-sorties de populations est une mesure élémentaire en matière de politique....Comment les dirigeants peuvent-il mener une politique économique, sociale, éducative, de sécurité, etc..., s'ils n'ont pas une connaissance fine de la démographie, de la nature de la population et de ses mouvements ? 

Lorsque l'existence du recensement a été divulguée à Béziers, pourquoi les médias et les officiels ont immédiatement songé à un usage négatif des données confessionnelles ? N'est-il pas utile de savoir qui est musulman, dans une ville lorsque l'on sait que les musulmans ont des revendications propres et fréquentes ? Si la méthode statistique basée sur les prénoms est contestable, que le gouvernement donne les moyens d'une méthode plus rigoureuse.  

Revenons à l'Islam et aux musulmans qui ont plus à souffrir d'une laïcité païenne dont le but est d'éliminer toute existence propre des religions pour les fondre dans un ensemble laïc dont l'esprit sera, au final, contraire à celui de la religion de Mohammed. Cette volonté de laïciser à outrance est même contraire à l'appui que la France fournit à l'Islam Sunnite, religion politique et théocratique plus que ne l’est l'Islam chiite qu'elle combat au Proche-Orient. 

Le problème est que les gouvernements français successifs ne se sont jamais adressés à la population française pour lui dire que le but de leur politique était d'accroître la population musulmane dans le pays pour affaiblir le poids du christianisme et ainsi créer une mixité confessionnelle déracinée. Les français chrétiens perdant leur identité face à un système de référence contraire à ses convictions et plus favorable à l’Islam, tandis que la population musulmane importée ne connaîtrait plus ses racines étant loin de la terre de ses ancêtres qui l’a vu naître.  

Une population déracinée est le modèle idéal, facile à soumettre, pour imposer la mondialisation et finalement un gouvernement unique, portant en lui les germes d'une dictature à venir. Sous prétexte de promettre l'Eden européen, on prépare un pouvoir mondial unique et inamovible.  

A présent, après avoir pris la parole, cédons-là à M. Arnaud Floch, directeur délégué de la rédaction du magazine « valeurs actuelles ». Il nous donne son avis sur l'initiative de Robert Ménard.
 

Le Veilleur de Ninive

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.