samedi 23 août 2014

Irak : Des révélations à ne pas manquer....

Deux discours non-politiquement correct sur l'Irak à voir à tous prix :
 
1° - Des révélations sur la relation US-Irak en lien avec le 11 Septembre 2001 (sous-titrage en français). 


2° - Une interview impressionnante de Tarek Aziz, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères sous le régime de Saddam Hussein, qui révèle la révoltante injustice humaine et les mensonges des nations fortes (Sous-titrage en français).
 

mardi 19 août 2014

Le Liban, face à sa chance d'unité.

Le dernier discours du Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, prononcé le Vendredi 15 Août 2014, nous a impressionnés, avouons-le, par sa lucidité, sa modération et sa volonté d'unité.
 
Peut-être sommes-nous dans l'erreur en nous montrant "admiratif" ; à l'entendre, nous avons eu la sincère impression que son message était clairvoyant et cohérent, ce qui n'est pas le propre du politicien menteur et manipulateur.
 
Certes, est-il légitime, pour une partie de ses compatriotes libanais de ne pas approuver sa politique, mais il est tout autant illégitime, de la part de ces derniers, d'adopter une attitude d'opposition systématique, similaire à celle qui avait menée au désastre de la guerre civile en 1975, et qui fut si maladroitement préparé par les gouvernements faibles et inconscients qui étaient  en charge à Beyrouth dans les années, 1969-1975 qui précédèrent la confrontation.
 
En ces temps-là, les villages chiites du Sud Liban recevaient régulièrement les bombes lâchées par Israël, tandis que les israéliens réagissaient ou anticipaient par des bombardements, en échange des tirs sporadiques et des actions guerrières et de résistance qui provenaient, par-delà la frontière libanaise, des mouvements palestiniens ; ces derniers outrepassant bien entendu, la politique souhaitée et envisagée par les différents gouvernements du Liban qui se montraient, à tour de rôle, résignés face à leur incapacité à contrôler le Sud du pays. Le Sud-Liban était déconsidéré; ce bout de territoire comptait à peine dans la superficie du pays. Les actions guerrières qui s'y menaient échappaient, de façon presque totale, au gouvernement central. 
 
A l'heure actuelle, la situation diffère tout de même mais nous craignons que les erreurs ne se ressemblent. Toutes la parties libanaises font désormais face à la même menace et "c'est peut-être la chance de la société libanaise" de pouvoir trouver [pardonnez le paradoxe], en cet ennemi commun qu'est l'Armée Islamique de l'Irak et du Levant (Da'ech), l'occasion de son unité. 
 
Nous sommes conscients qu'il est plus aisé d'affirmer et de suggérer que de réaliser mais si seulement les partisans du 14 mars pouvaient accepter quelque peu la force armée du Hezbollah qui fut constituée, presque par obligation, à la suite de l'indécision politique des années 1969-1975 et de l'invasion israélienne de 1982. Nous invitons les sunnites libanais  à se souvenir de leur propres positions d'alors, tandis qu'ils étaient d'ardents partisans du combat contre Israël et de la résistance armée. Inversement, si seulement les partisans du 8 mars et du Hezbollah, en particulier, pouvaient promettre à leurs adversaires politiques, l'acceptation d'une coordination armée-résistance renforcée, voire même le passage de certaines troupes du parti de Dieu, sous un commandement unifié armée-résistance.
 
L'heure est venue de s'allier. Aucune des parties n'a le droit de dénigrer l'autre et de refuser la perspective d'union, car à n'en pas douter, chacun des deux camps, 8 et 14 mars, détient des éléments de la solution, dont le plus important d'entre-eux est, pour l'heure, l'unité des libanais.
 
"Le Liban fait face à une menace existentielle" ! Quel libanais raisonnable pourrait le nier ? "Comptons sur nous-mêmes" affirmait le secrétaire-général du Hezbollah. Y a-t-il honte à cela ? Tout recours à un Etat étranger ne serait que douteux, au moment où nous assistons à une guerre visant à détruire le patriotisme et l'amour des éléments constitutifs de la Nation, territoire, peuple et volonté de vivre ensemble.  
 
Les chiites, le Hezbollah et le Sud-Liban, sont désormais sous une double menaces. La première provient des takfiristes et de "Daech", en particulier, dont les mercenaires importés se rapprochent et sont susceptibles de s'infiltrer au Liban. La seconde menace émane d'Israël, voisin  en perpétuelle confrontation avec le sud-Liban, puisque la paix n’est toujours pas établie entre les deux pays. En outre, les très nombreux signes et signaux que nous percevons sur le rôle possible d'Israël et des Etats-Unis dans l'activation des takfiristes pour anéantir les Etats arabes voisins ne sont pas là pour rassurer le peuple libanais et l'inviter à la démobilisation, face à son voisin du Sud. 
 
Pour les raisons que nous venons d'évoquer, il apparait du devoir de tous les libanais, partisans du 8 et du 14 mars, de mettre de côté leurs divergences. Il ne leur est pas demandé de renier leurs positions, mais "de modifier leurs priorités", pour se ranger, comme un seul homme, derrière l'armée libanaise et le gouvernement libanais afin de se choisir un Président fort qui serait chargé de "tendre" l'ensemble des forces et des moyens du pays vers l'assistance au peuple et à ses réfugiés et par ailleurs pour défendre le territoire face un "ennemi" qui se trouve aux portes du pays, les takfiristes impitoyables et sanguinaires qui semblent à peine appartenir à la race humaine. Il sera temps, plus tard, de lire dans les évènements quel jeu, Israël et les Etats-Unis auront joué dans cet abominable et satanique scénario.   

 Le Veilleur de Ninive.
 
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.