lundi 28 juillet 2014

Frank Wolf, membre de la Chambre du Congrès américain dénonce avec vigueur le génocide des chrétiens d'Irak.

Frank Wolf, membre du congrès américain, en reprenant un article du Wall Street Journal, dénonce avec force et vigueur le sort des chrétiens d'Irak ; il parle de "genocide" et de "crimes contre l'humanité"....et appelle les musulmans à réagir.... 

Le discours est naturellement en anglais ; nous le regrettons pour nos lecteurs qui ne maîtisent pas cette langue. Il était cependant très nécessaire de le diffuser en raison de la vigueur du ton et du contenu. En échange, nous avons traduit pour eux, de l'anglais au français, l'article du Wall Street Journal datant du 22 Juillet 2014, sur lequel M. Frank Wolf prend appui. Voir ci-dessous.


Les attaques des islamistes contre les non-musulmans sont un problème pour l'Islam.

Imaginez qu’une secte chrétienne fondamentaliste capture la ville française de Lyon et commence à éradiquer de façon systématique les musulmans qui s'y trouvent. Leurs mosquées seraient détruites, leurs croissants défigurés, les Corans brûlés et ensuite tous les musulmans seraient contraints de fuir ou de faire face à l'exécution. Un tel événement serait impensable aujourd'hui, et s’il se produisait, le Pape François et tous les autres leaders chrétiens dénonceraient et soutiendraient les efforts des gouvernements pour l'arrêter.

Pourtant, c'est pour l’essentiel ce qui se passé, dans le sens inverse, à Mossoul où l'État islamique d'Irak et du Levant a détruit tous les signes du christianisme de l'ancienne ville. Les Chrétiens ont vécu à Mossoul depuis près de 2 000 ans, mais aujourd'hui ils revivent les guerres de religion musulmanes du moyen âge.

L'église de la Vierge Marie à Mossoul est abandonnée après que des militants islamistes l’aient fermée et qu’ils eurent déposé la Croix du clocher.

Ils n'ont eu de choix que de se convertir à l'Islam ou fuir. Ils ont été avertis de l'ultimatum dans les jours qui précédèrent la fin de semaine au-delà de laquelle ils seraient tués s'ils demeuraient sur place. Par milliers — des familles entières souvent — ont dû quitter la ville avec pour seuls biens leurs vêtements, car les militants s'étaient emparés de leur argent ou de leurs bijoux. Les Croix furent détruites partout dans la ville.

Qu'une  croyance avec une telle violence aveugle puisse exister au XXIème siècle, est difficile à imaginer et croire pour de nombreux chrétiens dans le monde, mais ceci est le problème de l'Occident.

Les juifs savent trop bien que l'anti-sémitisme peut inspirer des comportements meurtriers. Mais les Chrétiens et les laïcs, précédemment chrétiens, qui ont suivi et qui se complaisent dans leur propérité moderne, préfèrent détourner leur regard ou blâmer toutes les religions comme étant, toutes, la cause de l'intolérance.

Aujourd'hui, l'extrémisme religieux est presque entièrement musulman. Tandis que l'éradication des chrétiens par l'Etat Islamique du l'Irak et du Levant (E.I.I.L.) en est la plus barbare, les islamistes en Egypte ont poussé dehors des milliers de chrétiens coptes, des maisons qu'ils occupaient depuis des siècles.

Le même constat est vrai dans les régions musulmanes de l'Afrique. Cela ne signifie pas que tous les musulmans sont des extrémistes, mais cela signifie que tous les musulmans ont l'obligation de dénoncer et de résister aux extrémistes qui assassinent au nom d'Allah. Trop peu d'Imams, vivant dans l'Occident tolérant s'y opposeront.

En ce qui concerne cet Occident post-chrétien, la plupart des élites seraient être à présent non-croyantes ; mais une culture qui ne parvient pas à protéger les croyants risque de réaliser le manque de confiance en elle pour se protéger elle-même.

Wall Street Journal

Irak : Sunnites modérés, vous tenez les clefs de la paix à venir....

En ces temps sombres pour Ninive, nous nous adressons à vous, musulmans sunnites modérés et frères en humanité.

Cela faisait quatre ans que nous veillions sur Ninive pour dire et redire sans cesse qu'il y avait des chrétiens là-bas qui avaient suffisamment soufferts et qu'il fallait les épargner.

Les Chrétiens Ninivites sont aujourd'hui mortellement blessés dans leurs coeurs ou même, pour certains, dans leur corps. Et pourtant, tous les Ninivites vous aimaient, ils voulaient vivre à vos côtés, mais vous craignaient car parmi vous il peut émerger des djihadistes, des rebelles, des violents, des criminels et des non-civilisés...capables de s'en prendre aux minorités faibles....Ces djihadistes n'ont malheureusement rien de la noblesse des bédouins ; heureusement que vous musulmans sunnites, vous n'êtes pas tous ainsi....et cela conserve l'espoir pour l'avenir.

Aujourd'hui, en Syrie et en Irak, une guerre terroriste fait rage ; on s'interroge sur les parrains et les commanditaires de ces conflits. Chacun de nous, intéressé par la question, s'est forgé son idée. Sans approfondir pour le moment la nature des pourvoyeurs de fonds et des acteurs en coulisses de cette guerre, il est urgent de rappeler que vous les  modérés dans la pratique de l'Islam, qui habitez les pays du Proche-Orient où sévissent les dijhadistes et leur parrains et sponsors, vous ne pouvez rester silencieux face à la persécution et à la menace constante qui pèse sur les chrétiens vivants en Syrie, en Irak, au Liban, etc... Le risque existe bien de voir un jour l'amour que les chrétiens éprouvent à votre égard, se transformer en crainte accrue et devenir haine...contre vous et l'Islam.

Dans les cercles chrétiens, il y a des débats entre partisans de la réaction violente face aux  "agresseurs musulmans" et ceux  qui penchent pour le dialogue avec vous, car nombreux sont ceux qui, chez les chrétiens, persistent à penser que les pourparlers sont la voie royale à l'entente et pour vivre ensemble. Mais que les musulmans modérés que vous êtes, ne se trompent pas. Vous n'aurez pas toujours "en face", des chrétiens qui se taisent. Et puis, même si c'était le cas, vous trouverez ensuite les deux milliards de boudhistes, shintoïstes, hindouistes, etc....

Il est probable que les chrétiens du monde ne seront pas toujours des partisans d'un pacifisme qui refuse la violence, accrochés au dialogue jusqu'au martyre, et repoussant à chaque coup la réplique....

Le basculement des chrétiens sous la bannière du combat pourrait se faire à une vitesse vertigineuse car la religion chrétienne est aussi une religion du martyre mais normalement du martyre dans la non-violence. Ce n'est pas en tuant les autres que les chrétiens accèdent au Paradis mais en témoignant par le martyre résigné et la non-violence qu'ils y parviennent. Toutefois, s'il est invité à mourir résigné, il a le devoir de protéger son frère en Christ menacé et la prise des armes peut être justifiée, car le conflit tombe alors sous le concept de "Guerre Juste", normalement dernier recours après les ultimatum. Si les chrétiens doivent redouter le "mal vivre" plus que la mort, l'affrontement chrétien contre les forces du mal, qui harcèlent le fidèle, est au coeur de la vie en Eglise. Lorsque le chrétien arrive à l'évidence que les forces diaboliques ne sont pas toutes en lui, il ne lui reste plus qu'à engager sa personne pour combattre ces forces qui seraient à l'extérieure menaçant, agressant, détruisant, tuant, sans scrupules, ne respectant aucune règle humanitaire.

Musulmans sunnites modérés, il est encore temps pour vous de réagir en vous élevant, nous l'espérons de façon assourdissante, pour dénoncer les pogroms de chrétiens en Irak et en Syrie et au passage, ceux des autres minorités. Il s'impose à vous de combattre les djihadistes, qui par leurs crimes abjects contre les chrétiens, spolient le message du Prophète.

La video ajoutée ci-dessous, qui, hélas, n'est pas de bonne qualité, illustre cependant les risques d'évolution des consciences chrétiennes occidentales, aujourd'hui pacifistes et que certains soupçonnent même de tiédeur, de les voir glisser progressivement vers une affirmation plus ferme et virile d'un anti-islamisme qui serait alors regrettable mais qui se comprendrait si les musulmans sunnites modérés ne se substituaient pas à eux dans la revendication d'une protection des minorités non-musulmanes en pays sunnites.

Sunnites modérés, vous tenez les clefs de la paix à venir. Soit vous relevez le défi qu'on attend de vous de protéger les minorités, soit vous serez accusés d'être les adeptes d'une religion violente faite d'illuminés, voire d'une non religion.

Musulmans et Chrétiens, ensemble sauvons la paix en Syrie et en Irak  et vous sunnites, donnez le ton et l'exemple, car c'est sous la dictature de mouvements extrêmes émergeant sur vos territoires, que les pogroms des minorités se déroulent. Modérés, vous êtes les vrais musulmans, mais ceux qui craignent l'Islam ont besoin de preuves visibles et des prises de positions fortes de votre part.

Souvenons-nous du discours de Ratisbonne tant décriée, par vos coreligionnaires qui fut prononcé par le Pape Benoît XVI, sur le thème "Foi et Raison" : il risque de se révéler prémonitoire, si vous ne réagissez pas aux massacres des chrétiens par vos adeptes.

Qu'avait alors affirmé, Benoît XVI ? Il reprenait, souvenons-nous, les paroles de l'Empereur byzantin Manuel II Paléologue qui disait, s'entretenant avec un musulman persan : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ». L’empereur, après s’être prononcé de manière si peu amène, explique ensuite minutieusement les raisons pour lesquelles la diffusion de la foi à travers la violence est une chose déraisonnable. La violence est en opposition avec la nature de Dieu et la nature de l’âme. « Dieu n’apprécie pas le sang — dit-il —, ne pas agir selon la raison, sun logô, est contraire à la nature de Dieu.

Faites en sorte que ces paroles soient démenties. Le Pape Emérite Benoît XVI, serait le premier parmi les heureux à apprendre le démenti, par les faits, de sa propre citation. 

Quant à la question relative à la nature des "fauteurs" de guerre en Syrie et en Irak et des parrains qui incitent et soutiennent ces djihadistes, nous avons eu l'occasion de l'aborder de nombreuses fois sur notre "blog" dans des écrits passés. Nous avons souvent avancé ce qui apparait être une implication forte et grave des puissances de l'Occident, arabo-turques et israéliennes dans ces conflits régionaux.

Dans ces lignes, nous ne développerons pas de nouvelles analyses à ce sujet. Il n'en reste pas moins qu'il est de votre responsabilité à vous sunnites modérés de dénoncer, voire même de réagir aux actions criminelles des mouvements djihadistes dont nul, hors de vos rangs, n'est prêt à les rejoindre ou à croire à l'affirmation qu'il s'agit d'un message religieux.

Nous attendons que vos voix s'élèvent.....en attendant les chrétiens aiguisent leur volonté et leur virilité par la purification du coeur. 
 
 
Le Veilleur de Ninive

lundi 21 juillet 2014

Mossoul, dans la Plaine de Ninive, est désormais entièrement aux mains des Nationaux-Islamistes.

"Heil Abou-Bakr el Baghdadi" : Sache que l'Occident accepte que l'on t'appelle "Calife" [comme on l'appelait Fuhrer] et que tes hommes lèvent le bras du serment...

La potion est amère lorsque l'on découvre que le National-Islamisme en Orient chrétien ne suscite pas la même réaction que le National-Socialisme en Europe Occidentale...et pourtant le premier n'a même pas le message socialiste du second.
 
Aux nations occidentales dites "libres", nous disons que chacune de ses soumissions aux atteintes à la liberté des hommes, nous fait douter de la conception que l'Occident se donne de la liberté.

Nous disons avec une conviction ferme, "Non à la liberté libertaire qui se résigne et laisse faire les pogroms ! Oui à la Fraternité chrétienne qui seule peut conduire à la Liberté".

Les photographies reprises ci-dessous, montrent la destruction de lieux de culte, à Mossoul, au nom d'un nationalisme islamisme aveugle. Elles illustrent une situation arbitraire dont l'Occident semble s'accommoder en distinguant les "bons" des "mauvais" progroms....
 
Cette attitude inique, qui ébranle notre foi en la liberté comme fondement de la société, ne fait que nous renforcer dans la vraie Foi qui a désormais inscrit dans nos consciences que l'Orient jusqu'à l'Inde Etait, Est et Sera chrétienne et que la liberté est le fruit de la Fraternité et non un prémice.
 
Lecteur pour réagir, purifie ton coeur, seul moyen d'émerger de la tiédeur qui peut te prendre et prépare-toi au combat qui est livré à tous les hommes de Foi, vrais chrétiens et vrais musulmans modérés.

Le Veilleur de Ninive
 
 
 
 
 
 
 

lundi 14 juillet 2014

Le fils du Leader de Hamas, en charge de la rive-ouest du Jourdain, nous dit sa foi en Jésus-Christ....

L'entretien est précieux....Ecoutez-le en soutien. Que Dieu protège cet homme de l'aveuglement des hommes. Pour aller plus loin, lire son livre "le Prince Vert".
 


Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.