lundi 16 juin 2014

Un chrétien libanais du village de Ras-Baalbeck toujours détenu par le mouvement rebelle "Front al-Nosra".

Les habitants de Ras Baalbeck, village grec-catholique des confins de la Békaa, ont observé un sit-in, hier, sur la place de la localité, pour réclamer la libération de Makhoul Mrad, enlevé la semaine dernière par des miliciens syriens du Front al-Nosra venus du jurd de Ersal.

Makhoul Mrad se trouvait dans une carrière du village avec une dizaine d'ouvriers syriens et turkmènes, qui ont, eux aussi, été enlevés puis relâchés.
Ont notamment pris part au sit-in l'évêque Élias Rahhal, le curé de la paroisse Éliano Nasrallah et le président du conseil municipal Hicham Arja.

Prenant la parole, Mgr Rahhal a réclamé « la libération immédiate de Makhoul Mrad qui est un homme âgé et malade. Nous ne sommes pas des dhimmis ». « Ces temps-là sont révolus depuis des siècles. Nous sommes ancrés dans notre terre qui est le berceau du christianisme », a-t-il dit.
De son côté, le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, a évoqué dans un entretien avec la presse l'enlèvement de Makhoul Mrad. « Les barbes, les prières et la charia de ses ravisseurs ne font pas d'eux des musulmans et ne leur donne pas le droit d'enlever un chrétien. » « Ces miliciens syriens qui se sont réfugiés à Ersal ont osé enlever un chrétien de Ras Baalbeck. Nous soutenons la révolution syrienne, mais en aucun cas aux dépens des Libanais », a-t-il poursuivi.

« J'avais quitté un jour le Liban pour fuir les pressions du régime syrien, mais j'ai aussi un problème avec ceux qui utilisent la religion comme base pour le terrorisme. Nous accueillons des réfugiés syriens, mais nous ne pouvons tolérer en aucun cas des attaques contre les habitants de Ras Baalbeck ou d'autres citoyens libanais parce qu'ils sont chrétiens. J'userai de tous les moyens pour libérer Makhoul Mrad », a-t-il encore dit.

De son côté, le secrétaire général du courant du Futur, Ahmad Hariri, a souligné que « les chrétiens ne sont en aucun cas des dhimmis, mais tout simplement des Libanais. L'islam est innocent de ces terroristes qui veulent semer la discorde entre les musulmans et les chrétiens dans la Békaa ».
Par ailleurs, trois miliciens venus de Syrie à bord d'un 4x4 ont franchi le barrage de l'armée dans la zone de Wadi Atta à Ersal. La troupe a tiré dans leur direction, ils ont alors pris la fuite à pied pour se réfugier ensuite dans le jurd de la région.
 
L'Orient-Le-Jour - 16 Juin 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.