mardi 25 mars 2014

80 morts à Kessab en Syrie et les églises profanées.

Kessab (Syrie) - le 25 Mars 2014 - Le village de Kessab en Syrie, peuplé d’arméniens était, durant trois jours, la cible d'attaques brutales à travers la frontière syro-turque, par des bandes armées affiliées à Al-Qaïda. Ces attaques auraient coûté la vie à 80 personnes et auraient poussé la population civile de la zone à fuir vers des collines voisines pour aller chercher refuge dans les villes de Lattaquié et Basit.

Dans une déclaration écrite, le Comité national arménien a condamné les attaques et le rôle actif de la Turquie complice des groupes extrémistes dans leurs attaques ciblées contre la population minoritaire chrétienne et en Syrie. « Durant des mois, nous avons mis en garde la communauté internationale de la menace imminente des combattants étrangers extrémistes contre les minorités chrétiennes en Syrie » note la déclaration de l'ANC.

Ces attaques brutales et spontanées contre la ville de Kessab et les villages des alentours tous peuplées d'Arméniens, sont les derniers exemples de cette violence, activement encouragée par la Turquie voisine. « Nous appelons les Etats qui peuvent avoir une influence sur le conflit syrien d'utiliser tous les moyens en leur possession, pour faire cesser ces attaques contre la population civile pacifique de Kessab et leur permettre de retourner dans leurs foyers en toute sécurité. »

« Au cours des cent dernières années, c'est la troisième fois que les Arméniens sont forcés de quitter Kessab et dans les trois cas, la Turquie est l'agresseur ou du côté des agresseurs ».
Photo du centre de Kessab au moment de l'attaque

Selon les rapports de presse, l'incursion armée a commencé le vendredi 21 Mars 2014 à 05h45 par une attaque de rebelles liés à Al-Qaïda, le Front al-Nousra, Sham al-Islam et Ansar al-Sham, qui ont traversé la frontière turque pour attaquer la population civile arménienne de Kessab.

Les assaillants se sont immédiatement emparés de deux postes de garde donnant sur Kessab et d’une colline stratégique connue sous le nom d’Observatoire 45 et par la suite du point frontière avec la Turquie.

Les francs-tireurs ont visé la population civile et lancé des attaques au mortier sur la ville et les villages environnants.

Selon des témoins oculaires, les assaillants ont franchi la frontière turque avec la Syrie en traversant au vu et au su, la caserne militaire turque. Par ailleurs, selon les rapports des médias turcs, au retour les assaillants portaient sur leur dos leurs blessés pour les faire traiter en Turquie dans la ville de Yayladagi.

Quelques 670 familles arméniennes, la majorité de la population de Kessab furent évacuées par la direction de la communauté arménienne locale, vers des zones plus sûres, dans les villes voisines de Basit et Lattaquié. Dix à quinze familles qui avaient des membres trop âgés pour se déplacer, étaient incapables de quitter et ont préféré rester dans leurs maisons.

Des témoins oculaires et les médias d'Etat rapportaient que le samedi 22 Mars, les troupes syriennes ont lancé une contre-offensive pour tenter de récupérer le point de passage frontalier ; Cependant, le dimanche 23 Mars, les groupes extrémistes entraient une nouvelle fois dans la ville de Kessab prenant le reste des familles arméniennes en otage, profanant trois églises de la communauté arménienne de la ville et pillant des résidences locales, occupant la ville et les villages environnants.

Située à l’angle nord-ouest de la Syrie, près de la frontière avec la Turquie, Kessab avait jusqu'à une période très récente, échappé aux grandes batailles du conflit syrien. La population arménienne locale avait augmenté dans les années récentes, la ville servant de refuge aux populations fuyant les villes déchirées de Yacoubiyé, Rakka et Alep.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.