jeudi 7 novembre 2013

Syrie, L'émigration des chrétiens de l'antique ville de Raqqa

Raqqa - le 07 novembre 2013 - De notre correspondant - Les Chrétiens ne sont pas épargnés par les attaques à Raqqa.

1° La première attaque sur la ville a eu lieu en mai dernier, lorsque des éléments du Front al-Nosra se sont portés sur la récolte d’orge des terres d’Aga Yaacoub Saghtilian dans la ville de Tell-Abiad.

2° Il y a quelques jours, le corps d’un jeune chrétien a été trouvé allongé sur la route de Tabqa après qu’il eut été enlevé dans la ville elle-même.

Ces événements ont conduit les habitants de Raqqa, qui se considèrent intégrés au tissu social, à la contestation. Un certain nombre d'entre eux ont même participé au mouvement d'opposition pacifique contre le régime. Le Capitaine dissident Toni Mallouhi, Directeur de la Zone de Mansourah, a livré sa zone aux phalanges de l’Armée Syrienne Libre, au début du mois de Février, avant l’entrée des éléments armés dans la ville. Les forces du régime ont alors perquisitionné son village de Jouar al-Afs qui se trouve près de Homs et l’ont arrêté ; elles l’ont ensuite transporté à l’aéroport militaire de Raqqa pour le remettre par la suite à la section de la sécurité criminelle de Raqqa, avant que des combattants des Brigades de Nasser Salah Eddine, ne le prennent en otage, lors de leur entrée dans la ville et ne le livrent à « l’Armée Islamique de l’Irak et du Levant » «داعش» après leur allégeance à leur général.

C’est alors que l’exécution de Mallouhi a été décidée mais après l’intervention de quelques notables, le capitaine dissident fut gardé en vie suite à sa conversion à l'islam et après avoir pris le nom de Mohamed Nour Mallouhi.

Cet incident a été suivi de la destruction, par des inconnus, de la Croix placée face à l'Eglise de Notre-Dame de l’Annonciation située au Centre-ville de Raqqa. Des civils militants ont alors protesté et appelé à des manifestations pour réclamer la protection des églises. Des hommes armés masqués ont alors démonté les cloches et les croix qui se trouvaient sur le clocher de l’Eglise des martyrs et ont détruit tout ce qu’elle contenait avant de brûler la bibliothèque des deux églises. A la place des deux croix, ils ont élevé le drapeau de l’Armée Islamique de l’Irak et du Levant.

Le militant Youssef, de confession musulmane, rapporte que « la situation était difficile. Nous ne pouvions défendre nos frères avec lesquels nous vivions depuis de longues années. Notre souffrance est grande et nous ressentons de la honte et de l’impuissance. Les Chrétiens font partie de notre histoire depuis des décennies. Ils ont habité parmi nous et nous n’avons eu que des lamentations en voyant les flammes et les colonnes de fumée s’élever.

Les chrétiens ont quitté Raqqa alors qu’ils y étaient arrivés, selon des sources historiques, depuis des décennies et la dernière immigration à l’époque contemporaine, remonte à l’arrivée de quelques dizaines de familles arméniennes qui avaient fuit les massacres de 1915 que les Turcs/Ottomans avaient commis.

La peur domine les gens et personne n'ose la critique. Se plaindre de la situation en général, est devenu un tabou. Le nouvel Etat espionne et s’informe sur chaque maison, ruelle par ruelle. On cite l’exemple de personnes qui ont disparu pour avoir critiqué une décision ou exprimé du ressentiment à l’égard d’un comportement particulier. Le Conseil de la Charia qui avait été mis en place pour garantir les droits des personnes est incapable de se protéger lui-même. Son Président, Abdullah Al-Assef a été enlevé, le troisième jour de la fête d’al-Adha. Depuis, nous n’avons aucun signe de lui. Le Conseil est incapable de protéger quiconque et de conduire les affaires de la ville ; il est dans la même situation que le Conseil local dont certains des membres avaient, auparavant, été arrêtés par les brigades.

Traduit de l'arabe par le Veilleur de Ninive.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.