dimanche 29 septembre 2013

Quai d'Orsay : les ambassadeurs arabisants envoyés en Amérique du sud...

Le Figaro - Georges Malbrunot - 27 septembre 2013 - Successivement, trois ambassadeurs spécialistes du monde arabe viennent d’être nommés en Amérique du sud ou en Europe du nord. Une vague de nominations qui suscite l’incompréhension de nombreux diplomates au moment où notre pays a tant besoin d’expertise face à un monde arabe en pleine recomposition.

Ambassadeur aux Emirats arabes unis, Alain Azouaou a été prié de s’intéresser à l’Irlande, où il représentera désormais l'Hexagone. Cet arabisant, fin connaisseur du Golfe où il a été ambassadeur au Qatar et consul-général à Djeddah en Arabie saoudite, a notamment participé à l’installation de la base militaire française à Abou Dhabi. Et ces derniers mois, il a parrainé le contrat sur la fourniture de satellites d'observation aux Emirats. Bref, il n’a pas démérité. Alain Azouaou a été remplacé aux Emirats par Michel Miraillet, ancien patron de la Direction des affaires stratégiques au ministère de la Défense, peu familier du Moyen-Orient, et connu pour son tropisme favorable à Israël.

Consul-général de France à Jérusalem – c’est-à-dire en fait le représentant de Paris auprès des Palestiniens – Frédéric Desagneaux est dépêché lui à Caracas au Vénézuéla pour représenter notre beau pays. « C’est un excellent connaisseur du problème palestinien », souligne un de ses collègues qui n’en revient pas de telles nominations. « Il avait dénoncé à maintes reprises dans ses télégrammes la colonisation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-est », ajoute ce diplomate.

Enfin, Denis Pietton, directeur de cabinet de Laurent Fabius, a été nommé au début de l’été ambassadeur de France au Brésil. Las d’être court circuité par d’autres membres du cabinet de Laurent Fabius, ce cadre émérite du Quai n’aura fait qu’un an auprès du ministre des Affaires étrangères. Denis Pietton avait été ambassadeur de France au Liban, consul général de France à Jérusalem, et numéro deux à Washington.

Seul rescapé de ce qu’on oserait appeler une chasse aux sorcières, Christian Nachlé, chargé du Moyen-Orient au cabinet de M. Fabius, a été désigné ambassadeur de France à Koweït… au bout d’un an seulement auprès du ministre. Il a été remplacé par Anne-Claire Legendre, une arabisante qui travaillait auparavant sous l’autorité de Gérard Araud, à la représentation française auprès des Nations unies à New York.

« Vos amis du deuxième étage (sous entendu de la toute puissante direction Afrique du nord/Moyen-Orient) et leur slogan l’OLP vaincra, c’est fini maintenant », me disait il y a quelques années un ambassadeur pro-israélien un tantinet néoconservateur, ravi de tailler des croupières à ses rivaux arabisants …. Amorcé sous Bernard Kouchner en 2007, le mouvement se poursuit donc. Reste à savoir si c'est la meilleure façon de concevoir une bonne politique étrangère au Moyen-Orient....

samedi 28 septembre 2013

Les pendules mises à l'heure...au moment où les fanatiques tiraient sur Maaloula.

Congratulations M. GALLOWAY.....
You're a real man...
and a gorgeous disciple of Jesus-Christ.
We support  you....

Le parlementaire britannique M. George GALLOWAY défend, en anglais bien naturellement, les chrétiens de Syrie et la ville de Maaloula. Il le fait avec le courage de "Rolland tenant Durandal [=son épée] en attente des secours". Il dénonce nommément les dirigeants du monde occidental, leur hypocrisie, celle des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France, celle de ces "fallacieux chrétiens" [bien évidemment, ils n'ont plus rien de chrétiens], qui font leur dévotion et soutiennent les barbares envoyés en Syrie pour tuer "Hallal" les chrétiens syriens. 

"Le meilleur endroit du Proche-Orient pour les chrétiens c'était la Syrie....." dit-il... 


mercredi 11 septembre 2013

Urgence! Les rebelles menacent les Chrétiens d'Alep du même sort que Maaloula.

La ville d'Alep est menacée
du sort de Maaloula

Jeudi 12 Septembre 2013 | En direct d'Alep | Ce matin les quartiers chrétiens d'Achrafieh et de Sirianne ont reçu quelques dizaines de fusées "hawn". 

Notre correspondant sur place qui est de confession chrétienne nous a rapporté que dans la matinée, il lui a fallu emmener à l'hopital du quartier, un jeune kurde de 13 ans, qui a été blessé par des éclats d'obus en se rendant à la recherche de pain. 

Le chemin de "Khanasser", la seule voie de liaison entre Alep et le monde extérieur, est toujours sous le contrôle des rebelles qui la rendent impraticable par les francs-tireurs qu'ils ont postés. A la situation d'Alep vient s'ajouter la confrontation persistante entre ASL et Kurdes du PKK.

L'isolement d'Alep a accru le marché-noir à un point inimaginable. La bouteille de gaz butane se vend à 18.000 livres syriennes, alors qu'elle s'échangeait à 300 livres avant le début de la guerre.

Plus loin dans la vallée chrétienne de Mar Marita, non loin du Crac des chevalier (Hosn al-Akrad), les francs-tireurs sévissent aussi sur les villages chrétiens. 

Toutes ces menaces accrues sur les chrétiens, ont poussé des dizaines et des centaines de jeunes baptisés à rejoindre les milices du régime pour protéger les lieux saints des sacrilèges que commettent les mercenaires rebelles. 

On peut dire que même à Alep, le moral de l'armée arabe syrienne est bon et se maintient en dépit de la présence de près de 80.000 rebelles appuyés par des conseillers turcs et israéliens. Il faut dire qu'Alep est la clé de la Syrie. 

Pour ceux qui souhaitent aider financièrement les chrétiens de Syrie, il y a des associations caritatives qui se dévouent à cela : OdOAEDCFCO, tandis que pour aider les syriens sans considération confessionnelle, il y a AFS.

Mercredi 11 Septembre 2013 | Nous vous faisons part d'une brève communication téléphonique avec notre correspondant qui se trouve à Alep qui est coupée du monde. Voici le message reçu :  

"Ca va très très mal ! Depuis deux ou trois jours, les rebelles lancent des roquettes sur les quartiers chrétiens. Nous n'avons pu dormir cette nuit, à cause des fusée "hawns". L'approvisionnement en électricité et eau est souvent coupé ; les communications téléphoniques et internet sont exceptionnelles. Nous sommes totalement assiégés par les rebelles. Nous ne savons pas comment cela va se terminer. 

L'armée a envoyé des renforts pour nous protéger. Les rebelles ont menacé directement les chrétiens et les Alaouites, leur promettant le même sort qu'à ceux de Maaloula. Les soldats sont prêts à se battre jusqu'au bout. 

Pour le moment, l'armée arabe syrienne arrive à éloigner les rebelles. Elle a dépêché des miliciens chrétiens pour protéger les églises.

Les aides ne parviennent plus; toutes les matières alimentaires se font rares. Nous nous nourrissons de riz et de bourghol et c'est tout. Il est cependant possible de trouver quelques légumes mais il n'y a plus ni viandes, de fromages". 

Cette vidéo a été tournée au coucher du soleil hier soir. Elle donne une idée de la manière dont la nuit s'est déroulée pour les malheureux habitants d'Alep. Vous remarquerez qu'aucun grand média ne traite de la situation sur place.


jeudi 5 septembre 2013

Maaloula, la ville des Eglises et des Sanctuaires antiques serait à nouveau dans les mains du Front Al-Nosra.

Maaloula
la "Lourdes" Syrienne
symbole de l'unité islamo-chrétienne
vient encore de changer de mains le dimanche 8 septembre après avoir été reprise par les rebelles. 

Le Veilleur de Ninive avait prévenu le 12 Août 2013 de l'attaque de Maaloula, sous le titre, Syrie, Menaces très graves et imminentes sur MaaloulaDepuis, aucun commentaire des gouvernements occidentaux...Il faut dire que pour eux, il y a génocides et génocides.

Maaloula : l'armée arabe syrienne aurait investi le village et délogé les mercenaires du Front al-Nosra.

Jeudi 12 Septembre 2013 | 17h05 | Le Veilleur de Ninive | Que se passe-t-il exactement à Maaloula ? A l'heure qu'il est, l'armée arabe syrienne a atteint le couvent Mar Takla (Saint Thècle). En revanche l'Eglise Saint-Serge et Bacchus est toujours dans les mains des mercenaires du Front al-Nosra. Le bâtiment est très abîmé ; plus rassurant se trouve le fait que les trésors du l'Eglise ont pu être évacués à temps et se trouvent à l'abri.  Ce matin, dix jeunes gens, réfugiés au Monastère des Soeurs ont été libérés par l'armée arabe syrienne.


Mercredi 11 Septembre 2013 | Agence Sanaa | AFP | 
Par l'intermédiaire de l'agence officielle Sana, l'armée arabe syrienne affirme être entrée mercredi dans le village de Maaloula, pour tenter de déloger les mercenaires du Front al-Nosra.

Les unités de l'armée seraient arrivées sur la place principale du village et auraient atteint le couvent Mar Takla, après avoir tué un certain nombre d'éléments armés.

Une religieuse du couvent Mar Takla a confirmé à l'AFP l'arrivée de l'armée syrienne. Les soldats sont arrivés, sont entrés dans le couvent et ont hissé un grand drapeau syrien sur la petite fontaine qui se trouve dans la cour du couvent puis ils sont repartis en direction de l'hôtel as-Safir. La religieuse a ajouté que les soldats étaient approximativmeent au nombre de 70.

Quant à la majorité des habitants de Maaloula, ils auraient fui vers le village sunnite voisin d'Aïn al-Tiné et Damas.  

Maaloula : le village à nouveau aux mains du Front al-Nosra. 

Lundi 9 Septembre 2013 - Selon le Collectif VAN, après une première tentative d'invasion le 4 septembre stoppée par l'armée et les comités populaires, des centaines d'hommes armés syriens et étrangers sont revenus, forçant l'armée gouvernementale à se retirer. Venus de la région libanaise d'Arsal et de la ville de Yabroud au Nord-Est, les envahisseurs se livrent actuellement à des actes de barbarie envers les chrétiens du village. Nous avons contacté une habitante de Maaloula proche du monastère de Sainte-Thècle. Elle témoigne en direct ce dimanche 8 septembre à 21h30 : En ce moment, Maaloula est sous occupation. Les hommes armés (المسلحين) ont d'abord tenté une percée le 4 septembre. Par cette attaque, ils semblaient vouloir faire une démonstration de force, nous terroriser afin que nous quittions nos terres.

Ils ont tué 20 civils et en ont enlevé 15 autres. Pour le moment, nous disposons de la liste de 4 civils exécutés et de 7 disparus:

- Ilyas Damoune: enlevé
- Jihade Saalab: décapité au couteau
- Mihail Antonio Saalab: décapité
- Sarkis Habib Al Soukhn: exécuté par balles
- Antoine Lauzarios Saalab : décapité et le corps mutilé
- Moussa Chmays: enlevé
- Chadi Saalab: enlevé
- Georges Dawoud Hilani et son épouse (enlevés)
- Jamilé Mahfouz et sa fille (enlevées)

Toutes les victimes sont des civils.

Actuellement, les terroristes sont partout dans les anciennes églises et les monastères.
Ils ont incendié les monastères de Mar Sarkis et Mar Bakhos, Saint-Serge et Bacchus.
Ils ont tout fouillé, tout saccagé avec moultes blasphèmes.
De nombreux habitants chrétiens ont fui la ville vers Damas.

Autre source Asia-News.

08 Septembre 2013 - (16h38 locale) | ©Extrait d’un communiqué de l’AFP | BEYROUTH - Des rebelles dont des jihadistes liés à Al-Qaïda ont repris dimanche 8 Septembre le contrôle du village chrétien de Maaloula au nord de Damas, après de violents combats avec l'armée, selon une ONG et des habitants syriens.

Les rebelles ont envoyé des renforts à Maaloula et ont pu reprendre le contrôle de tout le village après de violents combats dans la nuit.

Il y avait très peu d'activités militaires dimanche à Maaloula ; les civils ayant commencé à fuir le village dès mercredi, a-t-il précisé.

Des habitants, joints aussi par téléphone, ont confirmé le retrait de l'armée; les rebelles seraient dans tout Maaloula. Les troupes du gouvernement s'en sont retirées, a ainsi déclaré une habitante sous couvert de l'anonymat.

« La panique s’était installée chez les habitants. Il n’y a plus grand-monde à Maaloula. Je suis resté avec mon frère », a affirmé Georges, 73 ans, un autre habitant dont la femme et les deux filles, mariées, sont parties vendredi pour Damas.

Selon lui, la situation est relativement calme. Toutes les demi-heures, on entend le tir d'un canon ou de mitrailleuses.

Une religieuse du couvent de Mar Takla a indiqué que les soeurs et les enfants orphelins (allaient) bien. Selon elle, presque tous les habitants sont partis pour Damas. Les maisons sont vides et c'est devenu comme un village fantôme.

Les combats avaient commencé mercredi par une attaque suicide attribuée au Front al-Nosra contre une position de l'armée à l'une des entrées de Maaloula.

Les rebelles s’étaient retirés de Maaloula dans la nuit de jeudi à vendredi mais les combats avaient repris samedi.

La prise de la ville par les rebelles intervient quelques jours avant la fête de l'Exaltation de la Croix, célébrée chaque année le 14 septembre. Nous rappelons que le village abrite aussi le monastère grec orthodoxe de Mar Takla, construit autour de la grotte et du tombeau de Sainte-Thècle fêtée, elle, le 24 septembre.

06 Septembre 2013 - (7h40 locale) - L'armée arabe syrienne a assiégé le village ; de violents combats s'y sont déroulés mais il semble qu'à présent, l'armée officielle a repris le village. Toutefois les éléments armés se sont retirés sur les hauteurs à l'arrière de l'hotel as-Safir.

05 Septembre 2013L'attaque de Maaloula a commencé vers 6h du matin, par l'explosion d'une voiture piégée au barrage d'entrée du village. Selon des témoins, les mercenaires du Front al-Nosra associés à d'autres de l'armée islamique de syrie, ont tué dix-huit soldats en faction (Que Dieu reçoivent leur âme); Un moment, on a pu croire que l'Eglise Saint-Elie avait été saccagée et incendiée mais il semble que ce ne soit pas le cas. Il a aussi été rapporté qu'une fusée Hawk a été lancée sur l'Eglise Saint-Georges et que les mercenaires ont tiré à la mitrailleuse sur les entrées des différentes églises.

En revanche, nous avons l'information sûre que le couvent de Mar Takla (Sainte Thècle) est indemne.

Les islamistes agresseurs, en partie constitués de Tchechènes, auraient exigé des chrétiens du village de se convertir à l'Islam mais pour le moment, il ne semble pas qu'il y ait eu des massacres dans la population.

L'armée arabe syrienne a dépêché des renforts pour tenter de reprendre ce sanctuaire qui est un haut lieu de l'antique Syrie chrétienne.

Cette vidéo vous est passée, pour donner une idée de la violence des combats.



Ici-bas nous vous passons une vidéo produite par Russia-Today sur ce qui s'est passé à Maaloula ; vous entendrez un autre son de cloche que celui passé sur les grand média officiel occidentaux.


Le Supérieur Général des Jésuites critique les Etats-Unis et la France

Radio Vatican | source | Rompant avec sa discrétion habituelle, le préposé général de la Compagnie de Jésus, le Père Adolfo Nicolas, a critiqué en termes forts les Etats-Unis et la France susceptibles d’intervenir militairement en Syrie. Le supérieur général des jésuites, dans une interview publiée le 4 septembre 2013 sur le site de la curie romaine de l’ordre, juge "inacceptable" un éventuel recours à la force en Syrie.

Le religieux espagnol prévient que les Etats-Unis pourraient commettre une "grosse erreur" et déplore que la France, "qui a grandement contribué à la civilisation et la culture", soit aujourd’hui tentée "de conduire l’humanité à faire marche arrière vers la barbarie".

Q. : Le pape est sorti du protocole habituel pour parler en faveur de la paix en Syrie. Que pensez-vous de ce sujet ?

Père Adolfo Nicolas: Je n’ai pas l’habitude de commenter les situations internationales ou les affaires politiques. Mais, dans le cas présent, nous sommes devant une situation humanitaire qui va au-delà des limites normales pouvant justifier le silence. J’avoue, je dois le dire, ne pas comprendre qui a donné l’autorisation aux Etats-Unis ou à la France d’agir contre un pays d’une manière qui, sans nul doute, ajoutera aux souffrances d’une population qui a déjà souffert plus que l’on ne peut l’imaginer. La violence ou les interventions violentes comme celles qui se préparent ne sont justifiables que comme des moyens ultimes utilisés d’une manière telle qu’ils n’atteignent que les seuls coupables. Dans le cas d’un pays, cela est totalement impossible, et c’est pourquoi ce recours à la force me paraît totalement inacceptable. Nous jésuites, nous appuyons l’action du pape à 100 % et désirons du fond du cœur que l’action punitive annoncée n’ait pas lieu.

Q.: Mais le monde n’a-t-il pas la responsabilité de faire quelque chose contre ceux qui abusent de leur pouvoir par des actions contre leur propre peuple, comme dans le cas d’un gouvernement qui utilise les armes chimiques ?

Père Adolfo Nicolas : Cette question en contient en fait trois qu’il convient de séparer clairement. La première porte sur le fait que tout abus de pouvoir doit être condamné et rejeté. Avec tout le respect que j'ai pour le peuple des Etats-Unis, je crois que l’usage précis de la force qui se prépare actuellement est en lui-même un abus de pouvoir. Les Etats-Unis d’Amérique doivent cesser d’agir et de réagir comme s’ils étaient le ‘grand frère’ d’un quartier qui s’appellerait le monde. Une telle attitude conduit inévitablement à des abus, à des chocs violents et à des démonstrations de force devant les membres les plus faibles de la communauté.
La deuxième est que, si des armes chimiques ont été utilisées, il faut encore satisfaire à l’obligation d e montrer au monde, de manière claire, que cet usage est le fait d’une partie en conflit, et non pas de l’autre. Il ne suffit pas qu’un membre du gouvernement du pays qui désire attaquer dise qu’il en a la conviction. Il faut démontrer au monde qu’il en est ainsi, sans laisser quelque doute que ce soit, afin que le monde puisse faire confiance à ce pays. Cette confiance n’existe pas actuellement, et les spéculations ont déjà commencé sur les visées ultérieures que les Etats-Unis pourraient avoir dans ce projet d’intervention.
La troisième est que les moyens considérés comme appropriés pour punir l’abus commis à l’origine - une fois que l’on a montré que tel est bien ce qui s’est passé - ne blessent pas à nouveau les mêmes personnes, déjà victimes. L’expérience du passé nous apprend que c’est impossible… quand bien même on désignerait les victimes par l’euphémisme ‘dommages collatéraux’. Au final, c’est la souffrance des citoyens ordinaires innocents et étrangers au conflit qui augmente. Nous savons tous que le grand souci des sages et des fondateurs religieux de toutes les traditions et cultures est : ‘comment alléger la souffrance humaine ?’ Il est très préoccupant que, au nom de la justice, nous planifiions une attaque qui va augmenter la souffrance des victimes.

Q. : N’êtes-vous pas particulièrement dur à l’égard des Etats-Unis ?

Le Père Adolfo Nicolas : Je ne le crois pas. Je n’ai aucun préjugé contre ce grand pays et, en ce moment même, je travaille avec des jésuites de ce pays dont j’estime beaucoup les avis et l’aide. Je n’ai jamais eu de sentiments négatifs à l’égard des Etats-Unis, un pays que j’admire énormément pour beaucoup de raisons, parmi lesquelles son ardeur au travail, sa spiritualité et sa pensée. Ce qui me soucie le plus est que précisément ce pays, que j’admire sincèrement, soit sur le point de commettre une grosse erreur.

Et je pourrais dire quelque chose de semblable à propos de la France : un pays qui a été un véritable guide pour l’esprit et l’intelligence, qui a grandement contribué à la civilisation et la culture, et qui est maintenant tenté de conduire l’humanité; à faire marche arrière vers la barbarie, et cela en contradiction ouverte avec tout ce qu’il a représenté durant bien des générations. Que ces deux pays s’unissent aujourd’hui pour une aventure aussi horrible est l’un des éléments de la colère éprouvée en bien des pays du monde. Ce n’est pas le fait d’attaquer que nous craignons; ce qui nous atterre, c’est la barbarie vers laquelle nous sommes conduits.

Q. : Et pourquoi parler ainsi maintenant ?

Le Père Adolfo Nicolas : Parce que le problème se pose maintenant. Parce que le pape prend des mesures extraordinaires pour nous rendre conscients de l’urgence du moment. Avoir déclaré la journée du 7 septembre comme temps de jeûne pour la paix en Syrie est une mesure extraordinaire, et nous voulons nous unir à cette initiative. Nous pouvons nous rappeler que, dans un passage de l’Evangile, les disciples n’étaient pas parvenus à libérer un jeune du mauvais esprit, et Jésus leur dit : "Ce type d’esprit ne peut sortir que par la prière et le jeûne". Il m’est très difficile d’accepter qu’un pays qui se considère chrétien - ou en tout cas qui fait référence à ce nom - ne puisse envisager que l’action militaire lorsqu’il se trouve face à une situation de conflit, au risque de conduire le monde, à nouveau, vers la loi de la jungle. (apic/imedia)

(Photo: le Père Adolfo Nicolas, préposé général de la Compagnie de Jésus)

dimanche 1 septembre 2013

Pour ceux qui pensent que l'Occident dit la vérité sur la Syrie...

Il est recommandé de visionner les vidéos présentées ci-dessous pour se rendre compte de la manipulation dans laquelle les citoyens européens et américains seraient entraînés.

I - Discours de M. George Galloway opposé à l'Attaque sur la Syrie. 

Le parlementaire Georges Galloway conteste de façon vraie, authentique, percutante, cinglante la politique du gouvernement britannique qu'il accuse d'avoir cherché à renverser le régime du Président Assad. Ses dires corroboraient ceux de M. Roland Dumas transmis un peu plus loin dans une autre vidéo.



III - Un député belge interrogeant son gouvernement sur la politique à l'égard de la Syrie et d'Israël.


IV - Cliquer sur le lien pour visionner la vidéo montrant comment les rebelles tuent gratuitement des civils transportés dans des bus. Nous montrons cette vidéo pour signifier la gratuité et l'arbitraire des forces rebelles que les Américains et Français soutiennent en Syrie. Effarant, est de constater le stade de mauvaise foi et d'immoralité qui peuvent atteindre les politiques à la poursuite de leurs objectifs.


V - Nous ne passerons pas de vidéo montrant comment les rebelles du Front Al Nosra tuent les hommes selon la méthode "Hallal", au couteau, à genoux et les mains attachées derrière le dos. 

VI - A présent, vous pouvez visionner une vidéo montrant la préparation et le lancement d'une bombe chimique par les rebelles. (Commentaires en anglais).


VII - Puis vous pouvez suivre la vidéo suivante qui relate le massacre du Père François Mourad Ermite franciscain.


VIII - Vidéo de 45s postées sur YouTube le 27 Août 2013, au cours de laquelle l'Inspectrice des Nations-Unies affirmait, avant d'être rappelée à l'ordre, en Mai 2013, n'avoir aucun signe que ce soit le gouvernement syrien qui ait utilisé les armes chimiques à Khan-Asser, mais en revanche bien les rebelles.

IX... Et pour ceux qui ont toujours des doutes, nous passons la vidéo sur la théorie du compot de Jesse Ventura concernant les événements du 11 Septembre. A chacun de se faire son opinion sur ce qui a pu se passer ou se tramer le 11 Septembre 2001.



Egypte : La Reconciliation nationale, une priorité ?

Certaines voix commencent à s'élever en Egypte pour poser la question de la réconciliation nationale, à la suite des événements douloureux de ces derniers mois.

Certes, la réconciliation nationale est primordiale pour sortir une bonne fois pour toutes de cette crise politique. Mais est-ce vraiment la priorité ?

L'Egypte est toujours en guerre. Une guerre contre un mouvement fascisant qui voulait voler sa Révolution et régner sans partage pendant des décennies : 
  • Une guerre contre une confrérie qui a décidé de livrer une bataille contre les Egyptiens en mettant le pays à feu et à sang pour tenter de remettre au pouvoir un président que le peuple a rejeté en masse.
  • Une guerre contre des personnes qui n'ont pas la même notion de patrie que les Egyptiens et qui ne respectent aucun symbole du pays dont ils avaient pris la tête. 
Cette guerre, l'Egypte est en train de la gagner, mais le chemin sera encore long pour la victoire totale. C'est après cette victoire, et seulement après, que la question de réconciliation nationale devra être posée. Une réconciliation avec, bien sûr, des conditions. 
  • Pas de place pour une réconciliation pour les personnes qui ont usé de la violence, qui ont appelé à la haine, à la guerre civile, au meurtre.
  • Pas de place à la table des négociations pour les personnes qui ont fait appel aux forces étrangères pour intervenir en Egypte.
  • Pas de place pour ceux qui ont tenté de semer la terreur, ceux qui ont pris des armes et qui ont tiré sur leurs compatriotes.
  • Pas de place pour ceux qui ont attaqué des manifestants pacifistes, qui les ont torturés, qui ont jeté des enfants du haut des immeubles.
  • Pas de place pour ceux qui ont trahi, ni pour ceux qui ont brandi le drapeau d'Al Qaïda dans leurs manifestations.
  • Pas de place pour ceux qui ont brûlé des églises et qui ont semé la terreur chez nos compatriotes coptes.
  • Pas de place pour ceux qui ont incendié les commissariats et qui s'en sont pris aux bâtiments publics, qui ont pillé nos musées.
  • Pas de place pour ceux qui ne respecteront pas la démocratie et la volonté du peuple. 
  • Pas de place pour ceux qui veulent, coûte que coûte, changer la nature de la société égyptienne et lui imposer leurs visions archaïques du monde. 
Tous ceux là n'ont pas leur place dans l'Egypte démocratique dont rêve une grande majorité d'Egyptiens. Ils se sont exclus d'eux-mêmes, par leurs agissements, du futur paysage politique égyptien. Les Egyptiens n'accepteront de les réintégrer progressivement dans la vie politique que s'ils renoncent à leurs méthodes et qu'ils comprennent qu'ils ne sont qu'une force politique parmi d'autres, censée agir pour le bien de tout un pays et pas seulement pour une confrérie.

Tiré du "Progrès Egyptien" par Nabil El Choubachy - 30 Septembre 2013
Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.