dimanche 28 juillet 2013

Sortir du silence le massacre de la ville de Khan al-Assal.

Dimanche 28 juillet 2013 - Quel est le bilan du massacre de la ville de Khan al-Assal à Alep sur lequel la presse internationale est restée très silencieuse ?

Pour tout dire, hier, nous faisions une visite à l’hôpital gouvernemental d’Alep. Qu’a-t-on pu voir ? Un premier groupe de 160 cadavres de soldats enlevés et égorgés, au sens propre du terme, par les mercenaires du Front al-Nosra.

A la vue de cette violence, nous n’avons pu soutenir notre regard face aux atrocités dont ces mercenaires ont été capables : cranes vidés du cerveau, cœurs retranchés, mains et pieds coupés.

Des corps qui ne méritent que notre respect et la prière du monde entier, ont été transportés dans des camions poubelles sous l’emblème du Croissant-Rouge et de la Croix-Rouge. En revanche, quatre-vingt corps de civils qui ne purent encore être déplacés, seront amenés à l’hôpital ce matin.


Photo empruntée au site "Modern News" - Des soldats capturés en attendant leur massacre. L’un d’eux nargue les mercenaires en indiquant le V de la victoire.

Faut-il que nous spéculions sur la manière dont ces mercenaires, affidés d’Etats étrangers, ont agi ?

Une des hypothèses développées par le site « Modern News » est que les missiles de type « Milan », de fabrication franco-allemande, vendues à l’Arabie-Saoudite, seraient parvenus aux mains d’Al-Qaïda et du Front al-Nosra, grâce à un don financier saoudien et qatarien. La même source évoque aussi le rôle de la Turquie dans le passage de ces armes. Ces missiles [Cf. l'article du blog de Jacques Tourtaux], nous ne sommes déjà plus dans les armes létales promises par la France, seraient en usage en Syrie, depuis quelques mois déjà.

Une autre hypothèse reprise par le site « Modern News » fait mention de la trahison par le commandant et des officiers de la Division chargée de garder la ville de khan al-Assal au Nord d'Alep. La même source rapporte que les officiers furent corrompus pour déplacer les points de contrôle vers des emplacements moins stratégiques, afin de faciliter la prise du quartier par les mercenaires du Front al-Nosra. L’action avait également pour but de diviser et affaiblir la troupe, pour qu’elle soit attaquée plus facilement. Cela aurait donné le résultat que nous connaissons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.