mardi 7 mai 2013

Les agressions contre les chrétiens se multiplient en Turquie.

Des tirs d'armes à feu, dimanche, devant une église arménienne d'Istanbul, ont semé la panique parmi les fidèles venus fêter Pâques et ravivé chez les minorités chrétiennes les craintes d'une recrudescence des violences les visant.

Vers 12h30 dimanche, une personne non identifiée, accompagnée de deux complices, a tiré sept cartouches à blanc devant l'église Surp Hovhannes d'Istanbul, dans le quartier à forte population arménienne de Kumkapi, provoquant des mouvements de panique dans la paroisse. "Au moment de tirer, l'assaillant a crié 'Vous êtes trop nombreux désormais', a déclaré l'archevêque Aram Atesyan, adjoint du patriarche arménien orthodoxe d'Istanbul. A peu près au même moment, un jeune Arménien a été roué de coups par un petit groupe d'individus devant une église d'un quartier voisin, Samatya, a signalé Mgr Atesyan. "Ces attaques ont pour but d'accroître l'angoisse des membres de notre communauté et des autres communautés minoritaires", a commenté le prélat, annonçant qu'il allait demander aux responsables de sa communauté d'accroître les mesures de sécurité.

Ces actes surviennent une semaine après deux autres incidents visant des églises d'Istanbul. Le 27 avril, un groupe de 30 à 40 personnes a attaqué l'église évangélique Nouvel Espoir, qui venait d'ouvrir à Atasehir (ouest d'Istanbul), selon un communiqué de l'Association des églises protestantes de Turquie. "Les assaillants ont brisé les vitres de l'église en jetant des pierres et des oeufs et ont tenté d'y pénétrer", sans succès, a déclaré l'Association. Le 28, l'église grecque-orthodoxe Ayois Ionis, sur l'île stambouliote de Burgaz Ada, a été vandalisée par un groupe d'une dizaine d'adolescents, qui ont brisé quelque meubles et tenté de piller un tronc. En 2006, un prêtre catholique italien, Andrea Santoro, 61 ans, avait été assassiné par balles dans la ville de Trabzon (nord-est). Son jeune meurtrier turc purge une peine de 19 ans de prison. En avril 2007, trois protestants avaient été égorgés à Malatya (est). Cinq suspects turcs sont passibles de la prison à vie.

En janvier dernier, La police turque a interpellé 13 personnes soupçonnées de préparer un attentat contre le pasteur et des membres d'une église protestante de la province d'Izmit (nord-ouest).

Source : Quotidien Hurriyet - Turquie

lundi 6 mai 2013

Alep, les rebelles utiliseraient la coupure d'eau, comme "arme de pression massive".

Alep - 6 mai 2013 - Nous voilà depuis quatre jours sans eau. Les rebelles pour assoiffer la population, ont coupé les canaux d'alimentation provenant du barrage de Tichrine.

La température extérieure est de 37 degrés. Couper l'eau, dans ces conditions, n'est-ce pas commettre un acte criminel ? Acte de pression ou acte de destruction massive ? A chacun de juger. Ni les enfants, ni les vieillards, ni les femmes ne sont épargnés dans cette guerre d'Alep. 

Voici une image du quotidien, dans la ville, ces derniers jours. Ce sont les pompiers qui procèdent à la distribution. Quant à la bouteille d'eau minérale, elle a vu son prix passer en quelques mois de 35 livres syriennes à 150 L.S..


Revenant sur l'enlèvement des évêques orthodoxes, nous n'avons aucune nouvelle. Tout ce qui se dit, n'est que spéculations sans fondements. Cela nous désespère presque, de rester sans nouvelles.

Hier dimanche, c'était Pâques pour les Orthodoxes; les prières furent célébrées sans évêques, tant chez les grecs que chez les syriaques. Cette information laisse, peut-être, indifférents les non-chrétiens, mais l'absence des évêques, héritiers directs des apôtres, est vécue comme une grande douleur par les fidèles de ces Eglises.

Nous n'avions jamais vu cela, mais les célébrations pascales orthodoxes furent marquées de sanglots et de colère. Evidemment, les lieux de culte étaient moins remplis qu'à l'accoutumée. Les familles n'ont même pas pu se retrouver, après  les célébrations, pour fêter, ensemble, la résurrection du Christ-Rédempteur; chacun est resté chez soi par peur des francs-tireurs, mais aussi en raison du prix des taxis.

Continuez à prier pour nous.

Le Veilleur de Ninive

dimanche 5 mai 2013

Poutine envisagerait un sommet international sur la protection des chrétiens du Proche-Orient.

Au sujet de la situation des chrétiens d'Orient, à la suite de l’élection du Pape François, et après des entretiens que ce dernier a eu avec le Patriarche grec orthodoxe de Russie, le Saint-Père et Sa Béatitude ont tous deux contacté le Président Vladimir Poutine lui demandant d’aider à l’arrêt de l’émigration des chrétiens d’Orient et à la cessation de leurs persécutions dans l’Orient arabe. Le Président Poutine est alors entré en contact avec son ministre des Affaires-Etrangères M. Lavrov et lui a demandé de préparer une réunion internationale pour la protection des chrétiens en Orient, pour leur maintien, au moins en Syrie et au Liban, et le retour d’une partie d’entre-eux en Irak.

L’analyse de la situation a eu lieu après que le Patriarche de Moscou eut fait pression sur le Président Poutine, et que des personnalités importantes eurent porté au Vatican, un rapport sur la situation des chrétiens en Orient. Des questions les plus importantes, se trouve être l’examen détaillé des points présentés par le Général Michel Soleiman, Président de la République libanaise, au Pape, lors de sa visite récente au Vatican ; parmi les points, il s'en trouve un qui prévoit que les cinq puissances qui siègent de façon permanente au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, la Russie, la France, la Grande-Bretagne, la Chine et les Etats-Unis, auront à jouer un rôle important dans le maintien des Chrétiens en Orient.

Ces personnalités considèrent que le Président Georges Bush fils, a commis une erreur grave, en poussant les trois millions de chrétiens à quitter l’Irak et en n’assurant pas leur sécurité. A présent, les coptes sont sujets à la persécution en Egypte, les chrétiens y font face en Tunisie, en Libye, elle sévit sévèrement, tandis qu’en Syrie, elle est impitoyable, contre les chrétiens en particulier dans les régions tenues par les "takfiristes", sans compter toutes les menaces que font peser ces mêmes mouvements "takfiristes" sur la présence des chrétiens en Orient.

Sur cette base, le Président Vladimir Poutine va solliciter les cinq grandes puissances du Conseil de Sécurité, en vue de leur faire prendre les résolutions nécessaires, sur la base du "septième volet", qui donneraient aux cinq grands le droit d’envoyer des forces internationales, dans les pays non-respectueux des minorités, afin de les protéger par la force.

Traduite de l'arabe par le Veilleur de Ninive.

Un documentaire russe sur la guerre en Syrie.

Ceci est un documentaire très émouvant sur la guerre en Syrie. Il n'est pas à conseiller aux plus jeunes, âgés de moins de 16 ans. Le commentaire est en langue russe mais sous-titré en anglais. S'il est émouvant, c'est en raison du fait qu'on y voit des personnes sans défenses et dans une grande souffrance. 

Lorsque l'on habite "hors de Syrie", on constate, avec impuissance, que les dirigeants, dont le rôle est de faire le bonheur des hommes, et qui savent normalement défendre leurs intérêts, assistent à l'événement sans vraiment s'engager pour la paix. Certains gouvernants font preuve de gesticulation tactique, mais sans plus. 

Prenons le cas des pays d'Europe qui se sont résolument rangés du côté des rebelles, mais n'ont guère rééquilibré leur politique en constatant la prolongation du conflit, la souffrance du peuple syrien et finalement le fait que rebelles et djihadistes ne sont pas plus respectueux des règles de la guerre ou des minorités, que les membres de l'appareil du régime. Ne serait-ce pas le signe que ni la paix, ni démocratie n'ont la priorité dans leur plan ? Quel serait donc l'objectif des pays européens ? Ici la traditionnelle question semble  opportune : Posons-là : "A qui profite le crime ?"




vendredi 3 mai 2013

Syrie : Les villes chrétiennes de Qamichli et Hassakeh envahies par le Front al-Nosra.

A diffuser largement.

Nous venons d'apprendre directement du vicaire général des syriaques catholiques à Alep, que des centaines de familles chrétiennes des villes de  Qamichli et Hassakeh, menacées par le Front Al-Nosra, ont refusé de se rendre dans le camp de réfugiés ouvert il y a peu par le gouvernement turque à l'intention des chrétiens syriens ; [ils n'ont pas oublié les massacres de 1915] ; ils ont préféré se rendre à Mardine pour occuper les couvents syriaques qui se trouvent à quelques kilomètres de Qamichli, abandonnant ainsi leurs maisons et leur biens. 

D'autres contacts avec des proches qui résident à Qamichli, nous confirment la nouvelle ; ils nous ont affirmé que les maisons des chrétiens tombent les unes après les autres entre les mains des éléments de Front Al-Nosra qui vendent les meubles à des bandes armées. 

Les champs de blés appartenant à des chrétiens sont confisqués par les kurdes. Ces derniers se mettent à remplacer les plaques d'immatriculation sur les voitures par de nouvelles sur lesquelles ils ont supprimé la mention de la Syrie et qui portent désormais celle du "Kurdistan Syrien" avec de nouveaux numéros.

A Alep, le désespoir est grand et l'indignation règne toujours parmi les chrétiens à la suite de l'enlèvement des deux évêques. L'armée s'y bat toujours pour libérer les quartiers contrôlés par les rebelles.

Le Veilleur de Ninive

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.