dimanche 14 octobre 2012

Harasta, la banlieue de Damas qui a besoin de vous....

Hier toute la sainte journée nous entendions des histoires "à dormir debout" : Des enlèvements pour de l'argent, des meurtres, des vols, de la destruction touchant riches et pauvres.

Autour de Damas, Harasta dans le Rif [la banlieue] est toujours dans la détresse. Le Père Djébraïl [Gabriel] Kahila, Curé de Harasta [à nouveau bombardée il y a quelques jours] nous a attiré l'attention sur le fait qu'il ne reçoit aucun secours ; les associations caritatives se concentrent sur Homs, Alep et leur Rif ; les faubourgs de Damas sont oubliés.

Les seuls aides reçues pour les réfugiés chrétiens de cette banlieue ont été fournis par l'ONU sous forme de gels douche et de savons. 46 familles chrétiennes formant près de 130 personnes vivent au dessous du seuil de pauvreté. Ces personnes ont besoin de tout. 

Des familles sinistrées de Harasta, bombardée à plusieurs reprises, certaines se sont réfugiées chez des parents pauvres qui habitent des quartiers misérables, d'autres ont préféré rester chez eux sous les bombes car totalement démunis pour s'éloigner.  Ces familles sont "prisonnières"; elles ne peuvent plus en sortir car cette banlieue est à présent sous le contrôle des milices armées de l'Armée Syrienne "Libre". 

Nous apprenions il y a trois jours, qu'un jeune homme fut entièrement brûlé; aucune ambulance n'a osé se rendre sur place, le prêtre cherche une voiture avec un brancard pour aller le récupérer. Le Père Kahila qui habitait Harasta a du quitter la ville car sa propre maison a été détruite. Le plus grand bien est dit de lui et de son dévouement ; il se consacre à venir au secours des chrétiens de cette banlieue qui est pratiquement rayée de la carte. 

Le Père nous a confirmé n'avoir reçu aucune autre aide que celle évoquée plus haut. Les 46 familles concernées n'ont aucun revenu ; les jeunes et moins jeunes sont sans travail. Ajoutons que le Père Djébraïl [Gabriel] s'occupe également des chrétiens de Douma, Zamalka et Adra. A Douma, il n'y a plus de chrétiens, puisque les 25 familles qui y vivaient sont parties.

M.A. - Damas

Nous remercions tout ceux qui peuvent collecter, ne serait-ce que de modiques sommes, pour soulager ces familles en détresse. Les dons peuvent être adressé à la Fraternité Chrétienne Sarthe-Orient qui est en contact avec Harasta; un usage honnête avec discernement est assuré. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.