vendredi 20 juillet 2012

Est-ce le scénario pour faire basculer le régime syrien ?

Voici un scénario dont on dit qu'il fait partie des plans de l'Armée Syrienne "Libre" et de ses alliés pour faire céder le gouvernement syrien dans les jours prochains. Il a été publié par la télévision syrienne et prévoit, s'il est mis en application, "la chute de Damas" et le départ du Président Bachar El-Assad. 

Le Veilleur de Ninive a choisi de publier une traduction française du texte arabe, en raison de la gravité des faits qu'il prévoit et de l'immoralité de l'approche envisagée. Seuls les évènements futurs attesteront de la validité de cette prévision, mais en attendant espérons que si certains ont honni le régime syrien actuel, d'autres ne haïront pas celui qui parviendra au pouvoir par de telles méthodes. 

"Il semble que le compte à rebours pour la bataille de l'information a réellement commencé en Syrie. Dans ce contexte, l'on parle de plus en plus d'un scénario médiatique qui serait mis en oeuvre au cours des prochains jours. Ce scénario serait similaire à celui qui a permis de tromper le monde en Libye où le réseau de télévision satellitaire local fut coupé et remplacé par des images truquées montrant que les rebelles étaient entrés dans Tripoli et annonçant que cette ville ainsi que celle de Bab Al-Aziza étaient désormais entre les mains des adversaires du régime. Ces faits étaient contraires à la réalité, puisque l'armée du Colonnel Kadhafi tenait encore le terrain.

Plus précisément, l'avocat Imra al-Zoghbi a révélé, hier, à la télévision syrienne une information, qu'il tient d'un journaliste Qatari et relative à des réunions tenues dernièrement à Doha (Qatar) en vue de préparer la rencontre du Comité ministériel arabe dont l'ordre du jour était "l'interruption du réseau satellitaire audio et télévisuel". 

A l'origine de la décision d'interrompre les chaînes satellitaire syrienne, se trouverait un arrêté antérieur pris par le groupe de travail, dit également "Groupe de la chambre noire" constitué de diplomates, d'experts de la sécurité, de juristes et de membres de la presse écrite. La décision de ce groupe serait d'interrompre, dans les jours prochains, le réseau satellitaire officiel syrien et la chaîne d'information al-Dunia qui passe par les satellites Arabsat, Nilesat et Hotbird en vue de les remplacer par les canaux d'Al-Jazira, d'Al-Moustaqbal, de la BBC, CNN, France24, Oriente, et par quelques autres chaines religieuses et d"information dont une chaîne saoudienne, Bahrain TV, la Chaine du "Peuple Syrien", Souria al-Ghad (Demain la Syrie) et par trois chaînes turques. Les chaînes de substitution auraient à travailler de la manière suivante. Elle procéderait à :

* la diffusion d'informations qui diviserait la société civile et militaire, les services de sécurité et les personnalités syriennes entre-elles. De fausses déclarations de personnalités syriennes civiles et militaires seraient rapportées, faisant croire à des défections de responsables proches du régime dans les différentes régions.

* la diffusion d'images montrant des manifestations antérieures denses et parfois des affrontements armés qui pourraient n'avoir pas été filmés en Syrie, mais au Liban, en Irak, au Yémen ou en Libye, qui feraient croire qu'ils se sont produits en Syrie.

* la diffusion d'informations propageant la nouvelle que des parties de l'armée et des forces de sécurité se seraient rendues; s'y ajouterait la diffusion de communications sur la saisie des aéroports civils et militaires, des équipements militaires ainsi que des bâtiments des ministères.

* la diffusion de nouvelles relatives à la chute des grandes villes syriennes désormais entre les mains de l'armée "libre".

* la diffusion d'informations compromettant le régime syrien dans des massacres.

* la diffusion de maquettes géantes montrant que "l'ancien" Palais présidentiel, la Présidence du Conseil, la Direction de la sécurité nationale, les renseignements militaires, le Ministère des Affaires-Etrangères, les Ministères de l'Intérieur et de l'Information, les principales places telles que la Place des Omeyyades, le siège de l'état-major général, le bâtiment de la télévision et environ huit lieux importants de la ville d'Alep, seraient tombés dans les mains des "rebelles" (*) et que ces derniers y auraient pénétrés.

* la diffusion que des scissions se sont produites dans les forces aériennes et navales et l'émission d'invitations à l'adresse des responsables les invitant à fuir par voie terrestre ou par air vers des secteurs précis autour des villes de Damas et d'Alep. 

Le point culminant du scénario est la diffusion du départ du Président syrien et de sa famille hors de Syrie.

* Des notes pré-établies ont été communiquées à toutes les stations de télévisions impliquées dans l'exécution du plan expliquant aux responsables la manière de procéder et de traiter les informations. Ces notes expliquent que :

* Certaines chaînes diffuseraient les informations en premier, tandis que d'autres les relayeraient selon le mode : la Chaine Al-Jazira ou la chaîne Al-Arabia a annoncé que, etc...
  
* Même les incohérences ont été prévues pour faire vrai. Certaines chaînes venant redresser les informations de la chaîne initiatrice de l'information... Par exemple si Al-Jazira annonce la chute d'Alep, la Chaîne arabe corrigera l'information en disant qu'Alep n'est pas encore tombée mais qu'il s'agit de telle autre ville; ainsi une façade réelle serait donné au scénario.

De son côté, la chaîne "Al-Dunia", [dont le site internet ne s'affiche plus depuis hier (**)], a fait part d'informations qui recoupent de manière sensible le scénario découvert par Maître al-Zoghbi. Citant des sources privées, Al-Dunia indique qu'une réunion des représentants de plusieurs pays arabes et occidentaux s'est tenue récemment dans une capitale des Emirats au cours de laquelle l'interruption des stations de radiodiffusion et des médias syriens portés par les satellites "Arabsat", "NileSat" et "Hotbird" fut décidée. 

La chaîne Al-Dunia poursuit que "cette décision est l'avant dernière étape dans la mise en œuvre de ce qu'il est convenu d'appeler l'heure zero". Puis elle explique que "selon les fuites, l'accord qui fut réalisé dans la phase finale considère l'heure zero, celle où les esprits et les hommes seront prêts à recevoir l'information que diffuseront les chaînes impliquées dans le scénario. 

L'interruption des stations de télédiffusion et radiodiffusion syriennes sera immédiatement suivie d'une nouvelle phase dans la propagation des nouvelles sur la Syrie dans lesquelles il sera indiqué que les groupes armés représentés par la milice de l'Armée Syrienne "Libre" (ASL) ont pris le contrôle de la capitale, Damas, et se sont emparés de l'ensemble des places fortes et des ministères clés dans la Capitale. Ces informations s'accompagnant de la diffusion de video préparées à l'avance dans les pays voisins montrant des scènes de destruction et de dévastation, comme si elles s'étaient produites dans la capitale, Damas; l'objectif étant de propager le message de la domination réelle de la rébellion armée sur l'ensemble des infrastructures de l'Etat syrien.

La Chaîne "Al-Dunia" poursuivant la divulgation des fuites avance que le plan ne sera pas seulement déployé par les satellites existants mais aussi par les autres qui sont en construction et qui diffuseront à partir des pays voisins de la Syrie. Elle a averti que les nouvelles stations en cours d'achèvement seront un exemple pour les chaînes de diffusion nationale syrienne, c.-à-d qu'elles porteront dans un coin de l'écran, le logo de chacune des stations de télévision officielle syrienne notamment la "chaîne d'information al-Dunia" et "la chaîne d'information officielle syrienne" et cela afin de propager la nouvelle du contrôle de la capitale tout en donnant de la crédibilité à l'information. L'objectif étant de faire admettre par le monde entier l'idée de la chute de la télévision officielle et avant tout par le citoyen syrien qui se trouve éloigné de la capitale pour lui faire bien croire que l'Etat s'est effondré".

Par Ali Aubani

(*) Il ne faut jamais oublier qu'une partie des rebelles sont de nationalités autres que syrienne; ce qui rend caduc l'usage du terme rebelle.
(**) La chaîne émet désormais sur Atlantic Bird à la fréquence 10921.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.