mercredi 25 juillet 2012

Alep : Violence continue...


Alep - Le 25 Juillet 2012 (Site Aks Al-Sayr *) - Pour la troisième journée consécutive la situation sécuritaire dans la ville d'Alep continuait à se déteriorer hier, à la suite de la proclamation par l'Armée Syrienne « Libre » de sa domination sur les quartier d'Al-Sakhour, Al-Maïssar, Tariq al Bab, Bab Al-Hadid, Qadi 'Askar, Al-Chaar, Salah-Eddine, et Boustan al-Qasr. L'escalade des affrontements entre les deux parties a atteint un point tel que la journée d'hier ne fut jamais égalée en violence depuis une trentaine d'années, pour ceux qui se souviennent des évènements des années quatre-vingt.

Les affrontements ont débuté hier mardi 24 juillet à l'aube en prolongation des évènements de la veille et suite à l'annonce par l'ASL de son contrôle des quartiers pré-cités. L'aviation syrienne a survolé la plupart des zones tenues par l'ASL tandis que tout au long de la soirée, on a pu entendre des tirs à la mitrailleuse lourde qui se sont prolongés jusqu'à l'heure de l'Iftar, après quoi un calme relatif s'est installé dans la ville permettant un retour de l'activité durant quelques heures jusqu'au moment de l'annonce par l'ASL.

Dans le quartier de Salah-Eddine qui fut témoin des affrontements et des évènements les plus graves puisqu'ils ont débuté par la rumeur de l'empoisonnement des eaux potables qui s'est avéré par la suite être un mensonge, des dizaines de familles ont été vues s'enfuir en compagnie d'autres provenant du quartier de Saïf Al-Dawla où des habitations avaient été détruites par des obus ayant tué et blessé des habitants et entraînant des dégâts matériels importants.

Dans le quartier d'Al-Maïssar les rues se sont vidées des piétons, après que les militants de l'armée syrienne « libre » eurent coupé la voie principale menant au rond-point de Bab Al-Hadid; cette voie demeure fermée. Ici aussi, des familles ont été vues s'enfuir en diverses directions.

Des habitants ont communiqué au site Aks Al-Sayr, par téléphone que des tracts avaient été lancé d'hélicoptères appelant les habitants du quartier « Al-Chaar » d'évacuer leurs habitations. consignes que nous ne furent pas en mesure de vérifier.

Le survol de la zone par les hélicoptères syriens s'est poursuivi tout au long de la journée en même temps que des tirs nourris étaient entendus de temps à autres avec le tir des mitrailleuses lourdes.

Un habitant d'Alep aurait aperçu des obus tomber sur des habitations situées dans la zone des combats qui auraient entraîné la mort de cinq personnes au moins, non identifiées, pour l'heure. Quant aux affrontements, on apprend que la quartier de la mosquée Al-Zahra fut témoin d'accrochages sérieux visant des barrages de la sécurité chargés de protéger les abords de l'immeuble des renseignements aériens. Nous ignorons l'ampleur des dégâts causés par ces affrontements.

Les manifestations d'Alep ont repris alors que les évènements se précipitent, à moins que ce ne soit pour accompagner l'armée syrienne « libre » de façon publique après la prière du soir; c'est ce qui s'est passé dans les quartiers de Salah-Eddine et Boustan al-Qasr.
   
Les pages Facebook étaient très présentes dans la couverture des évènements d'hier, en raison de l'absence quasi-intégrale de médias officiels; certaines pages mentionnaient que cinq citadins avaient succombé aux balles de l'armée syrienne « libre »  près de l'hôpital de la Pitié (Dar Al-Shifa). D'autres pages à la sensibilité différente, se référant aux évènements de la journée, déclaraient que les hélicoptères de l'armée auraient utilisé des mitrailleuses dans les affrontements sur la région entre l'armée syrienne et l'ASL. 

Toujours dans le contexte des affrontements armés d"hier, les pages Facebook de l'opposition ont loué les pages du réseau social du dénommé Mohamed Waki affirmant qu'il faisait partie des leurs et qu'il serait mort au cours d'un accrochage avec l'armée syrienne dans le quartier de Bab al-Hadid. 

Et puis des obus sont tombés sur des habitations dans le quartier de Salah-Eddine entraînant des morts, des blessés et des incendies et parmi les victimes trois identifiées qui sont Mohamed Mazik, Mohamed Nafous et Zakaria Nafous.

Toujours dans le quartier de Salah-Eddine les éléments de l'ASL ont distribué des tracts et appelé par  muezzin à l'évacuation des immeubles en raison de ce qu'ils ont qualifié être « en prévention d'un bombardement ciblé de l'armée syrienne  ». De même dans le quartier de Bustan Al-Qasr, où les éléments de l'ASL ont encerclé une partie des forces de sécurité encore présentes sur place et demandé par hauts-parleurs qu'ils se rendent après un accrochage entre-eux. 

Il n'est toujours pas possible d'avoir une estimation du nombre de victimes suite aux affrontements d'hier. La vie sur place est paralysée, les rues sont vides et à l'heure où nous écrivons les combats seraient encore plus violents en raison de l'avancée des unités de l'armée syrienne en direction d'Alep.

* traduction de l'arabe : Le Veilleur de Ninive

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.