lundi 3 octobre 2011

Pour la neutralité des Chrétiens d'Orient à l'égard des changements...

Demander aux Chrétiens d'Orient d'opter ouvertement, dès à présent, en faveur du changement en Syrie est purement et simplement inique et inconscient. Ces demandes ne peuvent émaner que d'individus méconnaissant l'histoire ou qui sont suffisamment à l'abri des dangers et des réactions violentes pour se permettre d'exiger de ces minorités un engagement à découvert.


Evidemment que les chrétiens d'Orient sont pour la démocratie ! Le Christianisme, religion d'expérience, ouverte à la conversion personnelle et reposant sur le pardon est inséparable de la démocratie, c'est à dire d'un régime fondé sur le parlement et le dialogue entre les différentes composantes de la société.

Toutefois, dans le Proche-Orient actuel, les chrétiens ne peuvent être que des "suiveurs" ; tous les dirigeants arabes ou occidentaux doivent leur autoriser cette attitude qui se traduit par la neutralité devant les situations et les changements. Pour quelles raisons, doivent-ils revendiquer une telle position ? 

1 - Le nombre des chrétiens en Orient est suffisamment réduit pour ne pas  être en mesure d'influencer le cours des évènements. Que leur rapporterait de se prononcer pour un courant au détriment d’un autre, s'ils savent d'avance qu'ils seront exclus du changement que certains veulent déjà appeler « démocratie ». Les Chrétiens d'Orient soupçonnent d'avance que cette démocratie, s'il arrivait qu'elle voie le jour, ne les atteindra pas. 

2 - En Orient, pour les chrétiens, il s'agit très rarement de se prononcer en faveur de la démocratie ou de la dictature. L'option qui leur incombe est, au Liban excepté mais pour combien de temps encore, en faveur d'une confession au détriment d'une autre; entre une « démocratie sunnite » et une « démocratie chiite ». Pourquoi dans ces conditions demander aux chrétiens de prendre position ? Aucune des confessions musulmanes susceptibles de fonder une "démocratie" n'a de proximité théologique avec le christianisme. Quelque soit la « démocratie », elle sera avant tout confessionnelle et d’une autre confession, comme c’est le cas en Israël d'ailleurs où la démocratie est avant tout juive.

3 – « L'histoire démocratique » du Proche-Orient est bien trop brève pour constituer un facteur d'encouragement aux chrétiens de se jeter, pieds et mains liés, vers l'inconnu « démocratique » qu'il soit sunnite, chiite ou alaouite. Les dirigeants occidentaux qui poussent les Chrétiens d'Orient à se prononcer en faveur de leurs rêves de « démocratie » proche-orientaux devraient calmer leurs ardeurs et admettre que les chrétiens minoritaires ont déjà suffisamment été fragilisés par les guerres d'Irak et du Liban. Il ne leur serait jamais pardonné de se prononcer en faveur d'un quelconque changement quel qu'il soit d'ailleurs. La seule voie sage et prudente que leur imposent les circonstances mais aussi les vertus de tempérance et la « doctrine chrétienne » est la voie de la neutralité. Le message des Chrétiens d'Orient à l'adresse des arabes doit être :

« Choisissez votre régime, nous y souscrirons s'il ne porte pas atteinte à nos communautés, à nos biens et à nos droits ».

Cela est bien normal puisque les démocraties à l'occidentale qu'encouragent au Proche-Orient, les Président Obama, Sarkozy et leurs alliés sont des démocraties de la majorité auxquelles seules des majorités ont droit et au sein desquelles seuls des majorités ont voix au chapitre ; or les chrétiens d'Orient ne sont pas majoritaires et leurs voix ne compteront pas pour former une majorité. Aussi doit-on rappeler qu'en Syrie, les chrétiens ne soutiennent pas la dictature. Ils soutiennent le régime que la majorité musulmane s'est choisie ou qu'elle s’est vue imposée durant des décennies. A elle de la modifier si elle le souhaite. Ainsi le jour où cette majorité décidera de la démocratie à l'occidentale, les chrétiens, bien évidemment, soutiendront les nouvelles autorités. Il ne s'agit pas là d'opportunisme. Cette attitude est tout simplement inspirée de la sagesse devant une situation où la raison tient bien peu de place au profit de la vindicte et de l'intrigue géopolitique. Si les Chrétiens du Proche-Orient doivent clamer leur arabité, ils doivent faire savoir tout haut leur position neutre vis à vis des luttes inter-islamiques. 

Dans cette région du monde, les Chrétiens ne peuvent tabler sur les changements « virtuels ». Ils doivent s'appuyer sur l'histoire récente et sur des faits historiques concrets, pour faire des choix et adapter ainsi leur comportement de minorités. 

Chrétiens du Proche-Orient, contre vents et marrées, contre les conseils et les exigences des va-t-en guerre et des théoriciens de la démocratie arabe et occidentale, tenez bons dans la neutralité et le respect des régimes qui sont mis en place par les majorités non-chrétiennes, à condition que ces derniers régimes respectent vos personnes, vos droits, vos biens et votre avenir.   

Jean-Pierre Fattal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.