mercredi 2 février 2011

Pakistan : Des islamistes brûlent des images du pape


ROME, Mercredi 2 février 2011 (ZENIT.org) - L'Agence missionnaire Fides a évoqué la consternation des chrétiens suite à la destruction par les flammes d'images de Benoît XVI au Pakistan.

Au cours d'une vaste manifestation contre toute modification de la loi sur le blasphème, des militants islamistes ont brûlé des images et des mannequins représentant le pape et le ministre fédéral chargé des minorités, Shahbaz Batti, ainsi que le symbole chrétien de la Croix.

Qu'aurait fait le monde musulman, si des Portraits de Muftis ou d'Imam étaient brûlés ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire....Il passera par le modérateur avant d'être publié.

Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.Purifions notre coeur pour combattre le mensonge qui y habite.